Premier voyage d’étude pour le master GETEC !

Premier voyage d’étude pour le master GETEC !

  • Banks of the Danube © Max TSCHELTZOFFBanks of the Danube © Max TSCHELTZOFF

LES PREMIERS ÉTUDIANTS DU MASTER GOVERNING ECOLOGICAL TRANSITIONS IN EUROPEAN CITIES, ACTUELLEMENT EN DEUXIÈME ANNÉE, SE SONT RENDUS A VIENNE, EN AUTRICHE, DU 26 SEPTEMBRE AU 1er OCTOBRE POUR LEUR VOYAGE D’ÉTUDES. LE THÈME ÉTAIT « DE LA VILLE ROUGE À LA VILLE VERTE? ».

Vienne est l’une des villes européennes les plus fascinantes. Autrefois capitale d’un Empire disparu après 1918, elle était connue sous le nom de Vienne Rouge, l’une des villes les plus progressistes et innovantes, pionnière des projets de logement qui ont marqué l’apogée du socialisme municipal en Europe.

Les décennies de la guerre froide ont été une période difficile pour Vienne qui a semblé surdimensionnée avec ses prestigieux monuments et bâtiments et avait une réputation de « belle endormie » à l’extrême est de la communauté européenne face à l’Europe de l’Est, probablement un cas intéressant de décroissance.

Après la chute du mur, les échanges se sont intensifiés avec la partie orientale de l’Europe, enfin intégrée dans l’Union européenne. Vienne est à l’avant-garde de ce mouvement. Le développement de la ville prend forme et ses élites tentent d’inventer un modèle durable. Vienne est souvent présentée aujourd’hui comme une ville européenne dynamique et branchée avec des politiques innovantes, un mouvement environnemental vivant, des politiques de protection de l’environnement, de développement de différentes formes de logements sociaux, utilisant des technologies plus ou moins intelligentes ou transformant les mobilités.

Les idées de bien commun, de domaines publics, de logements collectifs sont à la hausse en Europe par rapport à la crise climatique. Bien sûr, la mobilité politique est importante et est renforcée par des consultants et des organisations internationales. Mais l’héritage des épisodes passés est également relancé pour développer des politiques innovantes. Une première ligne de pensée pour ce voyage d'étude était d’examiner l’héritage de la Vienne rouge, et son influence dans les politiques innovantes contemporaines liées au changement climatique. Deuxièmement, les étudiants ont essayé d’examiner, de comprendre, d’évaluer l’étendue des transitions écologiques effectuées à Vienne : ce qui est fait ou pas fait, qui en bénéficie, ce qui est gouverné et comment ?

Voir les photos du voyage d’étude

Tags :
Retour en haut de page