Et le prix du meilleur reportage est attribué à...

Bouclage en beauté pour les étudiants de l’École de journalisme de Sciences Po ! Sept d’entre eux ont été distingués par l'un des prix remis chaque année par des rédactions prestigieuses pour identifier leurs prochaines recrues ou récompenser des reportages et enquêtes de qualité, et 15 d'entre eux ont été invités à rejoindre les rédactions de TF1/LCI et France Télévisions. Alors que l’École s’apprête à accueillir une nouvelle promotion, présentation du palmarès 2020. 

Le prix Jean-Baptiste Dumas de RTL décerné à Valentin Boissais 

Valentin Boissais, étudiant en M2, est le lauréat de l'édition 2020 de la bourse Jean-Baptiste Dumas de RTL. Il obtient ainsi un CDD de 6 mois au sein de la station. Son reportage sur le thème "Tous en télétravail ?" a été diffusé dans la tranche de RTL soir, animée par Thomas Sotto, jeudi 28 mai 2020.

Le défi de BFM TV remporté par Anthony Lebbos

Créé en 2017, le "Défi BFMTV" permet aux étudiants de concourir dans deux catégories : rédacteur et journaliste reporter d’images (JRI). Anthony Lebbos, étudiant en M2, est le lauréat de l'édition 2020 catégorie rédacteur. Il obtient ainsi un CDD d'un an au sein de la chaîne. L’étudiante Alice Chomy a quant à elle été en finale du même concours. 

Le prix MOJO de M6 attribué à Adrien Lac

Le groupe M6 a décidé de lancer ce prix afin d'accompagner les évolutions du mode de consommation et de production de l'information. Objectif ? Recruter une nouvelle génération de journalistes, composée de "mobile journalists" capables de produire des contenus pour l'antenne, le Web et les réseaux sociaux avec leur smartphone. Adrien Lac, étudiant en M2, a remporté l'édition 2020. Après une pré-sélection sur dossier, et des épreuves de terrain s'étant déroulées sur deux jours en mars, il remporte un CDD d'un an au sein de la rédaction de M6.

Le prix Graine de doc décerné à Youssr Youssef 

Créé en 2013 par la société de production Tournez s'il vous plaît,  le prix Graine de Doc vise à repérer les nouveaux talents du documentaire afin de leur permettre de réaliser leur premier film en association avec Public Sénat, diffuseur partenaire. Youssr Youssef, actuellement en année de césure entre son M1 et son M2 à l’Ecole de journalisme de Sciences Po, est lauréate 2020. 

Le prix "Les Talents à la une" attribué à Céline Autin

Organisé par l'association des journalistes de la construction, le concours des "Talents à la une" distingue, dans les catégories radio, vidéo et presse écrite, des reportages effectués sur des problématiques liées au bâtiment. Céline Autin, étudiante de deuxième année, a remporté et obtenu une dotation de 3.900 euros pour son reportage effectué sur le thème "les apprentis dans le BTP".

“Health Reporting Grant” du European Journalism Centre pour Margot Brunet et Amandine Plougoulm 

Margot Brunet, étudiante actuellement en césure, et Amandine Plougoulm, diplômée 2019, ont obtenu le financement du reportage sur la mortalité infantile au Sénégal qu'elles ont présenté au European Journalism Centre. En tout, 7 280 euros leur sont alloués pour réaliser ce sujet qui sera publié dans des médias français. Elles se sont rencontrées via le réseau de l'Ecole de journalisme de Sciences Po en raison de leur appétit commun pour les informations médicales. Outre leur projet, 19 autres projets journalistiques en lien avec la santé dans le monde ont reçu des financements.

Quinze étudiants rejoignent les rédactions de TF1/LCI et France Télévisions

Quinze étudiants se sont vus offert un CDI ou un CDD au sein des rédactions de TF1/LCI et France Télévisions en 2020. Le premier groupe sera ainsi rejoint par Camille Baron (rédaction LCI), Sofiane Aklouf (service économie TF1), Valentine Watrin (service news TF1), Astrig Agopian (service JRI LCI), Alice Chomy (service reportage TF1), Baptiste Mezerette (service JRI LCI), Adrien Lac (service JRI LCI), Pauline Blanc (service numérique LCI). 

France Télévisions accueillera Astrig Agopian (rédaction d’Amiens), Sofiane Aklouf (rédaction nationale – services société (1 mois) et économie (1 mois), Victor Bachtik (rédaction nationale – service JRI), Camille Baron (rédaction d’Orléans), Pauline Blanc (rédaction web de Nantes), Alice Brogat (rédaction nationale – service politique), Coline Renault (rédaction nationale – FranceInfo.fr). 

L'équipe éditoriale de Sciences Po

Pour en savoir plus : 

L'École de journalisme de Sciences Po est l'une des quatorze écoles reconnues par la profession. Ses programmes reposent sur une double exigence : la formation aux enjeux contemporains à travers l’apprentissage des sciences sociales, et l’apprentissage pratique du métier de journaliste par l’intervention de professionnels des médias, le tout est combiné à un fort ancrage international et à une dimension numérique omniprésente. 

L’École réunit 138 élèves de 26 nationalités différentes en formation initiale, dont 22% en contrat d'apprentissage et jusqu’à 35% de boursiers. Sa communauté intègre aussi 721 diplômés en poste, dont 32% travaillent à l’étranger. 

Abonnez-vous à nos newsletters !

