Countries’ Covid-19 responses could debunk some myths around the 'abortion pill'

by Hazal Atay, Ph.D candidate
  • The "abortion pill" mifepristone ©Robin Marty/Flickr, CC BYThe "abortion pill" mifepristone ©Robin Marty/Flickr, CC BY

With health-care facilities around the world overburdened by the Covid-19 pandemic, a number of countries have revised their abortion regulations. On March 27, Ireland authorised remote consultations for medical abortion through telemedicine. Self-administration of medical abortion pills has also been approved in England and now women are allowed to take medical abortion pills at their homes.

Tags :

Advanced Certification in Gender Sudies: Applications for 2019-2020 are now open!

  • ©Shutterstock Mascha Tace (1409900939) & KeanuReeves (1479356258)©Shutterstock Mascha Tace (1409900939) & KeanuReeves (1479356258)

Granted by PRESAGE, Sciences Po's Gender Studies Programme, the Advanced Certification in Gender Studies enables Sciences Po graduates who acquired sound knowledge in gender studies to testify to their skills and education in the professional world.

Tags :

Certification avancée en études de genre : les candidatures 2019-2020 sont ouvertes !

  • ©Shutterstock Mascha Tace (1409900939) & KeanuReeves (1479356258)©Shutterstock Mascha Tace (1409900939) & KeanuReeves (1479356258)

Délivrée par le Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po, la Certification avancée en études de genre permet aux diplômées et diplômés de Sciences Po attestant de solides connaissances en études de genre de les valoriser dans le monde professionnel.

Investigating Gender-based Violence

Meet Nazand Begikhani, visiting Professor at Sciences Po
  • Nazand Begikhani dans son bureau au CERI © Sciences PoNazand Begikhani dans son bureau au CERI © Sciences Po

Nazand Begikhani, Senior Research Fellow at the University of Bristol, is visiting Professor at Sciences Po’s Centre for International Studies (CERI) for Spring semester 2020. She has been awarded the Vincent Wright Chair that promotes academic exchanges between France and Britain. She tells us about her role as a British researcher of Kurdish origin working on gender-based violence and shares her experiences as a poetess and human-rights advocate.

Meeting West African Feminist Activists

Five students travelled to Dakar and Abidjan for a team project.
  • Hannah and Sofietou in Dakar with Dr. Selly Ba ©Sciences PoHannah and Sofietou in Dakar with Dr. Selly Ba ©Sciences Po
  • Inaïssa, Carolin, and Chloé with Dr. Aminata Kane in Abidjan ©Sciences PoInaïssa, Carolin, and Chloé with Dr. Aminata Kane in Abidjan ©Sciences Po
  • Fatou Bintou Thiam in Dakar, Senegal; she founded Santé Mobile ©Sciences PoFatou Bintou Thiam in Dakar, Senegal; she founded Santé Mobile ©Sciences Po
  • Carinne Assamoi created "Clubs Genre" in 40 Abidjan high schools ©Sciences PoCarinne Assamoi created "Clubs Genre" in 40 Abidjan high schools ©Sciences Po
  • Meeting with Marieme Soda Ndiaye, Senegal's youngest MP ©Sciences PoMeeting with Marieme Soda Ndiaye, Senegal's youngest MP ©Sciences Po

During the 2019-2020 academic year, five Master’s students took part in a team project: they conducted a research-action project for and with the NGO Equipop. Carolin, Chloé, Hannah, Inaïssa and Sofietou will draw up an in-depth report on the collective actions of young feminists in French-speaking West Africa. In January, they interviewed feminist activists in Abidjan, Ivory Coast and Dakar, Senegal.

