Administration Publique : une spécialité historique et très moderne

Administration Publique : une spécialité historique et très moderne

  • Spécialité Administration publique © Matej Kastelic/ShutterstockSpécialité Administration publique © Matej Kastelic/Shutterstock

Qu’est-ce que la spécialité Administration Publique ?

La spécialité Administration publique est aujourd’hui la plus connue de celles proposées au sein de l'École d’affaires publiques. Sans doute parce qu’elle est la plus ancienne formation de Sciences Po. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle est aussi l’une des plus modernes !  

Chaque année, elle attire un grand nombre d’étudiants issus d’horizons très divers, désireux d’exercer des responsabilités variées dans le secteur public bien sûr mais aussi dans le secteur privé, ou qui sont intéressés par les relations institutionnelles ou encore les métiers du politique, à l’échelon local, national, européen ou international.

Elle leur permet d’acquérir des connaissances fondamentales et pluridisciplinaires en droit public français et européen, en finances publiques, en économie, en questions sociales et dans l’ensemble des affaires publiques, ainsi que des compétences professionnelles indispensables en management, négociation, conduite de projet, innovation publique et design thinking. 

Elle s’adresse aux étudiants qui souhaitent intégrer la haute fonction publique française et européenne par la voie des concours ou la voie contractuelle (une quinzaine de concours est préparée au sein de l’EAP), mais elle offre également une excellente formation à ceux qui souhaitent rejoindre les directions des affaires publiques d’entreprises françaises et internationales, les cabinets de conseil dans le secteur public ou les métiers du politique (communicant politique, assistant parlementaire, conseiller en cabinet ministériel ou en collectivité territoriale), et même la création de start-up : plus de la moitié des étudiants de cette spécialité rejoint le secteur privé !  


ÉCOLE, MASTERS, SPÉCIALITÉS… QUÉSACO ?

Lorsqu’ils rejoignent l’EAP, les étudiants choisissent l’un des deux masters proposés en formation initiale (le Master Politiques publiques et le Master Affaires européennes) et une spécialité parmi les 11 offertes, dont la spécialité Administration publique. Cette spécialité leur donne accès à des cours fondamentaux liés à la filière choisie. La structure et la richesse de l’offre pédagogique proposée au sein de l’EAP permet aux étudiants de personnaliser leur formation tout au long de leur cursus et de l’adapter à leur projet professionnel. Cette personnalisation s’intensifie à mesure qu’ils progressent dans leur formation.

Infogram EAP : personnalisation des masters FR

QU’APPREND-ON DANS LA SPÉCIALITÉ ADMINISTRATION PUBLIQUE ?

Tous les étudiants de la spécialité Administration publique suivent les 5 cours de tronc commun du master qu’ils ont choisi.Le tout illustré par des études de cas pratiques qui leur apportent des connaissances approfondies, comparatives et transverses dans le domaine des affaires publiques en croisant les approches économiques, juridiques, éthiques, historiques, politiques, managériales et numériques. Ils suivent également une étude de cas qui, en les immergeant dans une situation complexe, leur permet de comprendre et évaluer un processus de prise de décision ou de mise en œuvre dans différents secteurs (privé ou public). 

Ils suivent également 5 cours propres à leur spécialité : Droit public, Droit public européen, Finances publiques, Politiques économiques et enfin Questions sociales.

Le laboratoire d’innovations publiques permet aux étudiants de pratiquer des études de cas et des simulations, de travailler sur un défi de politiques publiques au sein de l’incubateur, de concevoir et de mettre en œuvre des projets de politiques publiques innovants. Ils développent ainsi les compétences pratiques dont ils auront besoin demain : travail en groupe, négociation, conduite du changement, management.

Chaque semestre, les étudiants choisissent en outre un cours électif parmi plus d'une centaine d'enseignements proposés par l'Ecole. Les étudiants de la spécialité Administration publique suivent également deux cours de la formation académique commune et des cours de langue. Chaque semestre, comme dans toutes les autres spécialités de l’EAP, les étudiants de la filière Administration publique ont accès aux cours optionnels proposés par l’EAP, enseignements orientés vers la préparation aux concours administratifs. Il s’agit de cours optionnels de Culture générale, de Questions internationales, de Questions européennes et d’Approfondissement aux questions économiques.

Ils consacrent leur 4è et dernier semestre à la réalisation d’un stage de fin d’études, d’un échange universitaire au sein d’une université partenaire d’un projet personnel ou à la rédaction d’un mémoire.

Ils peuvent aussi prendre une année de césure entre leurs deux années de master pour réaliser des stages et des échanges universitaires, effectuer leur 2è année de master en apprentissage, participer à l’incubateur de politiques publiques, participer à de très nombreux événements, ou encore accéder à une vie associative et étudiante foisonnante.

Les cours fondamentaux et électifs ouverts à tous permettent de comprendre les défis contemporains posés à l’administration et à tous les acteurs des affaires publiques – déontologie, transition numérique, politiques inclusives et soutenables, enjeux démocratiques – et d’y apporter des réponses avec d’excellentes compétences professionnelles.  

Et pour la suite ?

Les débouchés de la spécialité Administration publique, à l’image de ses enseignements, sont extrêmement variés. Les diplômés de la promotion 2018 sont 58% à exercer dans le secteur privé, 39% dans le public et 3% en organisations internationales.

Les trajectoires au sein du secteur public

Une part significative des étudiants qui aspirent à intégrer la haute fonction publique française et européenne choisissent de passer les concours administratifs, dont une quinzaine est préparée au sein de la PrépaConcours tel que les concours de l’ENA, de l'INET, du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, du Parlement, de la Banque de France, des juridictions administratives, etc. Une offre de préparation aux concours européens est également proposée au sein de la PrépaConcours.

Certain(e)s diplômé(e)s se tournent vers les métiers du politique : collaborateur parlementaire, conseiller en cabinet ministériel ou en collectivité territoriale, au sein de ministères, au sein du Parlement ou de la Commission européenne.

Les trajectoires au sein du secteur privé 

Une majorité des diplômé(e)s de la promotion 2018 travaille dans le secteur privé, au sein de directions d’affaires publiques d’entreprises françaises et internationales, au sein de grands cabinets de conseil, ou encore dans le milieu associatif ou dans des think tank et des start-up. 

Ressources additionnelles

Quelques chiffres clé des diplômés de la spécialité AP (source Enquête Jeunes Diplômés 2020 sur les étudiants diplômés en 2018) :

  • 88% sont en emploi 6 mois après l’obtention de leur diplôme
  • 58% dans le secteur privé, 39% dans le public et 3% en organisations internationales
  • Quelques métiers : responsable affaires publiques, chargé de relations institutionnelles, consultant, analyste, conseiller parlementaire, communicant politique, chef de projet innovation, project manager, attaché d'études européennes, strategic manager, attaché d'administration, responsable d'opérations internationales, etc. 
  • Enfin quelques employeurs phares : Ministères, Parlement, Commission européenne, cabinets de conseil (EY Consulting, Capgemini, Accenture, Mazars, BCG, KPMG, etc), Directions des affaires publiques des grandes entreprises, etc.

En savoir plus

 

Tags :
Retour en haut de page