Henriks Ernestovich Stubis (dit Leonid Mikhaïlovitch Zakovsky), (1894-1938)

Date: 
10 Septembre, 2012
Auteur: 
OEMV

Né en Lettonie, Zakovsky devient bolshevik en 1913 (le jour exact de son adhésion reste inconnu). Il rejoint la police politique dès la création de la Tchéka. En poste en Ukraine, il devient chef de l’OGPU/Guépéou (Directoire Politique d’Etat) et assure la sécurité de Staline en 1928 pendant le voyage en Sibérie du Secrétaire Général. Après deux ans (1932-1934) en Biélorussie, il prend la tête de la section du NKVD de Leningrad 10 jours après le meurtre de Kirov (1er décembre 1934). Il est responsable de la répression qui s’ensuit dans la ville : Zakovsky ordonna de fusiller 1 111 prisonniers du camp de Sandarmorkh (Îles Solovki) le 16 octobre 1937. Il fut élu au Soviet Suprême en décembre 1937. Du 19 janvier au 28 mars 1938, il est l’adjoint d’Iejov et chef du NKVD dans la région de Moscou. Démis de ses fonctions, il est nommé un temps à un emploi mineur avant d’être arrêté le 30 avril 1938 et exécuté quatre mois plus tard comme « agent des contre-espionnages allemand et polonais ».

Citer cet article

OEMV , Henriks Ernestovich Stubis (dit Leonid Mikhaïlovitch Zakovsky), (1894-1938), Violence de masse et Résistance - Réseau de recherche, [en ligne], publié le : 10 Septembre, 2012, accéder le 22/07/2019, https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/henriks-ernestovich-stubis-dit-leonid-mikhailovitch-zakovsky-1894-1938, ISSN 1961-9898