NOUS SOUTENIR
NOUS SOUTENIR
2 novembre 2021

Les clés de Saint-Thomas

La Cour René Seydoux © Thomas Arrivé / Sciences Po

Dès leur rentrée en janvier prochain, le nouveau campus parisien de Sciences Po au 1, place Saint-Thomas d ‘Aquin accueillera ses premiers étudiants, chercheurs et personnels administratifs. 

Résultat de près de dix ans de travail, de persévérance et de défis relevés, cette ouverture marque une étape fondamentale dans le développement de notre institution. Non seulement Saint-Thomas redéfinit la géographie parisienne de Sciences Po et accroît son attractivité internationale, mais il constitue aussi un puissant accélérateur d’innovations et de collaborations nouvelles.

Si la pandémie a retardé de quelques semaines les travaux, l’activité a été maintenue au maximum de sa capacité. Dans quelques jours, les équipes du promoteur Sogelym confieront les clés à Sciences Po. Démarrera alors une intense période d’aménagement des 14 000m2 du site : installation du mobilier, équipement audiovisuel, déploiement du réseau internet et informatique, signalétique, .. de quoi occuper les services internes pour de longs mois encore!

Un site central du campus parisien 

Tous les étudiants de tous les niveaux, du bachelor au doctorat, pourront avoir cours à Saint-Thomas en fonction de leur emploi du temps : au total, le 13 Université et le 1 Saint-Thomas représenteront un tiers de l’ensemble des salles de cours du campus parisien. Tous les étudiants pourront aussi accéder à la bibliothèque, réserver des salles “projets”, et utiliser les espaces de travail libre et les espaces informels prévus sur le site, où chaque recoin est exploité. Sans oublier bien sûr les lieux où l’on pourra se regrouper ou se donner rendez-vous, la cafétéria, les cours et le jardin, le hall d’accueil, etc. Concernant les espaces de bureaux et les équipes, le site accueillera quatre de nos sept écoles de second cycle, des centres de recherche, la Direction scientifique, une partie de l’Institut des compétences et de l’innovation, le Centre pour l’entrepreneuriat et l’Institut McCourt.

Un campus vert

La démarche écologique et durable est une composante majeure du projet dont l’objectif est d’assurer une sobriété dans l’utilisation des ressources. Saint-Thomas, c’est 700m2 de surface végétalisée supplémentaire en plein 7e arrondissement. Les arbres ont été plantés dès cet hiver et donnent leurs premiers fruits. Quant au Jardin Rachel Lambert Mellon, il accueillera un potager participatif, dont les étudiants devront concevoir le projet de plantations et assurer l’entretien. 

Un lieu ouvert 

Au-delà des communautés qui viennent au quotidien sur le campus (étudiants, enseignants, chercheurs, personnel administratif), Saint-Thomas est un lieu ouvert sur la ville. 

La Maison des Sciences Po a été spécifiquement conçue pour devenir le point de contact entre les communautés vivant sur le campus et en dehors. Un espace au cœur du campus,  aménagé pour accueillir les amis de Sciences Po, ses alumni et ses partenaires.

L’art est également présent, avec les bancs-oeuvres de l’artiste Ivan Argote réalisés avec les étudiants. 

Dès janvier, toutes les communautés Sciences Po pourront découvrir un lieu unique, où le patrimoine et l’innovation ne font qu’un.

 

La réalité surpasse souvent les images du projet ! Avec quelque chose d’extraordinaire en plus, que seul l’avancement des travaux permet de voir : la présence et l’importance de la lumière sur le site. Les architectes ont su préfigurer cela. Pour nous, il est plus difficile de la concevoir à l’avance. Les couleurs, les tons, les verrières : tout cela permet à la lumière d’entrer, de circuler. C’est magnifique. Le chantier a aussi apporté son lot de surprises patrimoniales : des fondations anciennes dans la bibliothèque, et surtout un escalier du 18è siècle, dont la pierre d’origine était totalement masquée par la peinture et auquel le chantier a restitué sa splendeur. Personnellement, j’ai aussi ressenti une immense émotion quand l’entreprise a retiré les échafaudages du cloître et que j’ai découvert, pour la première fois, la façade restaurée qui réfléchit la lumière de manière incroyable. Emmanuelle Dubrana, Directrice de l’Immobilier

 

Les dernières images des travaux 

Tout savoir sur le 1 Saint-Thomas 

Nommer un espace 

 

La Cour René Seydoux © Thomas Arrivé / Sciences po