Prénom: 
Mirna
Nom: 
SAFI
Photo: 
Champ libre profil: 

Professeure associée à Sciences Po, Directrice de l'OSC

Champ libre en anglais: 

Associate Professor at Sciences Po and Head of OSC

Bio: 

Mirna Safi est chercheure à Sciences Po à l'OSC depuis 2007, membre du laboratoire CREST-LSQ et affiliée au LIEPP. Ses travaux portent sur l'immigration, les inégalités ethniques et raciales, les discriminations et ségregations. Actuellement, elle travaille sur les effets de l'immigration sur la stratification éthnoraciale dans la société française; les politiques antidiscriminatoires au travail, et envers la minorité éthnique; la mobilité résidentielle et le choix de la localisation. 

Bio [english]: 

Mirna Safi is a senior researcher at Sciences Po, internal affiliate at LIEPP, at OSC since 2007 and the member of CREST-LSQ laboratory. Her research interests include immigration, racial and ethnical inequalities, discriminations and segregations. Currently, she is working on the impacts of immigration on ethnoracial stratification within french society; anti-discriminatory policies at work and towards ethnic minority; residential mobility and location choice. 

Page perso: 
http://www.sciencespo.fr/osc/fr/content/mirna-safi-0
Spécialité: 
Sociologie
Spécialité (en): 
Sociology
Prénom: 
Anne
Nom: 
REVILLARD
Photo: 
Champ libre profil: 

Professeure associée, LIEPP/OSC
Directrice du développement du LIEPP, Codirectrice de l'axe "Discriminations et politiques catégorielles"

Champ libre en anglais: 

Professor associate, LIEPP/OSC 
Director of Development of LIEPP, Co-director of LIEPP "Discriminations and Social Inequalities" Research Group

Droits photo: 
Droits réservés
Bio: 

Anne Revillard a rejoint le LIEPP en octobre 2012 comme professeure associée en sociologie. Elle est membre de l’Observatoire sociologique du changement (OSC). Ses recherches portent sur l’articulation entre droit, action publique et transformations contemporaines des systèmes d’inégalités liées au genre et au handicap.

Elle a notamment travaillé sur les politiques des droits des femmes en France et au Québec, sur la médiation institutionnelle, sur l’action associative dans le domaine du handicap et sur les inégalités de genre au sein de l’élite administrative. Elle mène actuellement dans le cadre du LIEPP une recherche sur la réception des politiques du handicap par leurs ressortissants.

Ses publications récentes incluent « Social Movements and the Politics of Bureaucratic Rights Enforcement: Insights from the Allocation of Disability Rights in France », Law and Social Inquiry, 2016; “Un «Mal Nécessaire»? Les Hauts Fonctionnaires et Les Quotas.” (avec Laure Bereni), Travail, genre et sociétés, 2015; L’Etat des droits. Politique et droits et pratiques des institutions, (avec Pierre-Yves Baudot), Paris, Presses de Sciences Po/Gouvernance, 2015.

Bio [english]: 

Anne Revillard is associate professor of sociology. She is a member of the Observatoire sociologique du changement (OSC). Her research focuses on the interplay between law, policy/politics and the contemporary transformations of systems of inequality linked to gender and disability.

She has notably conducted fieldword on women’s rights policies in France and Quebec, institutional mediation, the disability rights movement, and gender inequalities among the bureaucratic elite. She currently is working on a project funded by LIEPP on the reception of disability policy.

Her recent publications include « Social Movements and the Politics of Bureaucratic Rights Enforcement: Insights from the Allocation of Disability Rights in France », Law and Social Inquiry, 2016; “Un «Mal Nécessaire»? Les Hauts Fonctionnaires et Les Quotas.” (avec Laure Bereni), Travail, genre et sociétés, 2015; L’Etat des droits. Politique et droits et pratiques des institutions, (with Pierre-Yves Baudot), Paris, Presses de Sciences Po/Gouvernance, 2015.

