Le futur site de l'Artillerie ouvrira en 2022

Sciences Po lance sa plus grande campagne de levée de fonds

Sans le mécénat, Sciences Po n’existerait pas. Ni les fameuses Conventions Éducation Prioritaire. Depuis de nombreuses années, l’engagement des mécènes a rendu possible d’innombrables projets, notamment en matière d’innovation sociale. Sciences Po dévoile aujourd’hui la plus ambitieuse campagne de levée de fonds de son histoire. Objectif : lever 100 millions d’euros d’ici 2022, date anniversaire des 150 ans de l’institution. Et former une génération engagée, capable de comprendre et de transformer le monde de demain.

Sciences Po 2022 : une université ouverte qui forme une génération engagée

Sciences Po dévoile aujourd’hui la plus ambitieuse campagne de levée de fonds de son histoire. Baptisée “Sciences Po 2022”, elle a pour objectif de rassembler 100 millions d’euros sur la période 2018-2022. Une phase “silencieuse” a permis de sécuriser 47 millions d’euros auprès d’entreprises et de donateurs. Présidée par Alexandre Bompard (PDG de Carrefour, promo 1994), elle verra son aboutissement avec l'inauguration du nouveau site parisien autour de l’Artillerie et la célébration des 150 ans de l’établissement.

“Sciences Po 2022 est un projet de refondation qui s’appuie sur 150 ans d’innovation pour bâtir une université ouverte, internationale et innovante. Notre ambition est d’incarner une forme singulière d’excellence et de responsabilité dans un espace mondialisé de l’enseignement supérieur et de la recherche", explique Frédéric Mion, le directeur de Sciences Po.

La campagne « Sciences Po 2022 » financera un grand nombre d’actions autour de cinq axes stratégiques :

  • Bâtir un nouveau campus urbain autour de l’Artillerie : ce nouveau site emblématique, durable et accessible, rassemblera chercheurs et étudiants autour d’espaces innovants au coeur de la cité
  • Réaffirmer l’engagement d’accueillir les talents les plus divers : il s’agit de poursuivre et développer la politique d’égalité des chances initiée par Sciences Po il y  a plus de 15 ans, à travers l’accueil de publics traditionnellement éloignés de l’université (lycéens de zones et de milieux défavorisés, étudiants en situation de handicap, étudiants réfugiés).
  • Ouvrir Sciences Po à un champ élargi de disciplines, et notamment les sciences du vivant et les sciences dures : partenariats avec d’autres établissements leaders dans les domaines scientifiques et lancement de nouvelles chaires.
  • Continuer d’ancrer la présence de Sciences po dans le monde, avec l’Afrique comme horizon prioritaire, en proposant notamment un ambitieux programme de bourses d’excellence et de fonds de mobilité.
  • Former une génération responsable, par la multiplicité des opportunités d’engagement proposées par l’institution, à l’image du Parcours Civique lancé en avril 2018

⇒ à lire : la brochure de campagne

Mécènes : les “bonnes fées” à l’origine de Sciences Po

Sciences Po a une longue tradition de mécénat. Elle lui doit à la fois son acte de naissance et son premier bâtiment. Son fondateur, Émile Boutmy, jeune homme aussi visionnaire que désargenté, a eu besoin de convaincre un cercle d’actionnaires et de bienfaiteurs pour donner vie à l’École libre des Sciences Politiques en 1872. Quelques années plus tard, en 1879, un don de la duchesse de Galliera permit à l’École libre d’acquérir son premier bâtiment, au 27 rue Saint-Guillaume.

Cette tradition du mécénat s’est structurée dans les années 2000 avec la création, pionnière dans l’enseignement supérieur français, d’une direction en charge de la levée de fonds, qui mène de 2008 à 2013 une première campagne de fundraising prometteuse. L’engagement des mécènes accompagne, entre autres, le déploiement d’une politique d’ouverture sociale unique en son genre, dans le sillage des Conventions Éducation Prioritaire lancées en 2001.

