"Nous aussi on peut réussir"

"Nous aussi on peut réussir"

Les Conventions Éducation Prioritaire (CEP) auront bientôt 15 ans. Grâce à ce dispositif qui demeure unique en son genre, près de 1500 élèves qui n’auraient jamais imaginé intégrer Sciences Po l’ont fait. Ils viennent d’une centaine de lycées de zones défavorisées, partout en France. Mais avant d'arriver à Sciences Po, comment se préparent-ils à l’examen d’entrée ? Et d’ailleurs, en quoi consiste cette épreuve ? Reportage au Lycée Eugène Delacroix de Drancy, partenaire des CEP depuis 2001.

Les ateliers CEP, une passerelle entre secondaire et supérieur

Le principe fondamental des Conventions Éducation Prioritaire, c’est la signature d’un engagement réciproque avec des lycées de zones défavorisées. Une centaine de lycées sont aujourd'hui partenaires de ce dispositif. Ces conventions prévoient des ateliers d’information et d’orientation ouverts à tous, des rencontres avec des responsables de Sciences Po, des visites. Des ateliers qui ont un effet positif sur l’ensemble des élèves, qu’ils deviennent ou non candidats à Sciences Po, et sur tout le lycée de manière générale. Cette passerelle entre l’enseignement secondaire et supérieur est une des clés de la réussite des CEP.

Tags :
Retour en haut de page