Un incubateur pour les politiques publiques

Un incubateur pour les politiques publiques

  • Les étudiants autour de Sheryl Sandberg, la n°2 de Facebook ©Sciences PoLes étudiants autour de Sheryl Sandberg, la n°2 de Facebook ©Sciences Po

Réaliser du fact-checking pour les responsables politiques, aider les citoyens à se retrouver dans le maquis des aides sociales ou inventer des frigos publics pour lutter contre le gaspillage alimentaire : c'est le type de solutions concrètes qu'entend imaginer le nouvel "incubateur de politiques publiques" de Sciences Po. Lancé par l’École d’affaires publiques le 16 janvier, ce programme rassemble étudiants, chercheurs et partenaires publics et privés autour d'une même conviction : la révolution numérique est aussi une révolution du politique. Reportage en vidéo (ci-dessus).

L'incubateur combine ingénierie, design et numérique avec les sciences sociales pour transformer les politiques publiques en privilégiant l’expérience des citoyens, et développer de nouvelles start-ups.

10 prototypes par an

Les partenaires sont publics comme privés (collectivités, gouvernement, administrations, institutions, entreprises, autres acteurs économiques et sociaux) et sollicitent l’incubateur pour résoudre des problématiques larges touchant à l'intérêt général. Dix prototypes par an sont attendus pour redessiner les politiques publiques à l’ère du numérique. Les étudiants sont accompagnés par les chercheurs de la chaire numérique de Sciences Po, soutenue par Facebook, Carrefour et la Caisse des dépôts.

Un cycle complet d’innovation, au cœur de la scolarité des étudiants

L’incubateur de politiques publiques est inscrit au cœur de la scolarité des étudiants de l’École d’affaires publiques. Il est proposé à plein temps lors du semestre hors les murs aux étudiants en 2ème année de master, en substitution du stage de fin d’études, et en cours optionnel aux étudiants en 1ère année. Il est ouvert également aux étudiants des autres masters. Enfin, il prévoit un cycle complet d’innovation, depuis la créativité (à partir de méthodologies telles que le design thinking ou d’événements comme des hackathons) jusqu’à la réalisation concrète d’un objet fonctionnel et adapté (programme, application…) pouvant déboucher sur des start-ups.

En savoir plus

Lire le communiqué de presse du 16 janvier "L'école d'affaires publiques de Sciences Po lance son incubateur de politiques publiques" (pdf, 108 ko)

Tags :
Retour en haut de page