Les Excès du genre

Les Excès du genre

L'ouvrage de Geneviève Fraisse réédité
  • Série SUW, Grupp IX, Svanen no 17 (1915) ©Hilma af Klint Foundation.Série SUW, Grupp IX, Svanen no 17 (1915) ©Hilma af Klint Foundation.

Le 24 janvier 2019 les Éditions du Seuil publient une réédition des Excès du genre, essai-clé de la philosophe et historienne de la pensée féministe Geneviève Fraisse.

“Genre est un mot en excès”

Honni par une droite réactionnaire qui se cherche une identité, célébré par une gauche intellectuelle qui a pourtant tardé à en entreprendre l’étude, le genre fait toujours polémique. En désaccord avec les uns et les autres, Geneviève Fraisse s’emploie à explorer cette promesse conceptuelle soucieuse d’un nouvel objet philosophique en construction, dans la droite ligne de ses travaux sur l’émancipation des femmes et l’égalité des sexes.

Il sera question de vérité, où l’Un, le Deux et le Multiple font face à l’exigence « queer » qui cherche à se définir. “Genre” est un mot en excès, car la question qu’il traite – l’égalité des sexes et la sexualité humaine – déborde toujours l’ordre établi.

Geneviève Fraisse

Geneviève Fraisse, philosophe et historienne de la pensée féministe et directrice de recherche émérite au CNRS, a publié de nombreux ouvrages sur la pensée féministe. Cofondatrice de la revue Les Révoltes logiques avec Jacques Rancière en 1975, puis co-directrice du quatrième volume de L'Histoire des femmes en Occident (le XIXe siècle) avec Michelle Perrot en 1991, elle a ensuite été déléguée interministérielle aux Droits des femmes auprès du Premier ministre et députée européenne entre 1997 et 2004. Elle a notamment initié le cours Pensée des sexes et démocratie au sein de PRESAGE.

Retour en haut de page