Rula Ghani, "First Lady" d'Afghanistan, promo 1969

Lire le récit de ses années étudiantes
  • Photo du dossier étudiant de Rula Ghani ©Sciences PoPhoto du dossier étudiant de Rula Ghani ©Sciences Po

Être une jeune fille rangée, étrangère et loin de sa famille, dans le Paris de mai 68. Être une jeune fille tout court dans le Sciences Po de 1967 qui ne compte que 25% d’étudiantes. 47 ans plus tard, être en Afghanistan la première “First Lady” d’un pays qui n’avait jamais vu le visage d’une femme de président. “J’ai appris à m’adapter”, résume modestement Rula Ghani, qui incarne aujourd’hui pour les femmes afghanes un espoir et un exemple. À l’occasion de sa conférence à Sciences Po vendredi 13 octobre 2017, retour sur les années étudiantes de cette diplômée d’exception.

"Un regard critique sur l'entreprise"

Le prix littéraire des étudiants du master RH
  • Façade d'immeuble de bureaux ©Alice-photo/ShutterstockFaçade d'immeuble de bureaux ©Alice-photo/Shutterstock

Le Prix du Livre RH créé par Syntec recrutement en partenariat avec Le Monde et Sciences Po a récompensé le 3 octobre dernier l’ouvrage de Dominique Lhuillier et Anne-Marie Waser Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique qui dénonce l’exclusion des malades chroniques de l’entreprise.

Femmes-Hommes : 10 idées pour faire avancer l'égalité

Retour sur nos engagements
  • Sensibiliser les étudiants, une des priorités de notre plan égalité ©Sciences PoSensibiliser les étudiants, une des priorités de notre plan égalité ©Sciences Po

C’était en 2010 : Sciences Po innovait en créant un programme de recherche et d’enseignements des savoirs sur le genre. Un engagement précurseur qui s’intègre désormais - depuis 2014 - à une politique globale en faveur de l’égalité réelle. L’action pionnière de Sciences Po a été reconnue par le programme HeForShe de l’ONU, qui a nommé Frédéric Mion, son directeur parmi les 10 champions universitaires mondiaux pour l’égalité femmes-hommes.

"Sciences Po valorise l'engagement"

Léa Moukanas, étudiante en 1ère année
  • Léa Moukanas ©Félicia Sisco/AïdaLéa Moukanas ©Félicia Sisco/Aïda

Ils viennent de France ou d’ailleurs. Ils sont fraîchement diplômés du bac ou de son équivalent à l’étranger. Ils souhaitent travailler dans la fonction publique, dans le marketing, dans le journalisme ou encore dans l’humanitaire. Ils ont choisi d’étudier à Sciences Po. C’est la rentrée et nous vous faisons découvrir nos “premières années”.  Cette semaine, place à Léa Moukanas, étudiante sur le campus de Paris, qui se passionne pour…  les questions de santé.

Retour en haut de page