Cycle électoral 2017-2019: un virage à droite?

Dix ans après le cycle électoral 2005-2006 et le tournant à gauche de l'Amérique latine, que l'OPALC avait analysé dans les livres Les élections contre la démocratie? et La gauche en Amérique latine, le continent connaît une nouvelle poussée de fièvre électorale. Entre 2017 et 2019, seize pays changent de président. Le virage conservateur amorcé avec les élections de 2013 au Paraguay et 2015 en Argentine se confirme-t-il? Le continent connaît-il des réalignements profonds, sans nécessairement que les identifications partisanes évoluent? La désaffection à l'encontre de la politique, qui touche tant les partis que les candidats, se traduit-elle par des comportements électoraux dysfonctionnels (désertion, délégation, protestation) et la poussée d'outsiders populistes?

Afin de répondre à ces questions, l'OPALC a mis en place un dispositif d'observation des 16 élections de premier ordre (présidentielles ou générales) suivantes:

  • 2017 : Equateur, Honduras, Chili
  • 2018 : Costa Rica, Cuba, Paraguay, Venezuela, Colombie, Mexique, Brésil
  • 2019 : Salvador, Panama, Guatemala, Argentine, Uruguay, Bolivie

 

L'OPALC organise des séminaires dans le cadre des Ultimos Jueves et différents dossiers sont mis en ligne et régulièrement actualisés pour éclairer les enjeux propres à chaque pays:

  • Honduras: élection présidentielle (26 novembre 2017)
  • Chili: élection présidentielle (19 novembre/17 décembre 2017)
  • Equateur: référendum (4 février 2018)
  • Costa Rica: élection présidentielle (4 février/1er avril 2018)
  • Colombie: élections législatives (11 mars 2018) et présidentielle (27 mai/17 juin 2018)
  • Paraguay: élections générales (22 avril 2018)
  • Venezuela: élection présidentielle (20 mai 2018)
  • Cuba: élections générales 2017-2018
  • Salvador: élections législatives (4 mars 2018), élection présidentielle (3 février/10 mars 2019)
  • Mexique: élections générales (1er juillet 2018)
  • Brésil: élections générales (7/28 octobre 2018)

 

En partenariat avec Policy Shift, l'OPALC s'attache à analyser le cycle électoral depuis une perspective de genre. Pour chaque pays, Policy Shift a établi un indice d'(in)égalité de genre que l'OPALC reproduit ci-dessous.