Sciences Po a vu son modèle économique évoluer rapidement au cours des dernières années : de très majoritaire au milieu des années 80, la dotation publique s’établit désormais à 37 % du budget (chiffres 2017). Le mécénat joue désormais un rôle essentiel : il représente 9% du budget en 2018. Aujourd'hui ce sont plus de 100 entreprises qui soutiennent nos projets, près d'un millier de donateurs et 35 fondations et institutions.

⇒ à lire : le bilan de la levée de fonds 2017

En savoir plus

Abonnez-vous à nos newsletters !

Des étudiants engagés sur le terrain

Des étudiants engagés sur le terrain

Né avec la réforme du Bachelor, il y a un an, le parcours civique est un dispositif unique qui se déploie sur les trois premières années de formation et structure le curriculum. Obligatoire pour tous, le parcours civique valorise l’apprentissage actif de la citoyenneté et de la responsabilité sociale en proposant aux étudiants de lier les enseignements du bachelor à des engagements sur le terrain.

Lire la suite
5 conseils avant les écrits

5 conseils avant les écrits

Samedi 23 et dimanche 24 février 2019, vous serez des milliers de candidats à plancher sur les épreuves écrites pour l’entrée en 1ère année à Sciences Po. C’est le moment d’avoir confiance en soi : voici quelques rappels utiles pour arriver sereins.

Lire la suite
Salomé Zourabichvili, alumna et Présidente

Salomé Zourabichvili, alumna et Présidente

Diplômée de Sciences Po en 1972, professeure à Sciences Po entre 2006 et 2015, Salomé Zourabichvili est la première femme élue présidente de Géorgie depuis le 28 novembre 2018. Mais aussi l’une de nos rares alumna femmes et cheffes d’État. À l’occasion de sa conférence du 18 février 2019 dans son alma mater, retour sur la brillante trajectoire d’une étudiante prometteuse, et timide. 

Lire la suite
De retour du pôle Sud

De retour du pôle Sud

Diplômé 2018, Matthieu Tordeur est le plus jeune aventurier membre de la Société des Explorateurs Français. Il revient d'une expédition en solitaire de 51 jours au pôle Sud. Un rêve d'enfant, qui se prolonge aujourd'hui avec la préparation d'un documentaire et d'un livre sur cette aventure.

Lire la suite
ENA & concours administratifs : un excellent palmarès 2018

ENA & concours administratifs : un excellent palmarès 2018

Les résultats d’admission au concours externe d’entrée à l’École Nationale d’Administration (ENA) viennent d’être publiés et 27 étudiants de Sciences Po figurent parmi les 40 admis, soit 68 %. Ces résultats témoignent de l’excellence de la préparation que Sciences Po propose pour les concours administratifs français et les concours du Quai d'Orsay, et de la diversité des profils des étudiants qu’elle accueille.

Lire la suite
Pesticides et santé : vers une nouvelle approche

Pesticides et santé : vers une nouvelle approche

La France reste aujourd’hui l’un des principaux utilisateurs mondiaux de pesticides à usage agricole. De nombreuses populations humaines sont exposées à ces produits par définition dangereux : travailleurs des champs, riverains des cultures, consommateurs de fruits et de légumes. Les conséquences sanitaires de ces expositions demeurent mal connues. Le recours à la science de l’épidémiologie pourrait-il permettre une meilleure évaluation ?

Lire la suite
Qui est entré à Sciences Po en 2018 ?

Qui est entré à Sciences Po en 2018 ?

Pour la première fois en 2018, le nombre de candidats à l’entrée à Sciences Po a dépassé la barre des 20 000. En hausse de 16 %, les candidatures placent l’attractivité à un niveau inégalé, notamment au niveau master où la réforme de la procédure d’entrée française a engendré un pic de candidatures supplémentaires. Cet afflux de candidatures va de pair avec une sélectivité en hausse : le taux d’admis global passe de 24 % en 2017 à 21 % en 2018.

Lire la suite

"En Guyane, la moitié de la population a moins de 25 ans"

Élu député de la 2ème circonscription de Guyane en 2017 sous la bannière LREM, Lénaïck Adam est l’un des benjamins de l’Assemblée nationale. C’est aussi un de nos alumni, diplômé d’un master Finance et stratégie, et entré à Sciences Po par la procédure Conventions éducation prioritaire. Découvrez son témoignage en vidéo.

Lire la suite