Page perso: 
http://annerevillard.com/
Spécialité: 
Sociologie
Spécialité (en): 
Sociology
Prénom: 
Alexis
Nom: 
AULAGNIER
Photo: 
Champ libre profil: 

 Doctorant en sociologie, LIEPP/CSO 

Champ libre en anglais: 

Doctoral fellow in sociology, LIEPP/CSO

Droits photo: 
Alexis Aulagnier
Bio: 

Alexis Aulagnier est un doctorant en sociologie, affilié au Centre de Sociologie des Organisations et au LIEPP.  

Il a effectué l'ensemble de sa scolarité post-bac à Sciences Po avec une troisième année passée en Indonésie. Il a effectué un master en communication et un master en sociologie.

Il prépare désormais une thèse sur "La substitution dans l’action publique : le cas des politiques publiques de réduction de l’usage des pesticides" sous la direction de Sophie Dubuisson-Quellier. Il s'intéresse à la manière dont les risques liés à l'usage des pesticides sont pris en compte dans un dispositif d'action publique issu du Grenelle de l'environnement : le plan Ecophyto.

Deux questionnements sont au centre de son travail: Le premier concerne les caractéristiques de fonctionnement de ce plan et interroge sa dimension consultative, ses conditions de légitimité. Le deuxième s'intéresse aux liens entre dispositifs démocratiques et dynamiques marchandes.

Poster du projet (juin 2017)

 

Bio [english]: 

Alexis Aulagnier is a Doctoral fellow in Sociology (CSO/LIEPP).

He entered SciencesPo after his baccalaureat and spent a year abroad in Indonesia. He has a master degree in communication and a master degree in sociology. He is now a doctoral fellow at the LIEPP.

Poster of the project (in french, June2017)

Thèse: 
Thèse en cours
Prénom: 
Christine
Nom: 
MUSSELIN
Photo: 
Champ libre profil: 

Directrice de recherche CNRS, Directrice scientifique de Sciences Po (depuis mai 2013), Co-directrice de l'axe "Enseignement supérieur et recherche".

Champ libre en anglais: 

CNRS Director of Research, Dean of research at Sciences Po (since May, 2013), Co-director of LIEPP "Higher Education and Research" Research Group.

Bio: 

Christine Musselin est chercheur au CSO est rattachée au LIEPP depuis 2012. Directrice de recherche CNRS, elle a dirigé le CSO de février 2007 à mai 2013, et est directrice scientifique de Sciences Po depuis mai 2013.

Christine Musselin dirige au sein du CSO un programme de recherche comparatif sur les systèmes d’enseignement supérieur.

Au fil du temps, trois grandes perspectives ont été successivement développées. Chacune de ces perspectives s’inscrit dans une orientation théorique privilégiée :

- le gouvernement des universités s’insère dans une réflexion sur les théories de l'organisation et de la décision ;
- le pilotage des systèmes d’enseignement supérieur par les autorités publiques renvoie à l’analyse de l’action publique ;
- l’étude des marchés du travail universitaires rejoint les problématiques de l’économie et de la sociologie du travail, mais aussi celles du jugement.

Au cours des dernières années, Christine Musselin a poursuivi l’exploration de ces trois axes, avec le groupe de doctorants qui participe à ce programme. Elle a investi plus particulièrement le troisième axe, ce qui a abouti à la publication en octobre 2005 d’un livre intitulé Le marché des universitaires. France, Allemagne, Etats-Unis, aux Presses de Sciences Po, et en 2008 d'un ouvrage à la Découverte, dans la collection Repères, sous le titre Les universitaires.

La participation au réseau d’excellence PRIME a par ailleurs été l’occasion de développer une perspective supplémentaire qui articule les travaux sur l’enseignement supérieur à ceux qui portent sur les systèmes de recherche et d’innovation.

Bio [english]: 

Christine Musselin is CNRS Director of Research affiliated with the Centre d’Etudes Européennes since 2010 and with LIEPP since 2012. She was CSO Director from February 2007 to may 2013, and is Dean of research at Sciences Po since May, 2013. At LIEPP she co-directs the "Higher Education and Research" Research Group.

For many years, Christine Musselin has directed a comparative research program of higher education systems at the CSO.

Over time, three overarching perspectives have been developed, each one corresponding to a larger theoretical framework:

- university governance as part of a larger debate about organization and decision theories;
- public authorities' steering of higher education systems within a broader analysis of public policies;
- the academic labor market through the lens of labor economics and sociology, and also through the prism of research on judgment.

