"L'escrime est un sport spectaculaire"

"L'escrime est un sport spectaculaire"

Sciences Po remporte 4 médailles aux championnats universitaires
  • Quatre membres de l'équipe d'escrime de Sciences Po ©Sciences Po / DRQuatre membres de l'équipe d'escrime de Sciences Po ©Sciences Po / DR

Quatre médailles, dont deux en or, c’est le très beau palmarès de L’Assaut, l’équipe d’escrime de Sciences Po, aux derniers championnats de France universitaires. Entretien avec le capitaine de l’équipe, Adrien Dorny.

Adrien Dorny, vous et votre équipe êtes revenus avec quatre médailles, dont deux en or, des derniers championnats de France universitaires d’escrime. Est-ce une consécration ?​

Nous sommes très fiers de ces résultats ! Quatre médailles, c’est notre plus gros total lors de championnats de France universitaires. Les deux médailles d’or par équipe nous font particulièrement plaisir. À l’épée dame, le titre de champion de France est d’autant plus beau qu’il s’est joué dans les derniers instants de la finale. Pour ce qui est du fleuret homme, nous avions à cœur de remporter l’or par équipe, après nous être contentés de l’argent l’année dernière. Tous nos tireurs repartent médaillés, nous aurions difficilement pu imaginer mieux !

Depuis quand pratiquez-vous l’escrime ? Comment articulez-vous le temps consacré à vos études et votre passion pour ce sport ?

La plupart d’entre nous a commencé l’escrime très jeune. Ce sport tient donc une place importante dans nos vies. Nous y avons de nombreux souvenirs associés. Il nous a permis de forger des amitiés, d’être confrontés à la défaite, ou encore de prendre confiance. Plus spécifiquement, l’escrime est un sport spectaculaire, particulièrement tactique, où l’endurance, la rapidité, la précision et la prise de risque sont valorisées. Conjuguer études, entraînements dans nos clubs respectifs et compétitions universitaires comme fédérales, est, depuis le lycée, un défi pour chacun d’entre nous. Cela n’est pas toujours évident au quotidien et cela nécessite une très bonne organisation.

Parlez-nous de votre équipe, L’Assaut. Faut-il être un champion pour vous rejoindre ?

Nous avions cette année huit membres qualifiés pour les championnats de France, issus à la fois du Collège universitaire (campus de Paris et de Reims), de master et du Certificat préparatoire pour sportifs de haut niveau de Sciences Po. Un savant mélange en somme !

Au total, notre équipe se compose d’une quinzaine de membres participant régulièrement aux compétitions universitaires. Nous nous adressons à tous, débutants comme confirmés. J’encourage l’ensemble des étudiants de Sciences Po à découvrir ce sport fascinant qu’est l’escrime via les cours d’initiation à l’épée proposés par l’Association Sportive. Pour ceux pratiquant ou ayant déjà pratiqué l’escrime par le passé, nous vous attendons sur les pistes dès l’année prochaine pour continuer de garnir notre armoire à trophées !

Comment voyez-vous l’avenir de votre équipe ?

Notre équipe, créée en 2015, est encore jeune. Nous souhaitons continuer à la développer pour en faire l’une des équipes incontournables de Sciences Po. Cela passe bien sûr par de nouvelles médailles aux championnats de France universitaires, mais également par davantage de membres et une communication efficace auprès des éudiants. À terme, l’un de nos objectifs serait de faire reconnaître l’escrime comme sport « mystère » du “Crit’”, la compétition inter-IEP,  ! Nos tireurs aideraient grandement Sciences Po à remporter la victoire finale, j’en suis certain.

Aux championnats de France universitaires 2018, Amélie Awong (épée) et Adrien Dorny (fleuret) ont remporté chacun une médaille de bronze lors de l’épreuve individuelle. L’équipe d’épée dame, composée de Amélie Awong et Mailys Vignoud, et l’équipe du fleuret homme, composée de Gautier Merit, Victor Querton, Adrien Dorny et Audric Heurtier, ont remporté chacune une médaille d’or.

En trois ans d’existence, L’Assaut, créée en 2015,  a remporté huit médailles nationales, dont quatre d’or.

En savoir plus

Retour en haut de page