À la rencontre d’activistes féministes

Cinq étudiantes à Dakar et à Abidjan pour leur projet collectif.
  • Inaïssa, Carolin, et Chloé avec Dr Aminata Kane à Abidjan ©Sciences PoInaïssa, Carolin, et Chloé avec Dr Aminata Kane à Abidjan ©Sciences Po
  • Hannah et Sofietou avec Dr. Selly Ba à Dakar ©Sciences PoHannah et Sofietou avec Dr. Selly Ba à Dakar ©Sciences Po
  • Fatou Bintou Thiam, fondatrice de Santé Mobile, à Dakar ©Sciences PoFatou Bintou Thiam, fondatrice de Santé Mobile, à Dakar ©Sciences Po
  • Carinne Assamoi a créé des Clubs Genre dans 40 lycées d'Abidjan ©Sciences PoCarinne Assamoi a créé des Clubs Genre dans 40 lycées d'Abidjan ©Sciences Po
  • Entretien avc Marieme Soda Ndiaye, la plus jeune députée du Sénégal ©Sciences PoEntretien avc Marieme Soda Ndiaye, la plus jeune députée du Sénégal ©Sciences Po

Pendant l’année universitaire 2019-2020, cinq étudiantes de Master 1 réalisent un projet de recherche-action pour l’ONG Équilibres et Populations. Carolin, Chloé, Hannah, Inaïssa et Sofietou sont chargées de rédiger un rapport sur les actions collectives portées par des jeunes activistes féministes en Afrique de l’Ouest francophone. En janvier, elles sont allées interroger ces activistes sur place : Carolin, Chloé et Inaïssa se sont rendues à Abidjan, en Côte d’Ivoire et Hannah et Sofietou à Dakar, au Sénégal. Elles racontent.

Is the future of abortion online?

By Hazal Atay, Ph.D candidate
  • Whole Woman's Health Clinic ©Whole Woman's Health / Flickr (CC BY 2.0)Whole Woman's Health Clinic ©Whole Woman's Health / Flickr (CC BY 2.0)

While the abortion debate continues worldwide, even in countries where it has long been legal, new drugs and online telemedicine services could provide access to safe abortion beyond borders and laws.

Liberté, Égalité, Sororité

Cinq étudiantes organisent des tables rondes sur l’évolution des luttes féministes depuis les années 70 à la Cité Audacieuse.
  • Éléonore, Marie, Prune, Léa et Leeloo ont préparé un cycle de tables rondes Éléonore, Marie, Prune, Léa et Leeloo ont préparé un cycle de tables rondes

Léa, Leeloo, Eléonore, Marie et Prune sont étudiantes en Master 1 à Sciences Po. Pendant six mois, elles ont préparé un cycle de tables rondes à la Cité Audacieuse, lieu dédié aux droits des femmes à Paris, piloté par la Fondation des femmes. Elles nous racontent le déroulement de ce projet collectif.

Lutter contre la précarité menstruelle

Rita Sekkat nous présente son association
  • Rita Sekkat présente son projet © Rita Sekkat/HAPPIHRita Sekkat présente son projet © Rita Sekkat/HAPPIH
  • Les serviettes hygiéniques distribuées en 2019 par HAPPIH © Rita Sekkat/HAPPIHLes serviettes hygiéniques distribuées en 2019 par HAPPIH © Rita Sekkat/HAPPIH

Rita Sekkat est étudiante à l’École d’affaires publiques de Sciences Po. Avec quatre étudiants de Sciences Po et d’autres venus de différents horizons, elle s’engage contre la précarité menstruelle en Europe et en Afrique dans le cadre de son association : HAPPIH, Humanitarian Action for Protection and Preservation of Intimate Hygiene.

"Il faut repenser la façon dont nous établissons des relations avec les autres"

Lena et Lucie nous présentent l’association étudiante Volar
  • Des étudiantes et étudiants membres de l'association Volar ©Volar / Sciences PoDes étudiantes et étudiants membres de l'association Volar ©Volar / Sciences Po

Vous êtes co-présidentes de Volar, l'association féministe et LGBTQI du campus de Poitiers. Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre cette association ?

Lucie : J’ai eu la chance pendant mon adolescence d’être entourée de personnes très féministes qui m’ont éveillée à ce sujet. Puis, au fil de lectures et de rencontres, j’ai pris conscience de l’ampleur et du caractère systémique des discriminations de genre. Les questions queer sont venues plus récemment.

Back to top