Over the past years, Christine Musselin has explored these three areas of research with a group of doctoral students who participate in the program. She has been particularly involved in the third area of research, which led to the publication, in October 2005, of a book called Le marché des universitaires. France, Allemagne, Etats-Unis , published by Sciences Po Press, and in 2008 a book published by La Découverte, in the Repères collection, called Les universitaires .

She has broadened her research perspectives through participation in the PRIME network, which brings together research on higher education with that on innovation and research systems.

Page perso: 
http://www.cso.edu/cv_equipe.asp?per_id=7
Spécialité: 
Sociologie
Spécialité (en): 
Sociology
Prénom: 
Jérôme
Nom: 
AUST
Photo: 
Champ libre profil: 

Chargé de recherche FNSP

Champ libre en anglais: 

Researcher at FNSP

Droits photo: 
Droits réservés
Bio: 

Jérôme Aust est docteur en science politique et chargé de recherche à Sciences Po depuis 2007.

Ses recherches portent sur les politiques d’enseignement supérieur et de recherche. Depuis sa thèse consacrée au "gouvernement des politiques d’implantation universitaire depuis les années 1960", J. Aust a développé deux axes de recherche. 

Le premier, dans le prolongement de son travail doctoral, s'intéresse aux recompositions territoriales des politiques d’enseignement supérieur et de recherche. Dans ce cadre, il a notamment étudié la mise en place des Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) et le repositionnement, dans un contexte de réformes, d’une partie des services déconcentrés du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. 

Le second axe des recherches de J. Aust s’intéresse à la fabrique des politiques scientifiques française et britannique depuis les années 1960. Développé dans le cadre du projet ANR « Gouverner la science » dont J. Aust est le coordinateur, ce second chantier de recherche s’intéresse aux modalités de définition des priorités scientifiques en les appréhendant au croisement des interactions entre les représentants des pouvoirs publics, de la communauté scientifique et des intérêts socio-économiques. Ce dernier projet est conduit en collaboration avec des enseignants chercheurs et des chercheurs de l’Inserm, du CNRS, de l’Institut français de l’Education, de Sciences Po Toulouse et de l’Université de Lausanne.

Bio [english]: 

Jérôme Aust holds a PhD in Political Science and has been a researcher at Sciences Po since 2007.

His research focuses on higher education and research policies. Since his thesis on the "Government policies for university establishment since the 1960s", J. Aust has developed two lines of research.

The first, following his doctoral work, is concerned wtih the territorial restructuring of higher education and research policies. In this context, he has notably studied the methods in place at the Centres of Research and Higher Education (PRES) and the repositioning, in a context of reforms, of part of the decentralized services of the Ministry of Higher Education and Research.

The second research area that Jérôme Aust is interested in is the formation of French and British sciences policies since the 1960s. Developed within the scope of the ANR project "Governing Science," which Jérôme Aust coordinates, this second research area is interested in defining the terms of scientific priorities that lie at the intersection of interactions between public representatives, the scientific community and socio-economic interests. The final project is conducted in collaboration with education researchers and researchers from Insem, CNRS, the French Institute of Education, Sciences Po Toulouse and the University of Lausanne.

Page perso: 
http://www.cso.edu/cv_equipe.asp?per_id=127
Spécialité: 
Sociologie de la recherche et de l'enseignement supérieur
Spécialité (en): 
Research and Higher Education Sociology
Prénom: 
Célia
Nom: 
BOUCHET
Photo: 
Champ libre profil: 

Doctorante en sociologie, OSC / affiliée au LIEPP

Champ libre en anglais: 

Doctoral fellow in Sociology, OSC / LIEPP affiliate

Droits photo: 
Droits réservés
Bio: 

Après un master recherche en sociologie à Sciences Po, Célia a rejoint l’OSC et le LIEPP à la rentrée 2018 pour une thèse de sociologie sous la codirection d’Anne Revillard et de Philippe Coulangeon. Son étude porte sur les positions sociales des personnes ayant grandi avec un handicap (au sens large). L'objectif est de dégager des tendances et des processus qui prennent en compte la nature des incapacités (motrice, visuelle, auditive, cognitive ou psychique). Cette recherche utilise des méthodes mixtes. 

