5 conférences à (ré)écouter

5 conférences à (ré)écouter

  • Françoise Héritier avec Hélène Périvier, en 2011 © Thomas Arrivé / Sciences PoFrançoise Héritier avec Hélène Périvier, en 2011 © Thomas Arrivé / Sciences Po

En 2020, le Programme de recherche et d'enseignement des savoirs sur le genre (PRESAGE) de Sciences Po célèbre ses 10 ans. Un cycle de conférences devait être organisé à cette occasion pendant le semestre de printemps. Dans le contexte de la crise sanitaire liée à l'épidémie du coronavirus COVID-19, plusieurs conférences ont été annulées. Elles seront reportées à l'année universitaire 2020-2021. 

En attendant, nous vous proposons de (ré)écouter cinq conférences retraçant le parcours du Programme PRESAGE depuis sa création en 2010. 

Nancy Fraser : Les ambivalences du féminisme dans la crise du capitalisme

En 2010, Nancy Fraser, philosophe féministe et post-structuraliste, est venue à Sciences Po donner la première conférence du Programme de recherche et d'enseignement des savoirs sur le genre. Elle a présenté ses réflexions sur les perspectives du féminisme dans le cadre de la crise du capitalisme néolibéral. 

Écouter la conférence. 

Françoise Héritier : Aux origines de l'inégalité entre les sexes

En 2011, Françoise Héritier, anthropologue et ethnologue, était invitée à présenter l'ensemble de sa recherche et de sa pensée. Son constat est sans appel : il n'a pas existé et il n'existe pas de sociétés humaines fonctionnant sur la base de l'égalité entre les sexes. Au contraire, on relève en tous lieux, outre les traces visibles de l'infériorité de statut qui en résulte, la marque dans les esprits d'une "valence différentielle des sexes", laquelle non seulement dresse la liste des caractères (aptitudes supposées, comportements, émotions...) classées comme d'essence masculine ou féminine qu'elle oppose, mais de plus accorde la prééminence à ceux qu'elle classe comme masculins. 

Écouter la conférence.

Geneviève Fraisse : Les excès du genre 

En 2014, Geneviève Fraisse, philosophe de la pensée féministe, venait présenter son nouvel ouvrage : Les Excès du genre. Ce livre propose une perspective originale sur la polémique sexe/genre ainsi que sur la critique des stéréotypes et l'usage de la nudité en politique. Geneviève Fraisse observe ces débats violents de l'oeil critique d'une chercheuse qui a résolument privilégié la généalogie politique de l'émancipation des femmes et l'examen de la tradition philosophique, plutôt que la discussion sur l'identité et les identités. 

Écouter la conférence.

Découvrir la réédition de Les Excès du genre (Seuil, 2019).

Rachel Silvera : Un quart en moins 

Malgré les lois, discours et chartes, le salaire des femmes reste inférieur d'un quart à celui des hommes. En 2014, Rachel Silvera, économiste, publiait Un Quart en moins, un livre à jour de la jurisprudence la plus récente en matière de discrimination salariale, montrant qu'il est possible, avec de nouveaux moyens, d'en finir avec les inégalités salariales. 

Écouter la conférence.

Véronique Le Goaziou : Viol, que fait la justice ? 

L'an dernier, en 2019, Véronique Le Goaziou, sociologue, est venue présenter Viol, que fait la justice ?, son nouvel ouvrage publié au domaine genre des Presses de Sciences Po. Elle explique que malgré la sévérité des textes et l'unanaime réprobation sociétale, très peu d'affaires de viol sont portées devant l'institution judiciaire. La pupart sont classées, certaines sont requalifiées en simples agressions sexuelles. Face à ce traitement strictement pénal des violences sexuelles, qui privilégie la recherche de la faute et la sanction du coupable, Véronique Le Goaziou appelle à réfléchir au sens de la plainte et à regarder les expériences de justice restaurative.

Écouter la conférence.

En savoir plus

Tags :
Retour en haut de page