La crise de Covid-19 replacée dans le temps long

La crise de Covid-19 replacée dans le temps long

Lecture croisée de l'ouvrage : La Grande Extension, Histoire de la santé humaine de Jean-David Zeitoun (Ed. Denoël). Mardi 25 mai, 12h30-14h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

L'axe politiques de santé a le plaisir de vous inviter au séminaire : 

La crise de Covid-19 replacée dans le temps long.
Lecture croisée de l'ouvrage La Grande Extension, Histoire de la santé humaine de Jean-David Zeitoun (Ed. Denoël)

Mardi 25 mai 2021, 12h30 - 14h (CET) en ligne 

Inscription obligatoire 

Intervenants : 

  •  Jean-David Zeitoun (jdzeitoun@yahoo.fr) : docteur en médecine, spécialisé en hépato-gastroentérologie. Il a été interne et chef de clinique à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Il est également diplômé de Sciences Po Paris et docteur en épidémiologie clinique (Université Paris-Descartes). 
  • Henri Bergeron : directeur de Recherche CNRS, co-directeur de l’axe « Politiques de Santé » du LIEPP, coordinateur scientifique de la Chaire Santé de Sciences Po-FNSP et co-directeur du «domaine santé » aux Presses de Sciences Po.
  • Thomas Rapp : maître de conférences (HDR) au LIRAES, Université de Paris, co-directeur de l’axe « Politiques de Santé » du LIEPP. 

Résumé : 

L’amélioration de la santé humaine s’est faite en deux phases. Entre le milieu du 18ème siècle et jusqu’à la seconde guerre mondiale, la longévité moyenne des humains occidentaux a doublé. Cette progression inédite s’est faite grâce aux pratiques dites de santé publique, ce qui a permis de réduire la mortalité infantile en luttant plus efficacement contre les maladies microbiennes. La deuxième phase a commencé après la guerre et a consisté à réduire la mortalité cardiovasculaire et par cancer. Cette phase a surtout mobilisé la médecine et la pharmacie. Elle a permis d’élever encore l’espérance de vie de 15 à 20 ans selon les pays. Depuis 2010, la situation est moins claire et des signes de rétrogression ont été observés.
La pandémie de Covid-19 est une illustration de la nouvelle équation de la santé mondiale. Elle n’est pas un fait du hasard mais un produit de l’empreinte humaine sur l’environnement.
La Grande Extension raconte cette histoire de la santé humaine – qui n’est pas l’histoire de la médecine – et permet pour la première fois de saisir une vision d’ensemble des progrès et des incertitudes récentes de la santé et la longévité humaines.

Retour en haut de page