Pour plus d'information, voir le CV de Célia Bouchet

Bio [english]: 

After graduating from a research master in Sociology at Sciences Po, Célia joined the OSC and LIEPP laboratories in september 2018 for a PhD in Sociology under the supervision of Anne Revillard and Philippe Coulangeon. Her study focuses on the incidence of various impairments (motricity, sensorial, intellectual, psychological limitations) on the social position of adults who have experienced them since their childhood. This research adopts a mixed-method approach.

Research Poster (June 2019)

 

CV Célia Bouchet (2019)

Thèse: 
Thèse en cours
Prénom: 
Emanuele
Nom: 
FERRAGINA
Photo: 
Champ libre profil: 

Assistant Professor, LIEPP/OSC
Bureau : F407

Champ libre en anglais: 

Assistant Professor, LIEPP/OSC
Office : F407

Droits photo: 
Droits réservés
Bio: 

Emanuele Ferragina a rejoint Sciences Po en janvier 2015. Il est Assistant Professor affilié à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et au Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP), et Associate Member au Department of Social Policy and Intervention de l’Université d’Oxford. Avant de rejoindre Sciences Po, il a travaillé en tant que Departmental Lecturer à l’Université d’Oxford, où il a également soutenu sa thèse.

Emanuele s’intéresse à l’économie politique de l’Etat Providence, aux déterminants individuels et macro du capital social et de la participation sociale, et aux usages innovants de la méthode comparative.

En plus de ses responsabilités académiques, Emanuele a fondé (avec un groupe de chercheurs italiens) Fonderia Oxford, un think tank qui a pour objectif de sensibiliser l’opinion publique à des problèmes sociétaux importants, comme la rigidité du marché du travail italien, le manque de cohésion sociale dans le Mezzogiorno, et la fuite des cerveaux italiens. Il écrit régulièrement pour Il FattoQuotidiano au sujet de l’égalité, du marché du travail, des partis politiques, de l’Etat providence et du football de seconde ligue. Ses recherches ont attiré l’attention des médias et ses travaux ont été discutés à la télévision, à la radio, et par les principaux journaux nationaux. Ses livres Chi Troppo, Chi Niente (2013) (trad. Qui a trop, qui pas assez) et La Maggioranza Invisibile (trad. La Majorité Invisible) (2014) sont des best sellers en Italie.

Bio [english]: 

Emanuele Ferragina joined Sciences Po in January 2015. He is assistant Professor at the Observatoire sociologique du changement (OSC) and the Laboratory for Interdisciplinary Evaluation of Public Policies (LIEPP), and Associate Member of the Department of Social Policy and Intervention at the University of Oxford. Prior to Sciences Po, he was Departmental Lecturer at University of Oxford where he also received his PhD.

Emanuele is interested in the political economy of the welfare state, the individual and macro determinants of social capital and social participation, and the innovative use of the comparative method.

Besides academia, he has established (with a group of Italian researchers) the think tank Fonderia Oxford, which has the objective of raising public awareness about important societal issues, such as the rigidity of the Italian labour market, the lack of social cohesion in the Mezzogiorno, and the Italian brain drain. He also regularly writes for Il FattoQuotidiano about equality, labour market issues, party politics, the welfare state and lower league football. His research has attracted the attention of the Italian media and his work has been discussed in TV, Radio programs, and by the main Italian newspapers. His books Chi Troppo, Chi Niente (2013) (trans. Who gets too much, who gets nothing) and La Maggioranza Invisibile (trans. The Invisible Majority) (2014) are national best sellers.

Page perso: 
http://www.sciencespo.fr/osc/fr/node/1459
Spécialité: 
Sociologie politique
Spécialité (en): 
Political Sociology
Prénom: 
Mathéa
Nom: 
BOUDINET
Photo: 
Champ libre profil: 

Doctorante en sociologie, OSC / affiliée au LIEPP

Champ libre en anglais: 

Doctoral fellow in Sociology, OSC / LIEPP affiliate

Droits photo: 
Droits réservés
Bio: 

Mathéa Boudinet obtient son master de recherche en sociologie à Sciences Po en 2019. Elle obtient un contrat doctoral à l'Observatoire Sociologique du Changement cette même année, pour réaliser son doctorat sous la direction de Anne Revillard. Sa thèse porte sur l'articulation entre handicap et genre dans la mise en oeuvre et la réception des politiques publiques d'emploi françaises. Mathéa Boudinet étudie la manière dont sont mises en place ces politiques au sein du service public de l'emploi, et la manière dont l'action publique est perçue par les femmes handicapées. Elle utilise des méthodes qualitatives et quantitatives. 

