Cérémonies du diplôme 2019 : les meilleurs moments

Cérémonies du diplôme 2019 : les meilleurs moments

Voir le reportage
  • Étudiante lors de la cérémonie de remise de diplômes 2019 ©Corinne HauryÉtudiante lors de la cérémonie de remise de diplômes 2019 ©Corinne Haury

Plus de 7300 personnes ont assisté les 28 & 29 juin 2019 aux quatre cérémonies de remise des diplômes de la promotion 2019. Des parents, des amis, des professeurs, des compagnons, et parfois des enfants : c’est sous le regard fier, ému, et chaleureux de leurs proches et de leurs camarades que les diplômés ont ceint leur écharpe rouge pour ce premier jour du reste de leur vie. Découvrez quelques uns de ces moments uniques en vidéo et le résumé ci-dessous.  

Organisées pour la première fois dans la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie, les cérémonies du diplôme ont durant deux jours empli cette immense salle d’explosions de joie et de moments d’émotion tout aussi intenses. Sur la scène, au micro, dans la salle, c’est toute la singularité de l’expérience à Sciences Po qui se manifeste. À commencer par l’exceptionnelle diversité de la communauté étudiante : des saris chatoyants aux kilts, en passant par les uniformes, ce sont des talents de tous les horizons qui défilent, sourire aux lèvres et diplôme à la main.

Une exceptionnelle diversité de talents

Les discours solennels, eux, apportent en contrepoint leur vision de ce qui rassemble ces talents, au-delà de la diversité de leurs origines, de leur choix de masters, de leurs projets. Les diplômés d’honneur, aussi reconnaissants que libres de ton et d’esprit, incarnent dans leurs parcours les qualités que Sciences Po s’efforce de placer au premier plan : l’engagement de Fatoumata Diallo, le devoir d’impertinence de Marie Geoffroy, l’esprit d’ouverture d’Anne-Sophie Travert, mais aussi la capacité de résilience de Mas Mahmud, étudiant et réfugié.

Un diplôme et une responsabilité

Pour les invités d’honneur, le diplôme reçu a valeur de passeport mais aussi de responsabilité : celle de capacité à “sortir de soi” pour le journaliste Gilles Bouleau, l’urgence de penser “l’absolu de la dignité” pour le Défenseur des droits Jacques Toubon, l’énergie de créer pour l’entrepreneuse Emmanuelle Duez, et l’impératif catégorique de la crise climatique pour Mary Robinson, première femme présidente d’Irlande.

S’emparer de leur diplôme pour en faire un pouvoir d’agir, sans oublier “d’aimer avec passion”, selon les mots du directeur, Frédéric Mion, c’est aussi le message délivré par les doyens des sept Écoles de second cycle de Sciences Po : retrouvez les discours de Pierre François pour l’École Doctorale, Patrick Le Galès pour l’École urbaine, Bruno Patino pour l’École de journalisme, Christophe Jamin pour l’École de droit, Marie-Laure Djelic pour l'École du management et de l’innovation, Yann Algan pour l’École d’affaires publiques et Enrico Letta pour l’École des affaires internationales.

Abonnez-vous à nos newsletters !

Retour en haut de page