Droits en ligne : la nouvelle plateforme d'information juridique de Sciences Po

  • La statue de la Justice devant un drapeau français © An Mazhor / ShutterstockLa statue de la Justice devant un drapeau français © An Mazhor / Shutterstock

Chaque année, l'École de droit de Sciences Po propose des “Cliniques” : des programmes pédagogiques articulés autour d’une mission d’intérêt public. Pendant neuf mois, Aleksandra Wierzbicka, Alexa Ivanov, Kaiqi Yang et Marjeline Serwier ont choisi de travailler sur la création de Droits en ligne, une plateforme virtuelle d’information juridique qui offre gratuitement aux personnes présentant des difficultés d’ordre juridique, une information juridique précise et adaptée.

Poser la question du consentement

Entretien avec Rébecca Lévy-Guillain, doctorante à Sciences Po
  • Rébecca Lévy-Guillain est doctorante à Sciences Po © Rébecca Lévy-Guillain Rébecca Lévy-Guillain est doctorante à Sciences Po © Rébecca Lévy-Guillain

Qu’est-ce que le consentement sexuel ? À quelles pratiques ce mot fait-il référence ? Rébecca Lévy-Guillain explore ces questions au prisme de la sociologie dans son travail de thèse. Doctorante à l’Institut national d'études démographiques (Ined) et à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) de Sciences Po, elle étudie les usages de la catégorie du consentement sexuel au croisement des rapports sociaux.

Genre et espaces publics : un regard sur Marseille

Entretien avec des étudiantes de l'École urbaine de Sciences Po
  • Friche la Belle de Mai, Marseille, 2016 ©FrançoisPacaud/Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)Friche la Belle de Mai, Marseille, 2016 ©FrançoisPacaud/Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Chaque année, les étudiantes et étudiants de l'École urbaine de Sciences Po participent à un dispositif pédagogique professionnalisant : les projets collectifs. En 2020-2021, la métropole Aix-Marseille-Provence a confié une mission d’intérêt public à six élèves du Master Stratégies territoriales et urbaines, sous la supervision de Maxime Forest. Justine Barthélemy, Étienne Butin, Eline Dogbe, Susan Even, Margot Le Bian et Eloïse Quérou ont mené une analyse genrée du quartier de la Belle de Mai, dans le troisième arrondissement de la cité phocéenne.

Lutte contre les violences sexistes et sexuelles : quel est le rôle de la recherche ?

Entretien avec Émilie Biland-Curinier et Hélène Périvier, membres du groupe de travail
  • collage-067 © Bea Mahan / Flickr. CC BY-NC-ND 2.0collage-067 © Bea Mahan / Flickr. CC BY-NC-ND 2.0

Émilie Biland-Curinier et Hélène Périvier sont chercheuses au sein du Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po. Elles sont respectivement professeure des universités en sociologie au Centre de Sociologie des Organisations (CSO) et économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Toutes deux ont participé au groupe de travail consacré à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles présidé par Danièle Hervieu-Léger. Elles racontent.

Vers un féminisme néolibéral d’État ?

Entretien avec Pauline Delage, autrice aux Presses de Sciences Po
  • Pauline Delage est chargée de recherche au CNRS © Pauline DelagePauline Delage est chargée de recherche au CNRS © Pauline Delage

Comment lutter contre les violences faites aux femmes ? Pauline Delage, sociologue chargée de recherche au CNRS, travaille sur les mobilisations féministes et l’action publique contre les violences fondées sur le genre. Elle a notamment publié un ouvrage intitulé Violences conjugales aux Presses de Sciences Po. Entretien.

Violences basées sur le genre : recenser pour comprendre

Entretien avec Sandrine Dauphin, directrice de projet à l’Institut national d'études démographiques
  • Sandrine Dauphin est enseignante à Sciences Po © Sandrine DauphinSandrine Dauphin est enseignante à Sciences Po © Sandrine Dauphin

De quelles données dispose-t-on pour étudier les violences basées sur le genre en France ? Avant les années 2000, la France ne possédait pas d’enquêtes nationales spécifiques aux violences interpersonnelles, contrairement à d’autres pays d’Europe et d’Amérique du nord. C’est sous l’impulsion de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, organisée à Pékin en 1995, que le gouvernement français a trouvé les financements nécessaires à la réalisation d’une première enquête statistique sur les violences envers les femmes.

Violences sexuelles : que fait la justice ?

Entretien avec Véronique Le Goaziou, sociologue autrice aux Presses de Sciences Po
  • Véronique Le Goaziou est sociologue © Presses de Sciences PoVéronique Le Goaziou est sociologue © Presses de Sciences Po

Très peu d’affaires de viol sont portées devant l’institution judiciaire. La plupart sont classées, certaines sont requalifiées en simples agressions sexuelles. Dans un ouvrage publié aux Presses de Sciences Po intitulé Viol. Que fait la justice ?, Véronique Le Goaziou, chercheuse associée au Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES-CNRS), se penche sur le traitement judiciaire des violences sexuelles et ouvre la voie à une justice restaurative. Interview.

S’initier à la recherche en sciences sociales

Aymeric, Emma, Sarah, et Xavier ont travaillé pendant un semestre sur les enjeux de convergence de luttes
  • Façade des locaux du CEVIPOF-OSC, février 2021 © Caroline Maufroid / Sciences PoFaçade des locaux du CEVIPOF-OSC, février 2021 © Caroline Maufroid / Sciences Po

Depuis la rentrée universitaire 2020-2021, le Collège universitaire de Sciences Po donne la possibilité à ses étudiantes et étudiants de vivre une expérience de recherche au sein de Sciences Po. Aymeric, Emma, Sarah, et Xavier, élèves en troisième année, ont participé à un stage d’initiation à la recherche avec Réjane Sénac, directrice de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po. Interview.

Faire histoire de la violence sexuelle

Entretien avec Elissa Mailänder, Associate Professor à Sciences Po
  • Elissa Mailänder est professeure associée à Sciences Po © Elsa OkazakiElissa Mailänder est professeure associée à Sciences Po © Elsa Okazaki

Elissa Mailänder est Associate Professor au Centre d'histoire de Sciences Po. Dans ses travaux de recherche, elle étudie la violence en adoptant une perspective de genre. Dans cet entretien, elle revient sur la dimension historique de la violence sexuelle.

Les violences sexistes et sexuelles au prisme du droit

Entretien avec Marie Mercat-Bruns, professeure à l'École de droit
  • Marie Mercat-Bruns participe à un Colloque international © Université d'AngersMarie Mercat-Bruns participe à un Colloque international © Université d'Angers

Marie Mercat-Bruns est professeure affiliée à l'École de droit de Sciences Po et maîtresse de conférences en droit privé au Conservatoire national des arts et métiers. Elle revient sur la façon dont des violences sexistes et sexuelles sont prises en compte par la loi française, et comment les entreprises et les établissements d’enseignement peuvent agir.

Retour en haut de page