Les M2 gagnent du terrain

La nouveauté de la rentrée
  • Les zones couvertes par les élèves de M2Les zones couvertes par les élèves de M2

Après une année marquée en France par les mouvements sociaux et avant les élections municipales de mars 2020, l’Ecole de journalisme de Sciences Po a choisi de faire évoluer son programme afin de renforcer le travail de collecte d'informations sur le terrain et la maîtrise de l’écriture.

De début septembre à mi-octobre, donc dès l'amorce de son année universitaire, chaque élève de M2 se voit attribuer une zone géographique, en petite et moyenne couronne de Paris, à distance respectable de son domicile, mais dans un secteur différent de son lieu d’habitat, afin d'en faire son territoire d'investigation. Un aménagement de l'emploi du temps garantit à chaque étudiant six semaines de travail de reportage sur ce terrain.

Au delà du périphérique parisien

Au total, 37 zones, intégrées au projet du Grand Paris, ont été définies selon leur intérêt journalistique afin d'être couvertes par les élèves : Argenteuil, Aubervilliers, Bobigny, Noisy Le Grand, Créteil, Fresnes, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, La Défense, La Courneuve, Boulogne Billancourt, Saint Denis, Poissy, Saint Ouen, Villeneuve-Saint-Georges, La Défense, Courbevoie, Le Bourget, Ivry-sur-Seine, et d'autres encore. Aucune zone n’est située dans Paris intra-muros.

L’objectif de cette réforme, inspirée par une méthode analogue utilisée à l'Ecole de journalisme de Columbia University, est de confronter les élèves à un exercice primordial et inhérent au métier de reporter : couvrir un terrain inconnu, en cerner les enjeux en se faisant connaître des sources locales, afin de comprendre et de raconter ce qui s’y passe.

La production journalistique des 68 élèves de M2 est encadrée par 14 enseignants (10 francophones, 4 anglophones) choisis parmi le corps enseignant pour leurs expériences de reporter, rédacteur en chef et correcteur hors pair.

Au coeur de l'écrit

Les publications, diffusées sur les comptes Medium des élèves, veulent faire la part belle au reportage et à l’enquête, par écrit, afin d’améliorer les qualités d’écriture des futurs diplômés de l’Ecole de journalisme de Sciences Po : originalité de l’angle, apport d’informations, qualité des sources retenues, qualité de l’écriture (construction, trame narrative, juste choix des mots, introduction des témoins, éléments d’ambiance, contexte).

L’agilité numérique, via l’apprentissage des différents formats et techniques de publication sur toutes les plates-formes ayant été acquise au cours du M1, la nécessité de perfectionner l’écriture , quel que soit le projet professionnel à venir (métiers de l’image, du son, de la data, etc.), s’impose à toutes et à tous.

Un enseignement hors classe

Cette évolution du programme est une nouvelle façon d’enseigner, qui rompt avec le traditionnel cadre des cours. Loin de la salle de classe, sauf lors de points hebdomadaires d’une durée de 3 heures au sein de l’école, les élèves de M2 apprennent à collaborer de façon professionnelle avec leur enseignant référent, via des contacts réguliers, par téléphone ou messagerie instantanée, tout au long de la semaine.

Ce nouveau programme est aussi une transition plus douce entre la période estivale d’immersion dans les rédactions et le retour sur les bancs de l’école pour la dernière année d’études.

"La neutralité n'existe pas. L'honnêteté, si !"

La leçon inaugurale de Marion Van Renterghem
  • Marion Van Renterghem Crédit : Philippe Matsas Marion Van Renterghem Crédit : Philippe Matsas

L'Ecole de journalisme de Sciences Po a l'honneur de vous inviter à la leçon inaugurale de Marion Van Renterghem, grand reporter et auteur de "Mon Europe, je t'aime moi non plus : 1989-2019" (éd. Stock, 2019). Elle a travaillé pendant trente ans au Monde avant de rejoindre Vanity Fair. Elle est aujourd'hui journaliste indépendante.

