Quoi de neuf en été 2017

Quoi de neuf en été 2017

Interview avec Nicole Bryant, directrice de la Summer School
  • Nicole Bryant, directrice de la Summer School, s'adresse aux étudiantsNicole Bryant, directrice de la Summer School, s'adresse aux étudiants

L’été 2017 marquera la 4e année de Nicole Bryant en tant que directrice de la Sciences Po Summer School. Nous avons évoqué avec elle ce qui rendra cet été si particulier, et notamment le nouveau programme pré-universitaire et le développement de l’offre de cours.

Vous préparez votre quatrième Summer School. Qu’attendez-vous avec le plus d’impatience en 2017 ?

Chaque année la mission de l'équipe est de s’assurer que la Summer School reflète le meilleur de Sciences Po et que nos étudiants vivent l’expérience la plus riche possible sur une période de quelques semaines seulement.
Pour notre programme universitaire, cela signifie ajouter de nouveaux cours à un éventail déjà incroyablement varié. Cette année je suis particulièrement heureuse de notre offre élargie de cours électifs. Les participants – qu’ils soient inscrits dans le parcours langue française ou dans le parcours sciences sociales – peuvent maintenant choisir une option parmi une sélection plus large et plus diverse que les années précédentes. Il est ainsi possible d’étudier le français dans le cadre de son cours principal et la philosophie en option. Ou l’économie en cours principal et le français en option. Nous savons que nos étudiants ont des intérêts particulièrement diversifiés et nous ne voulons pas restreindre leur apprentissage. L’un des piliers fondateurs de l’enseignement à Sciences Po est l’alliance des sciences sociales, des humanités politiques et des langues étrangères, et les cours de l’été 2017 reflètent bien cet esprit.

Par ailleurs nous sommes évidemment ravis d’ouvrir un nouveau programme destiné aux élèves du secondaire. 

Qu’est-ce qui vous a poussé à ouvrir un programme pré-universitaire?

Très simplement, ce sont les étudiants eux-mêmes – et leurs parents ! Chaque année nous recevons de nombreux appels téléphoniques et emails de jeunes étudiants souhaitant rejoindre la Summer School, qui n’était jusqu’ici ouverte qu’aux étudiants et diplômés de l’enseignement supérieur. Nos collègues à Sciences Po sont souvent impliqués dans les forums étudiants destinés aux lycéens et tous leurs interlocuteurs – étudiants, parents, conseillers d’orientation – voulaient savoir pourquoi nous n’avions pas de programme pour les adolescents. Pour une institution aussi célèbre que Sciences Po, il y a une réelle demande de la part de personnes souhaitant « tester » l’établissement avant de postuler. Nous avons bien reçu le message et décidé de proposer cette année un programme spécifiquement adapté aux lycéens. Nous sommes particulièrement fiers du résultat ! Le contenu académique allie les cours de sciences sociales avec l’étude des langues étrangères pour initier les étudiants à la diversité des disciplines enseignées à Sciences Po à travers de grands enjeux d’actualité. Aucun programme de cet acabit n’existe en France… Nous ne sommes qu’en novembre et je suis déjà impressionnée par les retours positifs que cette annonce a reçus.

Pouvez-vous nous donner un avant-goût des sujets qui seront couverts en 2017 ?

Avec plaisir ! L’un des objectifs de la Summer School est, évidemment, de rester proche de l’actualité. L’an dernier, nos étudiants du cours « The European Union at a Crossroads » ont eu l’incroyable opportunité d’étudier le Brexit au moment du référendum ! Nous commençons à peine à prendre la mesure des implications de ce vote, et d’observer les conséquences indirectes qu’il pourra avoir dans d’autres pays. L’Union Européenne sera sans nul doute encore un sujet majeur en 2017, tout comme le populisme et la montée des droites extrêmes à travers le monde, notamment aux Etats-Unis après l’inauguration du futur Président Trump, et bien sûr en France – où les résultats de l’élection présidentielle de mai 2017 seront connus juste avant le début de notre session d’été. Sans parler des autres thèmes abordés par nos cours qui continuent d’être au cœur des évolutions profondes du monde contemporain : les migrations, le développement durable, la sécurité, le genre… Pour toutes ces raisons, 2017 est un moment unique pour étudier les sciences sociales, et nous savons que Sciences Po – grâce à ses professeurs, sa situation géographique et la qualité de ses enseignements – constituera un point d’observation particulièrement intéressant !

En savoir plus :

Tags :
Retour en haut de page