Kvaternik, Eugen Dido

Date: 
31 Mai, 2010
Auteur: 
Tomic Yves

Fils de Slavko Kvaternik et d’Olga Kvaternik, née Frank, elle-même fille de l’homme politique Josip Frank. Après avoir commencé des études de droit, Eugen Dido Kvaternik (1910-1962) s’investit dans des organisations de jeunesse nationalistes croates et participe à des actions clandestines du mouvement Ustaša . En décembre 1933, il part en exil en Allemagne, en Autriche puis s’installe en Italie. En 1934, il reçoit d’Ante Pavelić l’ordre d’organiser l’attentat contre le roi de Yougoslavie. Il est arrêté en octobre 1934 en même temps qu’Ante Pavelić.

Il sera emprisonné jusqu’au 29 mars 1936. Il retourne en Croatie le 13 avril 1941, trois jours après que son père Slavko ait proclamé la fondation de l’Etat croate indépendant. Le 15 avril, il est nommé chef de l’Ordre public et de la sécurité à Zagreb, puis le 18 avril pour l’ensemble de l’Etat croate indépendant. Le 4 mai 1941, il est promu secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur dirigé par Andrija Artuković. Il participe largement à la mise en place de l’appareil de sécurité du pays et à sa politique de terreur contre les Serbes, les Juifs et les Roms.

En septembre 1942, il donne sa démission à Ante Pavelić et quitte Zagreb pour la Slovaquie en janvier 1943, avec sa famille. Après des séjours en Autriche et en Italie, il s’installe en Argentine en 1947 où il mourra dans un accident de voiture.

Source : 1997, Tko je tko u NDH : Hrvatska 1941.-1945. , Zagreb : Minerva

Citer cet article

Tomic Yves, Kvaternik, Eugen Dido, Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 31 Mai, 2010, accéder le 21/11/2019, https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/kvaternik-eugen-dido, ISSN 1961-9898