Bio [english]: 

Mathéa Boudinet gets her master's degree in sociology at Sciences Po in 2019. She signs a doctoral contract with the Observatoire Sociologique du Changement in 2019, and starts her PhD under the supervision of Anne Revillard. Her thesis focuses on the way employment policies are aimed for and mobilised by disabled women in France. Mathéa Boudinet studies the construction of theses policies by street-level bureaucrats and the way they are perceived by disabled women. She uses both qualitative and quantitative methods.

Thèse: 
Thèse en cours
Prénom: 
Agnès
Nom: 
VAN ZANTEN
Photo: 
Champ libre profil: 

Professeure (Sciences-Po, EHESS) en sociologie, directrice de recherche CNRS

Champ libre en anglais: 

Professor (Sciences-Po, EHESS) of Sociology, CNRS Director of Research

Droits photo: 
Droits réservés
Bio: 

Agnès van Zanten est sociologue, directrice de recherche CNRS à l’OSC (Observatoire sociologue du changement) et co-directrice de l'axe "Politiques éducatives" jusqu'à décembre 2018.  

Ses centres d'intérêt en matière de recherche concernent les choix scolaires, les stratégies parentales, la production des ségrégations et des inégalités d’éducation, les dynamiques internes et externes des établissements d’enseignement, la profession enseignante et les politiques éducatives locales. Elle aborde aussi les questions des comparaisons internationales des politiques et des systèmes d’éducation et la régulation des systèmes éducatifs européens et production d'inégalités. 

Son travail de recherche a été distingué à par les titres : Docteur Honoris Causa de l'Université de Turku (Finlande) et Docteur Honoris Causa de l'Université de Genève (Suisse). Elle a aussi reçu la Médaille d'argent du CNRS en 2017.

Bio [english]: 

Agnès van Zanten is a sociologist, director of research CNRS at OSC (Observatoire sociologue du changement), and co-director of the LIEPP Research Group, "Educational Policies" until December 2018.

Her research interests include school choice, parental strategies, the production of educational segregation and inequalities, internal and external dynamics of schools, the teaching profession, and local educational policies. She also works on cross-national comparisons of educational systems and policies, and on regulation of European educational systems and the production of inequalities.

Her researches have been awarded : Docteur Honoris Causa by the University of Turku (Finland) and Docteur Honoris Causa by the University of Geneva (Switzerland). She also received the CNRS silver medal in 2017.

Page perso: 
http://osc.sciences-po.fr/equipe/ctit_vanzanten.htm
Spécialité: 
Sociologie
Spécialité (en): 
Sociology
Prénom: 
Louise
Nom: 
CARON
Photo: 
Champ libre profil: 

Docteure en sociologie, LIEPP/OSC

(Thèse soutenue en décembre 2019)

Champ libre en anglais: 

PhD in sociology, LIEPP/OSC

(Thesis defended in December 2019)

Droits photo: 
Droits réservés
Bio: 

Louise Caron a soutenu sa thèse en décembre 2019 et occupe actuellement un poste de chercheuse postdoctorale à l'Université Catholique de Louvain.

Diplômée de l'ENSAE ParisTech ainsi que du Master de recherche en sociologie de Sciences Po Paris, Louise a rejoint le LIEPP en octobre 2015 pour y réaliser une thèse de sociologie en partenariat avec l'Observatoire Sociologique du Changement (OSC) sous la direction de Mirna Safi.

Dans sa thèse, elle s'interroge sur la complexification des trajectoires migratoires. Elle bénéficie également d'un accueil doctoral pour une durée de 3 ans à l'Ined, dans l'unité "Migrations internationales et minorités". 

