Le prix Christine Ockrent récompense des initiatives journalistiques axées sur l'Europe

Félicitations à Clara Marchaud et Marie Genries
  • Clara Marchaud et Marie GenriesClara Marchaud et Marie Genries

Communiqué, Paris, le 15 décembre 2020 - La section Belgique de Sciences Po Alumni et l’Ecole de journalisme de Sciences Po ont attribué la première édition du prix Christine Ockrent, d’un montant de 5.000 euros, au projet journalistique de Clara Marchaud, diplômée 2020 de l’Ecole de journalisme de Sciences Po. 

Le jury, présidé par Madame Christine Ockrent, et composé de Madame Françoise Chotard, de Madame Alice Antheaume, et Monsieur Christophe Leclercq, a apprécié la pertinence et l’originalité du sujet sur la démographie en Europe de l’Est proposé par la lauréate. Ce sujet sera publié sur le site Euractiv.

Le jury veut saluer l’extraordinaire qualité des candidatures reçues pour cette première édition du Prix Christine Ockrent et a décidé, en plus du prix décerné à la lauréate, de décerner un prix d’encouragement particulier à Marie Genries, également diplômée 2020 de l’Ecole de journalisme, dont le projet sur les médecins d’Europe a démontré une initiative crédible et correspondant aux attentes du lectorat.

Pour Clara Marchaud, lauréate, “ce prix va me permettre de réaliser un projet qui me tient à cœur depuis longtemps. Merci de m’accorder votre confiance.”

Quant à Marie Genries, qui s’est vue récompensée par un prix d’encouragement, elle se dit touchée : "Merci beaucoup au jury pour ce prix. Il m'encourage à aller plus loin, pour raconter l'histoire de ces médecins finlandais qui se battent tous les jours contre le désert médical de l'autre côté de la frontière". 

La présidente du jury, Madame Christine Ockrent, explique : “Pour la première édition de ce prix auquel les anciens de Sciences Po Belgique m’ont fait l’honneur de donner mon nom, nous avons recueilli plusieurs projets intéressants. Le choix de la lauréate a été âprement débattu, mais il s’est imposé. En proposant d’aller sur le terrain analyser la crise démographique dans plusieurs pays de l’est européen, en définissant clairement ses objectifs, sa méthode, sa préparation logistique et financière, Clara Marchaud a satisfait aux différents critères assignés à cette récompense et nous a convaincus. Bravo Clara ! Nous avons néanmoins décidé de compléter le palmarès en accordant nos encouragements à Marie Genries. Félicitations à ceux qui ont concouru, et rendez-vous l’année prochaine à tous les futurs journalistes concernés par l’aventure européenne !” 

Rendez-vous pour la prochaine édition du prix Christine Ockrent en 2021.

Tags :

Intéressés par l'École de journalisme ?

Revoir l'émission du 9 décembre 2020
  • Tout savoir sur l'École de journalismeTout savoir sur l'École de journalisme

Vous êtes titulaire d’un bac+3 et plus, ou jeune professionnel, et vous voulez vous porter candidat à l'École de journalisme de Sciences Po ? Vous vous interrogez sur votre choix de master, sur les admissions et les différents débouchés professionnels ?

Alice Antheaume, directrice exécutive de l’école et une étudiante ont répondu à toutes vos questions. Les échanges se sont déroulés en français.

Revoir l'émission du 9 décembre 2020

Et pour ceux qui veulent candidater cette année : trouvez la procédure d’admission qui correspond à votre situation et présentez votre dossier de candidature en ligne sur le site des admissions.

Vous n’avez pas pu assister à notre Journée portes ouvertes 2020 ? Visionnez les replay de cette journée.

Frédéric Mion nomme Marie Mawad doyenne de l'Ecole de journalisme

Lire le communiqué
  • Bruno Patino et Marie MawadBruno Patino et Marie Mawad

Paris, le 15 décembre 2020 - Frédéric Mion nomme Marie Mawad doyenne de l’École de journalisme de Sciences Po, à compter du 1er janvier 2021. Elle succède à Bruno Patino.

Appuyée par la directrice exécutive, Alice Antheaume, Marie Mawad poursuivra le travail mené avec les équipes pédagogiques et audiovisuelles et aura pour mission de faire de l’École un lieu phare pour penser et enseigner les évolutions du journalisme.

Journaliste, diplômée de HEC Montréal, La Sorbonne et Dauphine en finance et en économie, Marie Mawad officie depuis bientôt 15 ans dans des médias français et internationaux, parmi lesquels Bloomberg et Reuters. Elle se consacre depuis 2019 au déploiement du nouveau média digital du Financial Times, Sifted, en tant que journaliste et conseillère en stratégie. Dotée de la double nationalité française et canadienne, elle enseigne à l’École de journalisme de Sciences Po depuis 2017. Marie Mawad s’est spécialisée dans l’étude des ruptures technologiques et dans l’anticipation de leurs impacts économiques, politiques et sociaux. L’analyse systémique de l’innovation fait partie de ses thématiques de prédilection et elle prend régulièrement part aux conférences internationales sur le sujet ainsi qu’à des jurys de concours de startups.

