Crise sanitaire, confinement et inégalités de genre au travail

Séminaire LIEPP - PRESAGE
Vendredi 5 février 2021, 9h30-12h
  • Une femme travaille sur son ordinateur © Ketut Subiyanto / PexelsUne femme travaille sur son ordinateur © Ketut Subiyanto / Pexels

Comment mesurer l’impact de la crise sanitaire liée au Coronavirus Covid-19 sur les inégalités de genre ? Alors que cette crise n’est pas encore terminée et que ses conséquences à long terme ne sont pas encore mesurables, le Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques et le Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po organisent un séminaire sur les conséquences de cette crise sanitaire et des périodes de confinement sur les inégalités femmes-hommes.

Service ou servitude

Essai de Geneviève Fraisse sur les femmes toutes mains
  • Peinture de Félix Vallotton, La Maîtresse et la Servante, 1896. Domaine public.Peinture de Félix Vallotton, La Maîtresse et la Servante, 1896. Domaine public.

Si, à la suite du mouvement #MeToo, la prise de parole des femmes s’est exprimée avec une ampleur inattendue, aujourd’hui à qui incombe concrètement tant la charge matérielle que mentale du « service domestique » ?

Tags :

Gender studies: Consult the Spring Semester 2021 Course Catalogue

  • Meeting at Sciences Po © Malika Sadaoui / Sciences PoMeeting at Sciences Po © Malika Sadaoui / Sciences Po

PRESAGE - Sciences Po's Gender Studies Programme promotes a transversal approach to gender studies. The various courses available to students are particularly designed to give them an understanding of the formation of gender inequalities, their role within other forms of social inequality, forms and practices of discrimination, in addition to historical and conceptual aspects of gender relations and the impact of gender norms.

Tags :

De la participation politique des jeunes femmes migrantes

Quatre étudiantes de Sciences Po partagent leur expertise
  • Une adolescente marche dans une rue de Turin ©Antonello Marangi/ShutterstockUne adolescente marche dans une rue de Turin ©Antonello Marangi/Shutterstock

À l'occasion de la Journée internationale des personnes migrantes, le 18 décembre 2020, nous avons interrogé Carolina, Faty, Gabrielle et Jillian. Ces quatre étudiantes en master à l’École des affaires internationales de Sciences Po mènent un projet de recherche-action sur la participation des jeunes femmes migrantes et réfugiées aux processus politiques internationaux en Europe.

A holistic approach to young migrant women’s political participation

An interview with four Master’s students
  • A teenager is walking in Turin, Italy June 2020 ©Antonello Marangi/ShutterstockA teenager is walking in Turin, Italy June 2020 ©Antonello Marangi/Shutterstock

On the occasion of International Migrants Day on December 18, 2020, we interviewed Carolina, Faty, Gabrielle, and Jillian, four Sciences Po Master’s students who are conducting a research-action project on the participation of young migrant and refugee women in international political processes in Europe.

"La science économique a besoin du féminisme, et vice versa"

Hélène Périvier sur son ouvrage, L'économie féministe
  • Hélène Périvier est économiste à Sciences Po @Thomas Arrivé/Sciences PoHélène Périvier est économiste à Sciences Po @Thomas Arrivé/Sciences Po

La science économique a été pensée par des hommes au service d'une société dirigée par des hommes, et elle est aussi la science sociale la moins féminisée : dans son dernier ouvrage, L’économie féministe (Presses de Sciences Po, 2020), Hélène Périvier, économiste à l'OFCE, met en lumière ce que le féminisme apporte à la théorie économique. Mais aussi en quoi une approche économique peut éclairer le féminisme et ses combats. Entretien avec la Directrice du Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po.

Habiter la contradiction avec Geneviève Fraisse

Écouter le podcast
  • Geneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas GuiraudGeneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas Guiraud

Philosophe de la pensée féministe, Geneviève Fraisse s’intéresse à la provenance de l’égalité des sexes : quel moment de l’histoire la rend possible ou impossible ? Colporteuse d’idées, elle veut élaborer les problèmes et découvrir les concepts, construire un champ d’intelligibilité et trouver des repères.

"Habiter la contradiction" désigne les lieux et les formes des paradoxes inhérents au féminisme; comment "habiter" permet d'échapper aux dualismes comme d'analyser les contretemps de l'émancipation.

Tags :

Promouvoir l'égalité professionnelle au sein de la Banque de France

Clémentine raconte son expérience d’alternante au sein d’un réseau mixité
  • Clémentine Buisson à la Banque de France ©CBClémentine Buisson à la Banque de France ©CB

Étudiante à l’École d’affaires publiques, Clémentine Buisson effectue sa deuxième année de Master Politiques publiques en apprentissage. Chaque semaine, elle alterne entre ses cours à Sciences Po et la gestion de la communication du réseau mixité de la Banque de France. Elle revient sur son parcours et nous raconte son quotidien.

Habiter la contradiction

Conversation avec Geneviève Fraisse
en webinaire le 1er décembre 2020
  • Geneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas GuiraudGeneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas Guiraud

Philosophe de la pensée féministe, Geneviève Fraisse s’intéresse à la provenance de l’égalité des sexes : quel moment de l’histoire la rend possible ou impossible ? Colporteuse d’idées, elle veut élaborer les problèmes et découvrir les concepts, construire un champ d’intelligibilité et trouver des repères.

"Habiter la contradiction" désigne les lieux et les formes des paradoxes inhérents au féminisme; comment "habiter" permet d'échapper aux dualismes comme d'analyser les contretemps de l'émancipation.

Complement research with action

Four Master’s students work on increasing the participation of young migrant and refugee women in global decision making processes: an interview
  • Children arriving on the greek coast at Kos, in 2015 © Lukasz Z / ShutterstockChildren arriving on the greek coast at Kos, in 2015 © Lukasz Z / Shutterstock

During the 2020-2021 academic year, Carolina, Faty, Gabrielle, and Jillian, Master’s students at the Sciences Po’s Paris School of International Affairs, are joining the Women Forward International platform. They conduct a research-action project for and with the European Network of Migrant Women on the participation of young migrant and refugee women in international political processes.

Retour en haut de page