The U.S. Congress Under Trump vs. Obama

Sean Theriault (University of Texas at Austin, Department of Government) is fascinated by congressional decision-making and is currently researching the effect of interpersonal relationships within the U.S. Congress. In view of the upcoming event at Sciences Po, Emiliano Grossman (Sciences Po, CEE) and Jen Schradie (Sciences Po, OSC)  asked for his opinion on recent developments in American politics.

Compare passing legislation in the Obama versus Trump presidencies. Is it more than a question of who controls the House or Senate?

While it certainly matters which party controls the House and Senate, the leadership style of the president matters, too. Neither Trump nor Obama were particularly good at bringing Congress along with their policy solutions. Obama, I think, because he didn’t enjoy the back and forth of negotiation with Congress, and Trump because he is unwilling to engage Democrats. They both prefer the unilateral powers of the president.  Unfortunately for them, as we’ve witnessed with the transition from Obama to Trump, those directives only last until a new president takes the Oath of Office and can then change them.  Much of the Obama presidency has been undone because it was accomplished through executive actions rather than legislation.

How and why has polarisation within Congress increased recently? How does this influence lawmaking?

I wrote a whole book, called Party Polarization in Congress, on that issue. Changes in both the electoral and legislative environments have changed. Increasingly, members of Congress come from districts in which their presidential candidates do well. This is a relatively recent phenomenon in the United States.  As members face less cross-pressure between doing what their constituents want them to do and what their party leaders want them to do, party leadership has grown increasingly powerful.  These dual trends interact with each other, which exacerbates polarisation.

How does the current impeachment process compare to previous attempts?

Impeachment is a relatively rare phenomenon, so it is difficult to generalise too much.  While the paths to impeachment have varied, the Constitutional requirements remain the same — a majority vote in the House to impeach and a two-thirds vote in the Senate to remove from power.  These dictates allow for some flexibility in the earlier processes, but as the process plays out, it will look increasingly similar to previous attempts.

Much attention has been paid to a conservative surge in the U.S., with Trump as the prime example, but what does the election of Alexandria Ocasio-Cortez and Ilhan Omar to Congress, as well as Bernie Sanders' popularity say about the rise of the far left?

I’m not sure I would say that there was a conservative surge.  I think it is more accurately described as a populist surge, which encompasses both the rise of Trump and those on the left.  As the media landscape has changed, populists — both those in elective office and those who vote for them — have access to a bigger stage and a louder microphone. The rise is inconsistent with the nuances of the legislative process and the idea of cooperation and compromise.

The Centre for European Studies and Comparative Politics (CEE) is pleased to welcome Prof. Sean Theriault for a conference on "The US Congress in the Age of Trump" on Monday, 2 December 2019 at 5pm. Register here.

Related links:

 

Les livres à mettre dans vos valises

Les livres à mettre dans vos valises

Que lire en cet été si particulier ? Entre besoin d’évasion et envie de réflexion, la Librairie de Sciences Po vous propose sa sélection pour un été conscient, reposant, ou les deux à la fois. Faites de la place dans vos bagages !

Lire la suite
La duchesse de Galliera, première mécène de Sciences Po

La duchesse de Galliera, première mécène de Sciences Po

Par Emmanuel Dreyfus (promo 91) pour le Magazine Émile -- Si Sciences Po doit sa fondation à la volonté d’un homme, Émile Boutmy, l’École doit sa pérennité au don d’une femme, Maria Brignole-Sale, duchesse de Galliera. Le diplômé de la rue Saint-Guillaume connaît vaguement son nom et son profil sculpté, le Parisien sait que le musée de la mode s’appelle le palais Galliera. Et l’on n’en sait guère plus. Pourtant, la vie de la duchesse mérite d’être contée, même si faute de biographie publiée, on doit en glaner les éléments dans les notices en ligne et les dictionnaires.

Lire la suite
Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Des électeurs qui ne croient plus en rien et surtout pas en leurs institutions, qu’elle soient politiques ou autres. Une solitude prégnante liée à la société post-industrielle et à ses modes de travail et de vie. Voici le cocktail détonnant qui serait aux origines du populisme d’après quatre chercheurs. Après avoir mené un long travail d’enquête, ils livrent les résultats de leurs travaux - et des pistes de solutions -, dans “Les origines du populisme”, paru chez Seuil. 

