Mesurer la mobilité sociale...

Mesurer la mobilité sociale...

Louis-André Vallet, Camille Peugny
Idées économiques et sociales n° 175, mars 2014
  • Idées économiques et sociales 175 - mars 2014Idées économiques et sociales 175 - mars 2014
  • Idées économiques et sociales, n° 175, mars 2014Idées économiques et sociales, n° 175, mars 2014
  • Idées économiques et sociales, n° 175, mars 2014Idées économiques et sociales, n° 175, mars 2014

idées économiques et sociales
Le numéro 175, daté mars 2014 de la revue "Idées économiques et sociales", propose un dossier sur la mobilité sociale.

On y trouve notamment ces 2 contributions :

Louis-André Vallet, Directeur de recherche CNRS à l'OSC,  « Mobilité observée et fluidité sociale en France de 1977 à 2003 »
(p. 6-17).

Cet article propose une étude de la mobilité sociale intergénérationnelle en France pour les hommes et les femmes, à partir des quatre dernières enquêtes « Formation et qualification professionnelle » conduites par l’Insee en 1977, 1985, 1993 et 2003. Elle est menée dans la nomenclature des groupes socioprofessionnels, et sous le double aspect de la mobilité observée (taux absolus de mobilité) et de la fluidité sociale (taux relatifs de mobilité).
Les tableaux d’analyse détaillés pourront, le cas échéant, être utilisés dans des activités pédagogiques.

Louis-André Vallet y présente l'intérêt des odds ratios (rapport des chances relatives) pour l'étude de la fluidité sociale entre 6 groupes socioprofessionnels.

Camille Peugny, Maître de conférences à l'Université Paris 8, chercheur associé à l'OSC : « La dynamique générationnelle de la mobilité sociale » (p. 18-24).

Trop souvent, la mesure des flux de mobilité sociale occulte les différences entre générations.
Il s’agit ici de donner quelques éléments visant à décrire la dynamique générationnelle de la mobilité sociale au cours des six dernières décennies. si la génération des premiers-nés du baby-boom a bénéficié d’une dynamique particulièrement favorable, les perspectives de mobilité sociale se dégradent assez sensiblement pour les cohortes nées au tournant des années 1960. quant aux générations les plus récentes, c’est le poids de l’immobilité sociale qui constitue le résultat le plus marquant.

 La revue est disponible (pour les Abonnés) sur le portail Cairn

Sommaire complet du numéro :

DOSSIER Mobilité sociale
La mobilité sociale : entre objet sociologique et injonction politique
Gilles Martin et Fabien Truong

Mobilité observée et fluidité sociale en France de 1977 à 2003
Louis-André Vallet

La dynamique générationnelle de la mobilité sociale
Camille Peugny

La mobilité sociale des nouvelles classes moyennes
Éric Maurin

Les trois soeurs et le sociologue. Notes ethnographiques sur la mobilité sociale dans une fratrie d’enfants d’immigrés algériens
Stéphane Beaud

PRATIQUES
La question des incitations
Renaud Chartoire

SES PLURIELLES
La culture : un bilan sociologique
Olivier Desouches

[RE]DÉCOUVERTE
Une analyse théorique des fondements et du fonctionnement de la relation d’autorité intrafirme
Bernard Baudry et Bruno Tinel

VIE DE LA DISCIPLINE
Former les enseignants de SES en Allemagne.
Leçon de fédéralisme appliqué
Frédéric Falkenhagen

Retour en haut de page