Vers une Union européenne de la santé ?

Mercredi 12 janvier, la Chaire Santé, les Alumni et l'École d’affaires publiques de Sciences Po, ont organisé au Ministère des Solidarités et de la Santé, un débat dédié aux objectifs de santé européens actuels et futurs. Cet événement multiforme et multiplateformes a réuni des représentants des instances européennes, des parlementaires et des experts, européens et français, pour analyser les initiatives européennes en cours, discuter de la stratégie collective de l'UE face à la pandémie de Covid-19 et envisager collectivement les défis à venir liés à la santé.

Investir dans la santé à l’échelle mondiale

La commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakidesa, a partagé des paroles encourageantes quant aux efforts déployés par l'UE depuis le début de la pandémie. Elle a notamment évoqué les trois milliards d'euros versés au COVAX (le dispositif mondial de partage de vaccins), la stratégie pharmaceutique et le plan de prévention du cancer de l'UE, mais a aussi rappelé l’investissement de cinq milliards d'euros injectés dans le projet EU4Health visant à élaborer des systèmes de santé plus solides. Ces déclarations ont mis en exergue le constat selon lequel  l'UE a investi non seulement dans l'intérêt de ses États membres, mais également dans celui du monde dans son ensemble.

« Solidarité et santé : la pandémie de Covid-19 nous a démontré qu'elles vont de pair », a-t-elle poursuivi, introduisant l’idée, qui allait rester comme un fil rouge tout au long de la discussion, selon laquelle la solidarité européenne prend souvent la forme d'une coopération inter-nations. En effet, comme évoqué par Chrysoula Zacharopoulou, membre du Parlement européen et représentante de la Commission européenne, « la pandémie de 2019 nous a rappelé notre interconnexion ».

Préparer l'avenir

La question de la préparation aux crises futures a suscité beaucoup d’intérêt parmi les panélistes. Comme précisé par Marietta Karamanli, députée française et co-auteure du Rapport d'information sur la coordination par l’Union européenne des mesures nationales de gestion de la crise sanitaire, « en 2021, nous avons mis l’accent sur l'importance de nous préparer aux crises futures ». Nous faisons face à une véritable nécessité de renforcer davantage le système de santé européen et d'assurer la solidité de la souveraineté européenne qui « nous protège plus que la souveraineté nationale », a-t-elle insisté.

Les membres du panel se sont en effet accordés sur le rôle essentiel joué par le projet européen dans la réalisation de progrès concrets pour chaque État-nation et pour la collectivité dans son ensemble. Chrysoula Zacharopoulou a souligné les difficultés que la Grèce aurait rencontrées si elle avait eu à négocier seule avec les entreprises pharmaceutiques dans le contexte de la crise économique du pays. Elle a également insisté sur la rapidité du déploiement du vaccin en Europe que l’on peut attribuer à la force de l'Union européenne.

« Gestion, accès, solidarité »... et « appartenance »

Comment éviter les écueils lorsqu'il s'agit de mettre en œuvre une politique ? Mariette Karamanli a cité trois « bonnes pratiques » - « gestion, accès, solidarité » - qui peuvent contribuer à éviter une crise de confiance au sein de l'Union européenne. Comme elle l'a noté, le problème de l'inégal accès aux soins entre les pays de l'UE s'est avéré un sujet sensible tout au long de la campagne vaccinale. Néanmoins, l'action collective de l'Union européenne a été largement considérée comme le meilleur moyen de fournir des soins rapides et fiables aux patientes et patients à travers l'Europe. Les panélistes ont affiché leur envie que cette tendance se poursuive et s'amplifie dans les mois à venir avec la présidence française du Conseil de l'UE.

Comme l'a noté Adrien Taquet, secrétaire d'État auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l'Enfance et des Familles, dans le triptyque choisi par le gouvernement français pour la présidence française de l'Union européenne : « Relance, puissance et appartenance », l'accès universel aux soins de santé s'inscrit dans cette idée d'« appartenance ». Il a ensuite souligné la nécessité d'une solidarité continue entre les États membres, notant qu'une réponse telle que celle observée lors de la pandémie de Covid-19 montre que l'UE peut rester forte en temps de crise.

De nouveaux canaux de réflexion 

En fin de compte, la présidence française de l'UE a fourni à la France - et au reste des États membres de l'UE - l'occasion de se poser des questions plus vastes et avec des enjeux plus importants sur le système de santé européen et les projets de l'UE à l’avenir. Les intervenantes et intervenants se sont accordés à dire que si la pandémie de Covid-19 a soulevé des défis intimidants au sein de l'Union européenne, elle a également ouvert de nouvelles voies de réflexion pour la coopération intereuropéenne sur des questions clés et permettra aux États membres d'être mieux préparés à l'avenir.

