Ségolène Mennesson

Doctorante


 Normalienne en thèse depuis 2016 sous la direction de Virginie Guiraudon (SciencesPo, CEE, CNRS) et d'Andrea Rea (Université Libre de Bruxelles), rattachée au Centre d’études européennes et de politique comparée, mon projet doctoral porte sur le rôle des compagnies aériennes dans le contrôle migratoire. Il s'agira d'une part d'expliquer ce que ces acteurs, des entreprises privées forcées d'avoir un rôle de contrôleur de l'immigration sous peine de sanctions de la part des Etats notamment depuis l'introduction de la directive 2001/51/CE, font au contrôle migratoire comme fonction régalienne et font à la construction de la frontière des mobilités. D'autre part, cette thèse vise à expliquer ce que l'enrôlement des compagnies aériennes dans le contrôle migratoire par les États fait à ces entreprises, en termes de recomposition des rapports de pouvoir en leur sein. Ce travail mobilise ainsi la sociologie politique, les travaux issus des border studies et des critical security studies, la sociologie de l'action publique, et la sociologie de l'économie.

Thème de recherche

Contrôle migratoire, Rapports privé-public, Passenger name record system, Recomposition de l'Etat, Réorganisation administrative en France

Thesis

Les compagnies aériennes dans le contrôle migratoire : continuité ou rupture du contrôle étatique de l'immigration ?
	

.