De la participation politique des jeunes femmes migrantes

Quatre étudiantes de Sciences Po partagent leur expertise
  • Une adolescente marche dans une rue de Turin ©Antonello Marangi/ShutterstockUne adolescente marche dans une rue de Turin ©Antonello Marangi/Shutterstock

À l'occasion de la Journée internationale des personnes migrantes, le 18 décembre 2020, nous avons interrogé Carolina, Faty, Gabrielle et Jillian. Ces quatre étudiantes en master à l’École des affaires internationales de Sciences Po mènent un projet de recherche-action sur la participation des jeunes femmes migrantes et réfugiées aux processus politiques internationaux en Europe.

A holistic approach to young migrant women’s political participation

An interview with four Master’s students
  • A teenager is walking in Turin, Italy June 2020 ©Antonello Marangi/ShutterstockA teenager is walking in Turin, Italy June 2020 ©Antonello Marangi/Shutterstock

On the occasion of International Migrants Day on December 18, 2020, we interviewed Carolina, Faty, Gabrielle, and Jillian, four Sciences Po Master’s students who are conducting a research-action project on the participation of young migrant and refugee women in international political processes in Europe.

"La science économique a besoin du féminisme, et vice versa"

Hélène Périvier sur son ouvrage, L'économie féministe
  • Hélène Périvier est économiste à Sciences Po @Thomas Arrivé/Sciences PoHélène Périvier est économiste à Sciences Po @Thomas Arrivé/Sciences Po

La science économique a été pensée par des hommes au service d'une société dirigée par des hommes, et elle est aussi la science sociale la moins féminisée : dans son dernier ouvrage, L’économie féministe (Presses de Sciences Po, 2020), Hélène Périvier, économiste à l'OFCE, met en lumière ce que le féminisme apporte à la théorie économique. Mais aussi en quoi une approche économique peut éclairer le féminisme et ses combats. Entretien avec la Directrice du Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po.

Habiter la contradiction avec Geneviève Fraisse

Écouter le podcast
  • Geneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas GuiraudGeneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas Guiraud

Philosophe de la pensée féministe, Geneviève Fraisse s’intéresse à la provenance de l’égalité des sexes : quel moment de l’histoire la rend possible ou impossible ? Colporteuse d’idées, elle veut élaborer les problèmes et découvrir les concepts, construire un champ d’intelligibilité et trouver des repères.

"Habiter la contradiction" désigne les lieux et les formes des paradoxes inhérents au féminisme; comment "habiter" permet d'échapper aux dualismes comme d'analyser les contretemps de l'émancipation.

Tags :

Promouvoir l'égalité professionnelle au sein de la Banque de France

Clémentine raconte son expérience d’alternante au sein d’un réseau mixité
  • Clémentine Buisson à la Banque de France ©CBClémentine Buisson à la Banque de France ©CB

Étudiante à l’École d’affaires publiques, Clémentine Buisson effectue sa deuxième année de Master Politiques publiques en apprentissage. Chaque semaine, elle alterne entre ses cours à Sciences Po et la gestion de la communication du réseau mixité de la Banque de France. Elle revient sur son parcours et nous raconte son quotidien.

Habiter la contradiction

Conversation avec Geneviève Fraisse
en webinaire le 1er décembre 2020
  • Geneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas GuiraudGeneviève Fraisse est philosophe de la pensée féministe © Nicolas Guiraud

Philosophe de la pensée féministe, Geneviève Fraisse s’intéresse à la provenance de l’égalité des sexes : quel moment de l’histoire la rend possible ou impossible ? Colporteuse d’idées, elle veut élaborer les problèmes et découvrir les concepts, construire un champ d’intelligibilité et trouver des repères.

"Habiter la contradiction" désigne les lieux et les formes des paradoxes inhérents au féminisme; comment "habiter" permet d'échapper aux dualismes comme d'analyser les contretemps de l'émancipation.

Complement research with action

Four Master’s students work on increasing the participation of young migrant and refugee women in global decision making processes: an interview
  • Children arriving on the greek coast at Kos, in 2015 © Lukasz Z / ShutterstockChildren arriving on the greek coast at Kos, in 2015 © Lukasz Z / Shutterstock

During the 2020-2021 academic year, Carolina, Faty, Gabrielle, and Jillian, Master’s students at the Sciences Po’s Paris School of International Affairs, are joining the Women Forward International platform. They conduct a research-action project for and with the European Network of Migrant Women on the participation of young migrant and refugee women in international political processes.

Virginia Woolf, les femmes et la littérature

Écouter le podcast
  • Virginia Woolf assise sur un fauteil à Monk's House - domaine publicVirginia Woolf assise sur un fauteil à Monk's House - domaine public

Neuvième femme à entrer dans La Pléiade, Virginia Woolf est connue pour ses écrits féministes et modernistes, mêlant écriture romanesque, poétique et pamphlétaire.

Tags :

On telemedicine abortion

An interview with Hazal Atay, researcher and Ph.D. candidate at Sciences Po
  • Two women using telecommunication technologies ©insta_photos/ShutterstockTwo women using telecommunication technologies ©insta_photos/Shutterstock

Hazal Atay is a researcher and Ph.D. candidate at Sciences Po’s Center for Political Research (CEVIPOF). Complementary to her Ph.D., she studies telemedicine abortion and works as the Helpdesk and Outreach Coordinator of Women of Web, a non-profit organisation providing help and information on safe abortion and contraception.

Lola Zappi doublement primée pour sa thèse d’histoire

  • Lola Zappi a reçu deux prestigieux prix pour sa thèse ©LZLola Zappi a reçu deux prestigieux prix pour sa thèse ©LZ

Lola Zappi, docteure en histoire, a reçu deux prestigieux prix pour sa thèse : le Prix de la Chancellerie des universités de Paris en lettres et sciences humaines, ainsi que le Prix du Comité d’histoire de la sécurité sociale. Ces prix lui sont décernés pour son travail de recherche sur le service social à Paris dans l'entre-deux guerres réalisé à l’École doctorale de Sciences Po et au Centre d’histoire de Sciences Po sous la direction de Claire Andrieu et de Christophe Capuano. Il récompense l’excellence de la valeur universitaire et scientifique de sa thèse de doctorat.

Tags :
Back to top