Les M2 gagnent du terrain

Les M2 gagnent du terrain

Via une évolution des maquettes pédagogiques
  • Les zones couvertes par les élèves de M2Les zones couvertes par les élèves de M2

Après une année marquée en France par les mouvements sociaux et avant les élections municipales de mars 2020, l’Ecole de journalisme de Sciences Po a choisi de faire évoluer son programme afin de renforcer le travail de collecte d'informations sur le terrain et la maîtrise de l’écriture.

De début septembre à mi-octobre, donc dès l'amorce de son année universitaire, chaque élève de M2 se voit attribuer une zone géographique, en petite et moyenne couronne de Paris, à distance respectable de son domicile, mais dans un secteur différent de son lieu d’habitat, afin d'en faire son territoire d'investigation. Un aménagement de l'emploi du temps garantit à chaque étudiant six semaines de travail de reportage sur ce terrain.

Au delà du périphérique parisien

Au total, 37 zones, intégrées au projet du Grand Paris, ont été définies selon leur intérêt journalistique afin d'être couvertes par les élèves : Argenteuil, Aubervilliers, Bobigny, Noisy Le Grand, Créteil, Fresnes, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, La Défense, La Courneuve, Boulogne Billancourt, Saint Denis, Poissy, Saint Ouen, Villeneuve-Saint-Georges, La Défense, Courbevoie, Le Bourget, Ivry-sur-Seine, et d'autres encore. Aucune zone n’est située dans Paris intra-muros.

L’objectif de cette réforme, inspirée par une méthode analogue utilisée à l'Ecole de journalisme de Columbia University, est de confronter les élèves à un exercice primordial et inhérent au métier de reporter : couvrir un terrain inconnu, en cerner les enjeux en se faisant connaître des sources locales, afin de comprendre et de raconter ce qui s’y passe.

La production journalistique des 68 élèves de M2 est encadrée par 14 enseignants (10 francophones, 4 anglophones) choisis parmi le corps enseignant pour leurs expériences de reporter, rédacteur en chef et correcteur hors pair.

Au coeur de l'écrit

Les publications, diffusées sur les comptes Medium des élèves, veulent faire la part belle au reportage et à l’enquête, par écrit, afin d’améliorer les qualités d’écriture des futurs diplômés de l’Ecole de journalisme de Sciences Po : originalité de l’angle, apport d’informations, qualité des sources retenues, qualité de l’écriture (construction, trame narrative, juste choix des mots, introduction des témoins, éléments d’ambiance, contexte).

L’agilité numérique, via l’apprentissage des différents formats et techniques de publication sur toutes les plates-formes ayant été acquise au cours du M1, la nécessité de perfectionner l’écriture , quel que soit le projet professionnel à venir (métiers de l’image, du son, de la data, etc.), s’impose à toutes et à tous.

Un enseignement hors classe

Cette évolution du programme est une nouvelle façon d’enseigner, qui rompt avec le traditionnel cadre des cours. Loin de la salle de classe, sauf lors de points hebdomadaires d’une durée de 3 heures au sein de l’école, les élèves de M2 apprennent à collaborer de façon professionnelle avec leur enseignant référent, via des contacts réguliers, par téléphone ou messagerie instantanée, tout au long de la semaine.

Ce nouveau programme est aussi une transition plus douce entre la période estivale d’immersion dans les rédactions et le retour sur les bancs de l’école pour la dernière année d’études.

Retour en haut de page