Interview avec Jan Rovny

Interview avec Jan Rovny

A la rencontre du conseiller pédagogique du programme de sciences sociales
  • Jan Rovny (photo: Lika Banshoya)Jan Rovny (photo: Lika Banshoya)

Jan Rovny est le conseiller pédagogique du programme de sciences sociales de la Summer School. Il enseigne également le cours “The European Union at a Crossroads,” avec d'autres membres du corps enseignant du Master d'Affaires Européennes de Sciences Po. Il est professeur assistant au Centre d'Études Européennes de Sciences Po et au Laboratoire Interdisciplinaire des Politiques Publiques (LIEPP). Sa biographie complète se trouve sur la page de l'équipe de la Summer School.

Quel aspect de l’enseignement à la Summer School avez-vous préféré l’an dernier ?

L’élément le plus appréciable de la Summer School l’an dernier était le groupe d’étudiants motivés et enthousiastes venus du monde entier prêts à apprendre et à discuter. L’été offre une atmosphère plus détendue pour échanger des idées et j’ai beaucoup apprécié de le faire avec eux.

Qu’attendez-vous avec le plus d’impatience pour l’été 2016 ?

Je suis enthousiaste à l’idée de voir la Summer School s’agrandir. Nous avons élargi notre offre de cours et complété notre curriculum, qui couvre maintenant les sciences sociales ainsi que certaines disciplines de sciences humaines. Nous avons été en mesure d’attirer un certain nombre de spécialistes qui enseignent des enjeux importants pour comprendre les évolutions du monde contemporain, mais aussi des sujets académiques plus intrigants.

Vous avez longtemps vécu à l’étranger ; pourquoi pensez-vous qu’il est important d’étudier dans différents pays ?

Étudier à l’étranger est une opportunité de découvrir la différence, de s’y intéresser et d’apprendre à la maitriser. On va dans un nouveau pays pour prendre la mesure de ce qui nous sépare de ces nouveaux endroits et de ces nouvelles personnes, pour faire l’expérience d’un nouvel environnement et d’approches alternatives… Je pense cependant qu’étudier à l’étranger est important pour comprendre à quel point les gens sont en réalité similaires. Nous prenons finalement conscience que quels que soient notre lieu et notre culture d’origine, nos aspirations, espoirs, incertitudes, peurs, désirs… sont globalement les mêmes. Sous la surface, nous sommes simplement humains.

Quel conseil donneriez-vous aux étudiants venant étudier à Sciences Po pour l’été ?

Je pense qu’il est fondamental que les étudiants trouvent un équilibre entre l’été et l’école. Ils viennent ici pour apprendre auprès de notre corps enseignant et de leurs camarades, mais cet apprentissage n’a pas seulement lieu dans les salles de cours. Paris est une salle de cours en elle-même et les étudiants doivent saisir les merveilleuses opportunités qu'offre la ville.

Quelle est votre activité culturelle ou établissement préféré à Paris ?

Je pense spontanément à deux plaisirs: lire un livre dans le jardin du Luxembourg et visiter le Musée de l’Orangerie.

Quel est votre endroit préféré dans le quartier de Sciences Po?

Les berges de la Seine près du Pont du Carrousel. Le simple plaisir de regarder le reflet du Louvre traversé par les bateaux.

Tags :
Retour en haut de page