Nos étudiants du Master Affaires Européennes à Bruxelles

Nos étudiants du Master Affaires Européennes à Bruxelles

  • Nos étudiants du MAE en voyage à Bruxelles © Sciences PoNos étudiants du MAE en voyage à Bruxelles © Sciences Po

Le second semestre du Master Affaires Européennes est marqué par le voyage d'études à Bruxelles et au Luxembourg, qui s'inscrit dans la continuité de l'atelier «Métiers de l'Europe». 

Les élèves rencontrent les acteurs des affaires européennes dans leur environnement professionnel.

 

Ce voyage, qui dure environ une semaine, permet à un groupe d'étudiants du Master de s’immerger dans la vie des institutions européennes qui ont fait l’objet d’étude de nombreux cours.

 

A l’issue du voyage, Catarina Falcao a partagé avec nous son expérience et son point de vue :

Etudier les affaires européennes nous permet de comprendre comment fonctionnent les institutions européennes, les raisons qui sous-tendent la création de l'Union européenne et comment elles bénéficient ou entravent les États membres. Mais pour nous, étudiants, cela semble de la théorie. Pour saisir la réalité du terrain, un groupe de 40 étudiants du Master en Affaires Européennes de Sciences Po s'est rendu à Bruxelles pour rencontrer des décideurs, des institutions, des diplomates, des lobbies, des universitaires et des journalistes.

Ce voyage, organisé par des étudiants pour les étudiants, comprenait des rencontres avec Michel Barnier, le négociateur principal pour le Brexit à la Commission, le commissaire Julian King, responsable de l'Union de sécurité, et Fabien Dell, membre du cabinet du commissaire Pierre Moscovici. Il comprenait également des visites à la Commission européenne, au Conseil de l'UE et au Parlement européen. Mais ce fut aussi l'occasion de rencontrer des sociétés de conseil telles que Acumen, Burson-Marsteller, Harwood Levitt Consulting et d'autres acteurs tels que l'Organisation Européenne du Consommateur (BEUC) et Spirits Europe. Nous avons également rencontré des groupes de réflexion comme la Fondation Robert Schuman, nous avons visité POLITICO et nous avons été accueillis par les représentations permanentes de la Russie et de la Turquie.

Ce fut aussi une opportunité pour développer notre réseau. Nous avons rencontré des étudiants de Sciences Po travaillant à Bruxelles et nous tenons à remercier Euralia d'avoir accueilli le cocktail et Sciences Po Alumni à Bruxelles pour nous donner un aperçu personnel des opportunités de carrière qui nous offertes. Nous avons également eu du temps pour le plaisir et pour apprendre à mieux se connaître!


Cette visite ne nous a pas seulement permis d'être au centre de la prise de décision en Europe, mais aussi de fixer des objectifs pour notre propre avenir. Aimerions-nous travailler pour les institutions européennes? Voulons-nous approfondir nos connaissances sur le rôle de l'Union européenne dans le monde? Pouvons-nous faire la différence en tant qu'Européens? Ces quatre jours à Bruxelles nous ont donné beaucoup de questions, mais une réponse claire: nous nous engageons à contribuer à un meilleur avenir commun, maintenant avec une meilleure compréhension de la réalité et des défis à venir.

Tags :
Retour en haut de page