Les statistiques sans stress

Les statistiques sans stress

Interview avec le professeur
  • En classe à la Summer School, été 2016 (photo: Manuel Braun)En classe à la Summer School, été 2016 (photo: Manuel Braun)

Le cours « Introduction to Quantitative Analysis: Stress-Free Stats » fait partie du corpus de cours électifs proposés durant la session de juillet du programme universitaire. Il est ouvert aux étudiants des deux parcours (langue française et sciences sociales) et intégralement dispensé en anglais.  Le cours est enseigné par Jan Rovny, qui est également professeur du cours « The European Union at a Crossroads » pendant la session de juin.

Télécharger la présentation du cours "Introduction to Quantitative Analysis: Stress-Free Stats” (PDF, 278 Ko, EN).

Jan Rovny est professeur assistant à Sciences Po. Il officie au Centre d’études européennes de Sciences Po (CEE), ainsi qu'au Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques (LIEPP). A l’issue de ses études au Canada et en Belgique, Jan a obtenu un doctorat de science politique à l’université de Caroline du Nord de Chapel Hill, aux États-Unis d’Amérique. Il a enseigné en Amérique du Nord, en République tchèque, en Allemagne et en Suède.  Ses travaux s'intéressent à la compétition politique en Europe, avec pour objectif de mettre en évidence les lignes de conflit idéologique au sein de différents pays. A côté de ces activités de recherche, il participe en qualité de PI à l’enquête « Chapel Hill Expert Survey » sur le positionnement des partis, l’enquête la plus complète en Europe sur l’évaluation des positionnements idéologiques des partis politiques.

Vos recherches portent sur la compétition politique en Europe et vous enseignez un cours intitulé « The European Union at a Crossroads » au sein de la Summer School. Pourquoi souhaitiez-vous également donner un cours sur les statistiques et les méthodes quantitatives ?

Je crois que l’enseignement universitaire doit d’abord et avant tout donner aux étudiants des compétences, diversifiées et étoffées, mais pratiquement applicables. Les statistiques et les méthodes quantitatives donnent aux étudiants des outils très utiles qui facilitent non seulement les travaux pratiques comprenant des données, mais aident également à réfléchir à des problèmes analytiques de toutes sortes. Je crois que non seulement les spécialistes des sciences sociales, mais n’importe quelle personne, devraient bénéficier de quelques notions d’analyse de données. Cela devient de plus en plus important car de plus en plus de données sont recueillies, analysées et nous sont présentées par les gouvernements, les entreprises et les médias.

Le cours s’appelle « Introduction to Quantitative Analysis: Stress-Free Stats ». Comment abordez-vous le sujet différemment d’un cours classique d’introduction aux statistiques ?

Tout d’abord, je me suis rendu compte que la plupart des étudiants en sciences sociales ne sont pas confiants dans leur utilisation des mathématiques. Je me concentre essentiellement sur l’explication de l’ensemble des concepts dans un langage clair et commun, et de différentes manières. J’utilise des formules mathématiques, mais je les leur explique clairement et simplement. Je dessine beaucoup d’illustrations, et il m’arrive même de danser. Deuxièmement, j’écoute, et je clarifie d’emblée le fait qu’il n’y a pas de mauvaises questions. Il n’est pas rare dans ma classe de répéter certaines choses deux ou trois fois, jusqu'à ce que tout le monde en classe soit à l’aise avec ce qui se passe.

Quelle est la chose la plus importante que vos élèves vont apprendre dans ce cours ?

La chose la plus importante est que les étudiants vont acquérir la certitude que, quelques soient leurs origines et leurs connaissances de départ, ils peuvent eux aussi faire des analyses quantitatives et de la programmation ! Plus précisément, les élèves apprendront à travailler avec divers ensembles de données et à savoir répondre à des questions scientifiques sociales pertinentes par le biais de de la programmation.

Les étudiants de la Summer School viennent d’une multitude de milieux académiques. En quoi le contenu sera-t-il utile pour des étudiants provenant de différents horizons et disciplines ?

Ce cours élargit les horizons de toute personne intéressée par les questions sociales. Si vous regardez n’importe quel journal aujourd'hui et y prêtez attention, vous serez frappé par le nombre de données (quantitatives) présentées sous forme de chiffres, de tableaux ou de textes. Être capable de les lire de manière critique est une compétence utile pour tous les citoyens. Être en mesure de les produire est une compétence qui permettra d’accroître considérablement vos chances d’employabilité dans de nombreux domaines et secteurs d’activité.

En dehors des cours, quelle est la chose que vous recommanderez aux étudiants de faire afin de profiter de leur été à Paris ?

C’est Paris ! Aller s’asseoir près de la Seine, et lire quelques poèmes. Aller dans les musées — mes préférés sont ceux de l’Orangerie et de Marmottan. Et enfin, sortir et bien manger.

En savoir plus

Tags :
Retour en haut de page