Lire la suite
Suzanne Basdevant-Bastid, juriste d'exception

Suzanne Basdevant-Bastid, juriste d'exception

Par Maïna Marjany (promo 14) pour le magazine ÉmileLe parcours de Suzanne Basdevant-Bastid force l’admiration. Universitaire respectée, professeure attentive et dévouée, résistante et académicienne. Elle ne s’est pas contentée d’être une pionnière, mais a enchaîné les succès et les distinctions, toujours avec modestie.

Lire la suite
Vêtements durables, mode d'emploi

Vêtements durables, mode d'emploi

Étudiante en master Innovation & transformation numérique, Camille Gréco a rejoint l'École du management de Sciences Po après des études de mode à Londres. Passionnée par le secteur de la mode et du textile, mais soucieuse de le rendre plus durable et moins polluant, elle crée en 2017 CrushON, une plateforme en ligne qui rassemble l’offre de friperies. L'objectif : démocratiser l’achat de vêtements vintages, dans une optique de consommation écoresponsable. Explications.

Lire la suite
Res Communis : le droit au service de tous

Res Communis : le droit au service de tous

Droit de la famille, droit du travail, droit des étrangers, droit du logement : grâce à la Clinique de l’École de droit de Sciences Po, les étudiants mettent leurs connaissance au service des Maisons de Justice et du Droit (MJD) et des Points d’accès au droit (PAD), des lieux d'accueil permanent et gratuit qui soutiennent les personnes confrontées à des problèmes juridiques ou administratifs. Orienter, conseiller, expliquer, et trouver des solutions en temps réel font partie de leurs responsabilités, et enrichissent leur parcours. Témoignage. 

Lire la suite
Sciences Po et les femmes

Sciences Po et les femmes

Par l’historienne Marie Scot et la rédaction du magazine Émile Ni précurseure, ni en retard en la matière, l’École de la rue Saint-Guillaume a collé, en matière de féminisation, à l’évolution de la société française. Dans les années 2000, le nombre de femmes étudiantes a même dépassé celui des hommes ; les femmes représentent aujourd’hui 60 % des effectifs des étudiants de Sciences Po. Alors que les premières femmes étudiantes sont entrées à l’École libre des sciences politiques il y a tout juste un siècle, retour sur leur histoire au sein de l’établissement. 

Lire la suite
“Le vélo, c’est un levier de développement sobre”

“Le vélo, c’est un levier de développement sobre”

Diplômée de l’École urbaine, Camille Gaumont emploie aujourd’hui son énergie à élargir la place du vélo dans l’espace urbain gigantesque et dense de Plaine Commune, qui regroupe 9 villes au nord de Paris. Un moyen de concilier son expertise sur la ville, sa passion pour la bicyclette, et sa volonté d’agir concrètement pour la planète. Entretien.

Lire la suite
Sciences Po, l'école des diplomates

Sciences Po, l'école des diplomates

Par Nicolas Scheffer, diplômé (2017), pour le magazine Émile - La diplomatie fait partie de l’ADN de Sciences Po depuis sa création en 1872. Près de 60 % des ambassadeurs français actuellement en poste sont issus de l'École, faisant ainsi la preuve que l’enseignement des relations internationales tel que pratiqué rue Saint-Guillaume est un incontournable pour les futurs diplomates. 

Lire la suite
Hommage à Zeev Sternhell (1935-2020)

Hommage à Zeev Sternhell (1935-2020)

L’âpre controverse qui l’a opposé à plusieurs historiens de Sciences Po a failli l’occulter : Zeev Sternhell, mort le 21 juin 2020, fut à Sciences Po un étudiant de 3è cycle remarquable et remarqué. Sous la direction admirative de Jean Touchard, il soutint en octobre 1969 sa thèse sur Maurice Barrès, à l’issue d’une idylle intellectuelle dont témoigne son dossier de scolarité... 

Lire la suite