Alors que l'on s'interroge sur la gestion de la pandémie de Covid-19 au sein de l'Union européenne et au-delà, il peut être utile de garder à l'esprit les mots de Marietta Karamanli sur l'identité dans un contexte mondial : « On est tous Grecs, on est tous Français, parce qu’on est tous Européens. » En effet, trouver de nouvelles façons de coopérer pour atteindre des objectifs communs au-delà des frontières peut s'avérer une façon d'avancer en temps difficiles. En attendant, tout ce que nous pouvons faire, c'est nous préparer du mieux que nous pouvons, par la discussion, la recherche et l'échange d'idées.

L'équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus

Félicitations aux lauréats de la 10ème promotion du double diplôme Sciences Po - Columbia

Félicitations aux lauréats de la 10ème promotion du double diplôme Sciences Po - Columbia

Lundi 16 mai 2022 a eu lieu à New York la 10e cérémonie de diplomation du double diplôme Sciences Po-Columbia University. Cette année, ce sont 69 étudiants qui recevront à la fois leur diplôme de Bachelor de Sciences Po et celui de Columbia lors d’une cérémonie marquée par l’émotion et les paroles inspirantes de ceux qui le font vivre. Étaient également présents les étudiants des promotions 2020 et 2021 dont les cérémonies avaient été annulées en raison de la pandémie.

Lire la suite
TOMMASO VITALE EST NOMMÉ DOYEN DE L’ECOLE URBAINE DE SCIENCES PO

TOMMASO VITALE EST NOMMÉ DOYEN DE L’ECOLE URBAINE DE SCIENCES PO

Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po, a nommé Tommaso Vitale doyen de l'École Urbaine. Il succède à Patrick Le Galès. Tommaso Vitale prendra ses nouvelles fonctions de doyen de l’Ecole Urbaine à compter du mois de septembre, après une période de transition qui débutera le 1er juin. Cette nomination fait suite au travail mené par un comité de sélection, composé de personnalités internes et externes, mis en place début mars afin de sélectionner le meilleur profil pour le poste de doyen de l’école urbaine.

Lire la suite
 Fort moment d’échanges entre Volodymyr Zelensky et les étudiantes et étudiants de France

Fort moment d’échanges entre Volodymyr Zelensky et les étudiantes et étudiants de France

Face à des amphithéâtres bondés et parés de drapeaux bleu et jaune, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a échangé, mercredi 11 mai 2022, pendant plus d’une heure avec plusieurs centaines d’étudiantes et étudiants de Sciences Po, de l’Institut National du Service Public, de l’École Polytechnique, de l’Inalco et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, de l’Univesité Paris II Panthéon Assas, de l’IEP de Lille, de Sorbonne Université, de l’Université de Haute-Alsace, de l’École du Louvre, de l’Université de Lyon, de Sorbonne Paris Nord. Dans toute la France, de très nombreux amphithéâtres ont été ouverts, et des dizaines de milliers de personnes ont pu suivre, en personne ou en ligne, cet échange inédit.

Lire la suite
Alexandre Violle présente le cours

Alexandre Violle présente le cours "Cartographie des controverses"

Alexandre Violle, postdoctorant au Centre d'étude des mouvements sociaux de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), coordonne à l'École du management et de l'innovation de Sciences Po le cours "Cartographie des controverses", dans le cadre du master Communication, médias et industries créatives. Il nous livre son témoignage d'enseignant en perpétuelle recherche d'expérimentation et d'amélioration.

Lire la suite
CIVICA : focus sur les cours joints

CIVICA : focus sur les cours joints

Vendredi 29 avril 2022, les étudiants du cours joint sur les États providence en transitions dispensé par Bruno Palier de Sciences Po et Anke Hassel enseignante à la Hertie School ont enfin pu se retrouver, en présentiel à Sciences Po. Un point sur cette expérience pédagogique inédite avec Frank Stadelmaier, Senior Manager CIVICA et Carly Hafner, chargée de projet au sein de la Direction des études et des partenariats, CIVICA.

Lire la suite
Guerre en Ukraine : Sciences Po apporte un éclairage scientifique

Guerre en Ukraine : Sciences Po apporte un éclairage scientifique

Ces derniers jours, nos regards se sont tournés vers l’Ukraine et la guerre qui y est menée sur les ordres du Président Poutine. Cette agression, en violation du droit international et le mépris pour la vie humaine dont nous sommes témoins, ont laissé un grand nombre d’entre nous désemparés et incertains sur la manière d’appréhender les événements.  

Lire la suite