Simulation sur la transition énergétique du Grand Paris

Simulation sur la transition énergétique du Grand Paris

Grand Paris Énergie
  • 1er décembre 2014, simulation « Grand Paris Énergie ».

    François-Antoine Mariani, responsable du master Affaires Publiques :

    Aujourd’hui grâce aux équipes de Forrcast on a la chance de proposer aux étudiants du master Affaires Publiques une simulation, donc une innovation pédagogique sur le thème du Grand Paris de l’Énergie.

    Nicolas Benvegnu, chercheur au médialab, ingénieur pédagogique Forrcast :

    Et c’est des étudiants qui ont une spécialisation puisqu’ils sont dans la filière énergie. Donc non seulement ce sont des étudiants de Sciences Po qui étudient les questions traditionnelles de sciences politiques et de répartition des pouvoirs et des compétences mais c’est en plus des étudiants qui sont intéressés par les enjeux scientifiques et techniques.

    Anne-Victoire Armstrong, étudiante jouant la maire de Paris :

    C’était une façon très concrète de se rendre compte des rapports de force entre administration, collectivité locale et puis aussi les enjeux avec les entreprises.

    Abderrazak Ouassat, étudiant jouant le représentant de Vinci :

    Mon rôle à moi c’était de faire en fait le médiateur ou le coordinateur entre les différentes structures publiques, et ma compagnie a moi, Vinci pour l’achèvement des projets du Grand Paris.

    Livier Vennin, délégué d’EDF au Grand Paris :

    Là c’est une expérience absolument unique de pouvoir mettre en situation des étudiants sur un cas réel, un cas complexe et un cas urbain et je suis particulièrement heureux d’avoir pu assister à cette journée.

    Stéphane Cossé, directeur de la mission Grand Paris, pour RTE :

    Les étudiants ont très bien vu au cours de cette simulation les grands enjeux de la transition énergétique au sein du Grand Paris et tout ce que ça peut représenter à la fois comme opportunités et comme obstacles pour des acteurs aussi différents que la préfecture, le conseil régional, l’élu local, l’entreprise. Un tremplin pour la simulation de la COP21 en mai 2015.

    Bruno Latour, professeur à Sciences Po :

    En mai 2015 y’a 40 délégations venant de Sciences Po et d’autres universités qui rejouent la conférence climat avant qu’elle ait lieu à paris donc ici on a une autre préparation en quelque sorte à ces événements et cette préparation porte sur un cas, l’énergie et un lieu, l’Île-de-France, et ça nous permet de tester aussi comment est-ce que, non pas seulement des pays mais, des villes peuvent s’approprier des questions qui apparaissent locales mais qui en fait ont une influence beaucoup plus globale.


    Fermer la transcription textuelle de la vidéo
  • Simulation sur la transition énergétique du Grand ParisSimulation sur la transition énergétique du Grand Paris

L’École d’Affaires publiques a co-organisé avec FORCCAST une journée de jeu de rôle pour les quarante étudiants de la spécialité énergie, le 1er décembre 2014. Les trois organisateurs, Nicolas Benvegnu, Henri Landes et Johann Margulies, ont réalisé un scénario plongeant les étudiants dans une série de situations à partir des rôles qu’ils incarnaient : en tant que représentants de l’Etat, élus locaux, représentants d’entreprises ou membres d’associations, ils ont ainsi pu explorer des enjeux aussi bien liés à la sécurité d’approvisionnement qu’à l’urbanisme ou au transport.

Sur tous ces thèmes, le scénario de la simulation cherchait à sensibiliser les étudiants sur deux dimensions essentielles : d’une part la question des échelles de gouvernance, et d’autres part les relations entre les acteurs publics et le secteur privé. Ce projet s’inscrit également dans l’initiative « Make it Work », autour des négociations climatiques qui se tiendront à Paris en 2015

Tags :
Retour en haut de page