Les livres à mettre dans vos valises

Les livres à mettre dans vos valises

Que lire en cet été si particulier ? Entre besoin d’évasion et envie de réflexion, la Librairie de Sciences Po vous propose sa sélection pour un été conscient, reposant, ou les deux à la fois. Faites de la place dans vos bagages !

Lire la suite
Le fact-checking est-il vraiment efficace ?

Le fact-checking est-il vraiment efficace ?

Par Manon Berriche (article initialement publié le 22 janvier 2020) - Le fact-checking ne date pas d’hier. Dès son lancement, en 1923, le magazine Time avait déjà recruté une équipe de fact-checkers. Leur rôle à l’époque : vérifier scrupuleusement toutes les informations avant qu’elles ne soient publiées. Mais à l’ère du numérique, l’essor des réseaux sociaux a entraîné un bouleversement du fonctionnement de l’espace public traditionnel.

Lire la suite
La duchesse de Galliera, première mécène de Sciences Po

La duchesse de Galliera, première mécène de Sciences Po

Par Emmanuel Dreyfus (promo 91) pour le Magazine Émile -- Si Sciences Po doit sa fondation à la volonté d’un homme, Émile Boutmy, l’École doit sa pérennité au don d’une femme, Maria Brignole-Sale, duchesse de Galliera. Le diplômé de la rue Saint-Guillaume connaît vaguement son nom et son profil sculpté, le Parisien sait que le musée de la mode s’appelle le palais Galliera. Et l’on n’en sait guère plus. Pourtant, la vie de la duchesse mérite d’être contée, même si faute de biographie publiée, on doit en glaner les éléments dans les notices en ligne et les dictionnaires.

Lire la suite
Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Les origines du populisme. Enquête sur une défiance politique et sociale

Des électeurs qui ne croient plus en rien et surtout pas en leurs institutions, qu’elle soient politiques ou autres. Une solitude prégnante liée à la société post-industrielle et à ses modes de travail et de vie. Voici le cocktail détonnant qui serait aux origines du populisme d’après quatre chercheurs. Après avoir mené un long travail d’enquête, ils livrent les résultats de leurs travaux - et des pistes de solutions -, dans “Les origines du populisme”, paru chez Seuil. 

Lire la suite
Suzanne Basdevant-Bastid, juriste d'exception

Suzanne Basdevant-Bastid, juriste d'exception

Par Maïna Marjany (promo 14) pour le magazine ÉmileLe parcours de Suzanne Basdevant-Bastid force l’admiration. Universitaire respectée, professeure attentive et dévouée, résistante et académicienne. Elle ne s’est pas contentée d’être une pionnière, mais a enchaîné les succès et les distinctions, toujours avec modestie.

Lire la suite
Vêtements durables, mode d'emploi

Vêtements durables, mode d'emploi

Étudiante en master Innovation & transformation numérique, Camille Gréco a rejoint l'École du management de Sciences Po après des études de mode à Londres. Passionnée par le secteur de la mode et du textile, mais soucieuse de le rendre plus durable et moins polluant, elle crée en 2017 CrushON, une plateforme en ligne qui rassemble l’offre de friperies. L'objectif : démocratiser l’achat de vêtements vintages, dans une optique de consommation écoresponsable. Explications.

Lire la suite
Res Communis : le droit au service de tous

Res Communis : le droit au service de tous

Droit de la famille, droit du travail, droit des étrangers, droit du logement : grâce à la Clinique de l’École de droit de Sciences Po, les étudiants mettent leurs connaissance au service des Maisons de Justice et du Droit (MJD) et des Points d’accès au droit (PAD), des lieux d'accueil permanent et gratuit qui soutiennent les personnes confrontées à des problèmes juridiques ou administratifs. Orienter, conseiller, expliquer, et trouver des solutions en temps réel font partie de leurs responsabilités, et enrichissent leur parcours. Témoignage. 

Lire la suite
Sciences Po et les femmes

Sciences Po et les femmes

Par l’historienne Marie Scot et la rédaction du magazine Émile Ni précurseure, ni en retard en la matière, l’École de la rue Saint-Guillaume a collé, en matière de féminisation, à l’évolution de la société française. Dans les années 2000, le nombre de femmes étudiantes a même dépassé celui des hommes ; les femmes représentent aujourd’hui 60 % des effectifs des étudiants de Sciences Po. Alors que les premières femmes étudiantes sont entrées à l’École libre des sciences politiques il y a tout juste un siècle, retour sur leur histoire au sein de l’établissement. 

Lire la suite
“Le vélo, c’est un levier de développement sobre”

“Le vélo, c’est un levier de développement sobre”

Diplômée de l’École urbaine, Camille Gaumont emploie aujourd’hui son énergie à élargir la place du vélo dans l’espace urbain gigantesque et dense de Plaine Commune, qui regroupe 9 villes au nord de Paris. Un moyen de concilier son expertise sur la ville, sa passion pour la bicyclette, et sa volonté d’agir concrètement pour la planète. Entretien.

Lire la suite
Sciences Po, l'école des diplomates

Sciences Po, l'école des diplomates

Par Nicolas Scheffer, diplômé (2017), pour le magazine Émile - La diplomatie fait partie de l’ADN de Sciences Po depuis sa création en 1872. Près de 60 % des ambassadeurs français actuellement en poste sont issus de l'École, faisant ainsi la preuve que l’enseignement des relations internationales tel que pratiqué rue Saint-Guillaume est un incontournable pour les futurs diplomates. 

Lire la suite