Résumé de la thèse de Louise Caron

De l'immigration permanente aux migrations circulaires : le rôle de la (re)migration dans les trajectoires socioéconomiques en France
Directrice : Mirna Safi

Le modèle classique d'une migration permanente ne suffit plus à rendre compte de l'hétérogénéité des trajectoires migratoires et beaucoup d'immigrés privilégient des migrations circulaires. L'essor de nouvelles formes de mobilités internationales, dont les recompositions s'étendent au-delà du groupe des immigrés, a pris une place croissante dans la recherche académique comme dans le débat politique. Pourtant, on sait peu de choses en France des immigrés qui choisissent de repartir et de l'émigration en général. 

Adoptant une approche comparative entre plusieurs populations (immigrés, secondes générations, expatriés, originaires des Dom et Français de métropole), cette recherche s'attachera à analyser quantitativement les trajectoires migratoires pour la population française dans son ensemble et à interroger l'existence de logiques migratoires spécifiques selon les groupes. S'inscrivant dans une perspective interdisciplinaire qui s'inspirera des paradigmes économiques et sociologiques des décisions migratoires, une des ambitions de cette thèse est de réinvestir la dimension démographique des mouvements de population et de la migration comme mobilité dans l'analyse sociologique plus "classique" de l'intégration des immigrés.

(Résumé du projet - 12/2015)

Article mis à jour le 08-10-2019