Rencontre avec Nathan Cazeneuve, étudiant à l'EAP, Master Politiques Publiques, spécialité Administration publique

Rencontre avec Nathan Cazeneuve, étudiant à l'EAP, Master Politiques Publiques, spécialité Administration publique

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Nathan Cazeneuve, actuellement étudiant en Master Politiques Publiques, spécialité Administration publique à l'École d'affaires publiques (EAP), nous parle de son parcours avant et pendant ses études à Sciences Po.

Pour quelles raisons avez vous décidé de rejoindre la spécialité Administration publique du Master Politiques Publiques ?

J’ai eu la chance de pouvoir suivre trois années de classes préparatoires littéraires et d’étudier la philosophie à l’École Normale Supérieure avant d’intégrer l’École d’affaires publiques de Sciences Po. Mon choix d’y présenter ma candidature a été motivé par un vif intérêt pour les questions de politiques publiques et le désir de les aborder dans une perspective technique dont je pensais qu’elle serait un complément utile et nécessaire à l’approche que j’avais pu en avoir au travers de l’histoire et de la philosophie.   

Quel est votre projet professionnel ? En quoi l'EAP vous aide-t-il à le réaliser ?

Je me destine à l’issue du master Politiques publiques à la préparation d’une thèse de philosophie politique sur les liens entre l’État social et les théories de la justice. Le master Politiques publiques de Sciences Po a nettement contribué à préciser mon désir de m’engager dans la voie de la recherche et m’a permis d’acquérir des connaissances en droit et en économie qui ont largement nourri mon approche des questions de politiques publiques et dont je ne doute pas qu’elles me serviront à l’avenir.

Quel est le cours qui vous a le plus marqué en M1/M2 ?

Le cours qui m’a le plus marqué durant ma scolarité de master a été celui de « Questions sociales » qui détaillait, en mêlant des éléments de droit du travail, d’économie et de science administrative, l’organisation de l’ensemble des politiques sociales mises en œuvre en France, des politiques de l’emploi à la sécurité sociale. L’approche précise, technique et opérationnelle de ces questions dans le cadre de ce cours permet de prendre la mesure tant des enjeux que des évolutions concrètes auxquels les politiques sociales sont aujourd’hui confrontées.

Ce cours constitue avec ceux de Droit public, d’Économie et de Finances publiques le fondement de l’enseignement du master Politiques publiques et, à mes yeux, sa part la plus enrichissante, tant d’un point de vue intellectuel que professionnel. 

Pourquoi avoir choisi d'effectuer une année de césure ? 

J’ai choisi d’effectuer une année de césure afin de préparer l’agrégation de philosophie, ayant eu l’opportunité d’effectuer auparavant un stage particulièrement enrichissant au sein de la chancellerie politique de l’Ambassade de France en Chine.

Un conseil pour celles et ceux qui souhaiteraient rejoindre l'EAP ?

Si je devais adresser un conseil à ceux qui souhaitent rejoindre l’École d’affaires publiques, celui-ci serait de se concentrer pendant leur scolarité sur les fondamentaux du parcours que sont le droit et l’économie et de profiter de la liberté et de la diversité de cours qu’offre Sciences Po pour en approfondir leur connaissance mais aussi tâcher de les mettre en perspective - tant avec d’autres disciplines qu’avec leurs expériences professionnelles ou l’état du débat public - en ne cessant jamais de s’interroger et d’ouvrir leur horizon. 

Tags :
Retour en haut de page