Stanislas Francevich Redens (1892-1940)

Date: 
10 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Né de parents polonais, Redens grandit chez son oncle près des usines métallurgiques de la région d’Ekaterinoslav. En 1914, il rejoint le RSDPR (Sociaux-Démocrates Internationalistes Menchéviks). Il travaille dès 1918 pour la Tchéka (Commission Panrusse Extraordinaire pour Combattre la Contre-Révolution et le Sabotage) en Ukraine. Il devient ensuite l’assistant de Dzerjinsky au Conseil Suprême de l’Economie Nationale (VSNKh) puis travaille dans les organes de contrôle de l’Etat. Chef de la police politique de Moscou de juillet 1931 au 20 janvier 1938, Redens devient Commissaire du Peuple aux Affaires Internes (NKVD) dans la RSS du Kazakhstan. Arrêté le 22 novembre 1938, il est fusillé le 21 juillet 1940.

Elu membre du premier Soviet Suprême de l’URSS en décembre 1937, il fut décoré de l’Ordre de Lénine et était le mari de la sœur de la deuxième femme de Staline.

Citer cet article

OEMV , Stanislas Francevich Redens (1892-1940), Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 10 Septembre, 2012, accéder le 18/07/2019, https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/stanislas-francevich-redens-1892-1940, ISSN 1961-9898