Devenu Président d’Arte France le 5 juillet 2020, Bruno Patino a souhaité mettre un terme à ses fonctions de doyen à l’École de journalisme pour se consacrer à ses nouvelles activités. Il deviendra professeur associé au sein de l’institution.

Bruno Patino s'est vu confier les fonctions de doyen deux ans après la création et les a assurées pendant 14 années. Sous son impulsion, l’École de journalisme de Sciences Po est devenue l’une des principales formations en journalisme de France. Reconnaissance officielle des programmes de l’École de journalisme par la profession des journalistes, création du double diplôme avec l’École de journalisme de Columbia à New York, création du joint master Journalism and International Affairs avec l’École des affaires internationales, partenariat avec l’Ecole 42, mise en place de la conférence annuelle NPDJ (Nouvelles Pratiques Du Journalisme), création du Centre des médias… Au cours de ces années, le nombre de candidats à l’école tripler et près de 700 élèves être diplômés et devenir journalistes professionnels, en France et à l’international.

Pour Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, c’est une nouvelle étape dans l’histoire de la construction de l’École de journalisme : « Je me réjouis de la nomination de Marie Mawad en tant que nouvelle doyenne. Les défis de la profession sont nombreux, et je sais qu’elle aura à cœur de porter les valeurs de l'École et d’adapter la formation aux exigences nouvelles du secteur, en tant que journaliste expérimentée et observatrice avisée des innovations technologiques. Je tiens à remercier chaleureusement Bruno Patino pour le travail engagé ces 14 dernières années au service d’une transformation majeure de notre formation aux métiers du journalisme. »

A propos de Sciences Po

Fondée sur les valeurs d'ouverture et d'excellence, Sciences Po est une université de recherche sélective de rang international dont le modèle unique associe sépcialisation en sciences humaines et sociales, pluridisciplinarité et ancrage professionnel pour former des acteurs qui comprennent et transforment la société. La diversité étant un élément structurant de son idendité, Sciences Po compte 47% d'étudiants internationaux issus de 150 pays et 25% des élèves sont booursiers contre 6% en 2000.

Contact presse

Marie Frocain : marie.frocain@sciencespo.fr / 01 49 54 37 71

Tags :

39% des diplômés se voient proposer un premier emploi pendant leur scolarité

Les résultats du sondage annuel sur l'insertion professionnelle sont publiés
  • L'insertion professionnelle 2005-2020L'insertion professionnelle 2005-2020

Le sondage annuel sur l'insertion professionnelle portant sur les promotions 2005 à 2020 vient de sortir. Avec un taux de réponse de 71%, les résultats sont éloquents : les diplômés de l'Ecole de journalisme de Sciences Po défient les statistiques du marché.

Une insertion rapide

  • 98% d'entre eux sont en activité 
  • Ils sont 39% à être embauchés avant leur sortie de l'école, et 34% à l'être moins de six mois après l'obtention de leur diplôme

Des emplois stables

  • 55% d'entre eux sont en CDI
  • Parmi ceux qui travaillent en piges, la majorité (62%) déclare avoir choisi cette situation

Une rémunération en progression

  • 33% des diplômés déclarent un salaire brut mensuel de plus de 3.500 euros bruts mensuels
  • 31% sont rémunérés entre 2.500 et 3.500 euros bruts mensuels

Des aventures professionnelles

  • 4% des diplômés ont créé leur entreprise ou start up de l'information

Un marché de l'emploi international

  • Un tiers (30%) travaillent hors de France

Voir tous les résultats

Tags :

Elodie Vialle en master class

C'est vendredi et c'est en ligne
  • Elodie VialleElodie Vialle

L'École de journalisme de Sciences Po a l'honneur de vous inviter à la master class d'Elodie Vialle, journaliste, sur le harcèlement des journalistes en ligne. Elle est l'auteur d'un rapport pour RSF sur le sujet. Elle mène à présent des projets de recherche pour PEN America, organisation de défense des articles, écrivains et journalistes américains, ainsi que pour the International Women's Foundation, qui défend les femmes journalistes. 

  • Quand ? Vendredi 4 décembre 2020 à 11h15, heure française
  • Où ?  https://sciencespo.zoom.us/j/9993755329
  • Qui ? Tous les élèves de l'Ecole de journalisme de Sciences Po. Le public extérieur peut également se connecter sur le lien ci-dessus.
Retour en haut de page