  • Quand? Le vendredi 30 août 2019 dès 9h45.
  • Où? Amphithéâtre Simone Veil, 28 rue des Saints-Pères, 75007 Paris.

Le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire ici.

A noter : les élèves admis en M1 à l'Ecole de journalisme de Sciences Po n'ont pas besoin de réserver leur place, ils sont automatiquement inscrits.

Comment s'informent les Français?

Le digital news report 2019 est sorti
  • Le digital news report 2019Le digital news report 2019

Chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport, le digital news report, sur la consommation d'informations des habitants de 38 pays, dont la France. 

Télécharger le rapport 2019

Alice Antheaume, la directrice exécutive de l'Ecole de journalisme de Sciences Po, s'est chargée de l'analyse des données récoltées pour l'hexagone.

POINTS CLES POUR LA FRANCE

  • Une baisse de la confiance vertigineuse dans les médias
  • Allumer la télévision n'est plus un réflexe, sauf dans les moments de crise nationale
  • Les mouvements sociaux, notamment les Giles Jaunes, ont boosté l'utilisation des réseaux sociaux
  • Pour s'informer, les Français se connectent davantage sur leur smartphone que sur leur ordinateur
  • Les podcasts made in France sont en plein essor

Lire le zoom sur la France 

Pablo J. Boczkowski en master class

A l'invitation de l'Ecole de journalisme et du Médialab de Sciences Po
  • La master class de Pablo J. BoczkowskiLa master class de Pablo J. Boczkowski

A l'invitation de l'Ecole de journalisme et du Médialab de Sciences Po, Pablo J. Boczkowski, chercheur à Northwestern University, vient ce mercredi 19 juin 2019, de 9h à 11h, pour une master class en anglais intitulée :

"Devaluing the news: How people learn about current affairs in a world of information plenty?"

Informations pratiques 

Lieu : Ecole de journalisme de Sciences Po, 27 rue Grégoire de Tours, 75006 Paris, salle 711

Horaires : 9h-11h

Inscription : obligatoire via ce fomulaire

    La nouvelle fabrique de l'opinion sur Facebook

    Une enquête exceptionnelle menée par des élèves de l'Ecole de journalisme de Sciences Po avec Spicee
    • La nouvelle fabrique de l'opinion sur FacebookLa nouvelle fabrique de l'opinion sur Facebook

    Quel impact a Facebook sur notre vision du monde et nos votes? A l'occasion des élections européennes, 6 étudiants de M2 de l'Ecole de journalisme de Sciences Po, Marie Dorcet, Octavie Maurel, Léopold Audebert, Marius Gatoux, Mathilde Blayo et Jack Knych ont enquêté pendant des semaines avec les équipes de Spicee pour comprendre comment le premier réseau social au monde façonne nos opinions.

    Immersion dans les algorithmes, infiltration dans différentes sphères politiques, découverte des interactions proposées en fonction de son profil... Une expérience exceptionnelle qui donne lieu à un documentaire en 3 épisodes réalisé par Thomas Huchon, produit par Jean-Bernard Schmidt et Matthieu Firmin, et diffusé sur la plate-forme Spicee à partir du mercredi 5 juin.

    Regarder la bande-annonce

    Consulter le dossier de presse

    A l'occasion de la sortie du documentaire "La nouvelle fabrique de l'opinion", l'hebdomadaire Le 1 publie un numéro spécial consacré à Facebook pour inviter lecteurs et internautes à s'interroger sur les travers du réseau social et son influence sur notre vision du monde. Ce numéro croise notamment les points de vue de la romancière Lola Lafon, du doyen de l'Ecole de journalisme de Sciences Po Bruno Patino et du spécialiste des médias Julien Le Bot. En kiosque dès le 5 juin. 

    Retour en haut de page