Réagir

En cas d’exposition directe à des situations d’agissements sexistes ou de harcèlement sexuel, ou d’exposition indirecte.

Dire non

Dès les premières manifestations du harcèlement sexuel, il est important de dire non de façon claire et ferme, et d'affirmer le caractère répréhensible et condamnable par la loi de tels agissements. Vous pouvez également rappeler au harceleur l'existence d'une cellule de veille à Sciences Po.

Se protéger

Dans la mesure du possible, évitez les rencontres individuelles avec la personne qui vous harcèle sexuellement. Ne gardez pas cette situation confidentielle : convoquez un tiers, collègue, condisciple, enseignant…

Témoigner

Montrez-vous solidaire de la personne qui subit des faits de harcèlement sexuel, informez-la des démarches à entreprendre et orientez-la vers la Cellule de veille de Sciences Po.

Vous pouvez vous-même, en votre qualité de témoin, consignez votre témoignage par écrit auprès de la Cellule de veille.

Retour en haut de page