Abstract de sa thèse :

"De l'immigration permanente aux migrations circulaires : l'exemple de la France"
Le modèle classique d'une migration permanente ne suffit plus à rendre compte de l'hétérogénéité des trajectoires migratoires et beaucoup d'immigrés privilégient des migrations circulaires. L'essor de nouvelles formes de mobilités internationales, dont les recompositions s'étendent au-delà du groupe des immigrés, a pris une place croissante dans la recherche académique comme dans le débat politique. Pourtant, on sait peu de choses en France des immigrés qui choisissent de repartir et de l'émigration en général. 

Adoptant une approche comparative entre plusieurs populations (immigrés, secondes générations, expatriés, originaires des Dom et Français de métropole), cette recherche s'attachera à analyser quantitativement les trajectoires migratoires pour la population française dans son ensemble et à interroger l'existence de logiques migratoires spécifiques selon les groupes. S'inscrivant dans une perspective interdisciplinaire qui s'inspirera des paradigmes économiques et sociologiques des décisions migratoires, une des ambitions de cette thèse est de réinvestir la dimension démographique des mouvements de population et de la migration comme mobilité dans l'analyse sociologique plus "classique" de l'intégration des immigrés.

Poster du projet (juin 2017)

 

Publications : 

A Intergenerational Perspective on (Re) migration: Return and Onward Mobility Intentions accross Immigrant Generations, International Migration Review, 2019.    

De qui mesure-t-on l'intégration ? Remmigration des immigrés et insertion professionnelle en France, Population 73(3), 503-542, 2018. 

Immigration permanente ou migration temporaire ? L'indivisibilité des départs de France. In Chris Beauchemin et Mathieu Ichoy (dir.) Au-delà de la crise des migrants : décentrer le regard, Karthala, 2016. 

Les pays européens sont-ils exclusivement des pays d'immigration ?. In Hélène Thiollet (coord.), Migrants, migrations. 50 questions pour vous faire votre opinion. Armand Colin, 2016.    

Bio [english]: 

Louise Caron defended her thesis in December 2019 and is currently working as a postdoctoral researcher at the Catholic University of Louvain.

After graduating from ENSAE ParisTech (the French National School of Statistics and Economic Administration) and obtaining her Masters degree in Sociology at Sciences Po, Louise began her PhD in sociology at the LIEPP and OSC laboratories under the supervision of Dr. Mirna Safi. Her work seeks to improve understandings of the dynamics of migration and mobility in France in order to provide insight for designing and evaluating more effective migration policies. 

ABSTRACT

"From permanent to circular migration in France : Mapping migratory trajectories for a reconfiguration of mobility policies".

Migration is one of the main policy challenges in Europe. Many countries are facing new skills needs and the demographic effects of an ageing population while attempting to reinforce controls on illegal immigration and improve migrants' integration. With the globalization of the economy and free circulation of persons across the EU, new forms of migration have emerged. Yet little is known about emigration and the complexity of migratory trajectories for immigrants as well as natives in France. 

Using longitudinal data from 1975 to recent years, this thesis studies the patterns and determinants of migration and mobility of the French population as a whole using a comparative approach between several populations. In addition to economic paradigms, our method will draw on research in demography, the sociology of migration, and immigration and transnationalism studies. By taking an interdisciplinary approach, this research aims to investigate further the factors that drive migratory strategies in France in both their objective and subjective dimensions. 

Poster of the project (June 2018)

 

Publications : 

A Intergenerational Perspective on (Re) migration: Return and Onward Mobility Intentions accross Immigrant Generations, International Migration Review, 2019.    

De qui mesure-t-on l'intégration ? Remmigration des immigrés et insertion professionnelle en France, Population 73(3), 503-542, 2018. 

Immigration permanente ou migration temporaire ? L'indivisibilité des départs de France. In Chris Beauchemin et Mathieu Ichoy (dir.) Au-delà de la crise des migrants : décentrer le regard, Karthala, 2016. 

Les pays européens sont-ils exclusivement des pays d'immigration ?. In Hélène Thiollet (coord.), Migrants, migrations. 50 questions pour vous faire votre opinion. Armand Colin, 2016.    

Thèse: 
Thèse soutenue