"Je suis plus libre que jamais"

"Je suis plus libre que jamais"

Cédric Villani est l'invité de 20 minutes chrono
  • Cédric Villani Crédit : Sofiane AkloufCédric Villani Crédit : Sofiane Aklouf

Le candidat sans étiquette Cédric Villani est venu sur le plateau de 20 minutes chrono, l’émission consacrée aux municipales à Paris de l’Ecole de journalisme de Sciences Po, en partenariat avec Public Sénat. Interrogé par Jules Boudier étudiant en M2 journalisme, et Caroline Deschamps, journaliste à Public Sénat, il est revenu sur son programme, tout juste mis en ligne, sur ses rapports avec le président Emmanuel Macron, et sur la polémique Marie S’infiltre.

C’est un Cédric Villani qui se veut “plus libre que jamais”. Le candidat de la liste sans étiquette “Le Nouveau Paris”, exclu de La République en marche, a aujourd’hui les mains libres pour faire de l’ombre à son meilleur ennemi Benjamin Griveaux. Ce mathématicien de carrière, devenu député de l’Essonne avec l’élection d’Emmanuel Macron en 2017, s’est défendu face aux propos du candidat investi par LREM qui l’a accusé de “plomber son camp” : “Qu’est-ce que vous appelez “camp”? Mon camp dans cette campagne, c’est celui des Parisiens et des citoyens”. Et avec Emmanuel Macron? Cédric Villani se défend de tout “divorce”, préférant parler de “divergences”.

Propreté, sécurité, encadrement des loyers dans un Paris élargi

Dans son programme, Cédric Villani a réaffirmé sa volonté d’utiliser l’intelligence artificielle pour combattre la saleté à Paris. Ce n’est pas une “solution miracle” pour le candidat. Il compte utiliser la technologie d'une start-up suisse pour cartographier les déchets à Paris. Face à une habitante qui lui demande si l’éradication des rats est possible, Cédric Villani s’engage à ce que les rongeurs ne se baladent plus impunément sur les trottoirs, s’il est élu maire de Paris. 

Cédric Villani a évoqué un thème sur lequel on l'entend peu : la sécurité. Comme d'autres candidats, il promet une police municipale, mais en partie armée, celle-là.

Autre thème majeur de cette campagne municipale : le logement. Cédric Villani qualifie la proposition d’apport de 100.000 euros pour l’achat d’un logement à Paris, lancée par son rival, Benjamin Griveaux de “‘mauvaise idée”. Lui préfère un encadrement des loyers, construction de logements neufs notamment dans la proche banlieue, mais aussi “dissocier la valeur foncière de la valeur du bâti”. Dernière proposition “choc” du mathématicien, intégrer les 22 communes de la petite couronne à la ville de Paris et n’en former plus qu’une, pour résoudre les problèmes de logement et de circulation notamment. Cédric Villani semble croire en son projet qu’il juge “dans le sens de l’Histoire”. Pour la réaliser, il dit vouloir passer par “le dialogue” avec les communes adjacentes et discuter avec l'État,  sans plus de précision.

L’épisode Marie S’infiltre

Pendant son meeting de campagne au Trianon, le 5 février dernier, l’humoriste Marie S’infiltre, connue pour ses apparitions à des événements où elle n'est pas conviée et filmées, est montée sur scène pour déclamer une ode pleine d’ironie au candidat. Elle a notamment utilisé l’expression “les gros lolos d’Hidalgo” pour désigner les seins de la maire sortante de Paris, ce qui a fait réagir jusqu’à la Secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, dénon!ant sur Twitter une “réflexion sexiste”. 

Pas de quoi fouetter un chat pour Cédric Villani, qui assume l’avoir laissée monter sur scène. “J’étais allé voir son spectacle quelques semaines auparavant, et j’ai compris que cette fois, c’était mon tour, je n’allais pas lui refuser l’accès. Imaginez la critique : c’est un hypocrite, il va voir le spectacle et quand c’est à son tour de se faire “troller”, il refuse”, justifie-t-il. Concernant les propos de l’humoriste, “ils n’engagent qu’elles, ce n’est pas à moi de les commenter.”

L’entretien s’est conclu par une question sur “l’alliance verte” que prône le mathématicien. Une alliance avec David Belliard, candidat d’Europe écologie-Les Verts (EELV) se prépare-t-elle ? “Je suis un homme qui prend les mains quand on les lui tend et quand elles s’accordent sur un projet. Et on ne peut nier qu’il y ait des convergences sur le projet”’, laisse filtrer Cédric Villani. 

Cette émission est à retrouver en intégralité sur YouTube et sous la forme d'extraits vidéo sur la page Facebook de l'Ecole de journalisme de Sciences Po.

RETROUVEZ TOUTE LA COUVERTURE DES ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2020.

Back to top