Portrait: Juan Cristellys, alumnus

Portrait: Juan Cristellys, alumnus

  • Juan Cristellys Sancho © JCSJuan Cristellys Sancho © JCS
Juan Cristellys, espagnol, a été diplômé du Master Governing the Large Metropolis (GLM) en 2015. Il a effectué son Bachelor à Sciences Po, sur le campus de Poitiers qui est spécialisé dans les régions d'Amérique du Sud, d'Espagne et du Portugal.

Quel est votre poste actuel ?

Je suis consultant senior chez Eurogroup Consulting, un cabinet de conseil en stratégie. Je suis basé à Paris et j'ai deux missions principales. Tout d’abord, des projets de conseil stratégique CRS pour les entreprises impliquées dans l’organisation et le développement des Jeux Olympiques de Paris 2024. Ma deuxième tâche est le conseil organisationnel d'acteurs privés et publics dans le cadre de projets de fusion ou de restructuration.

Quel a été votre parcours depuis l'obtention de votre diplôme ? 

Après mon master, j'ai effectué un stage à l'EFUS (European forum for urban security), le seul réseau européen travaillant sur la prévention et la sécurité au niveau local.

Après ce stage, ils m'ont engagé comme Responsable de programme et j'ai passé 3 ans à travailler principalement sur les domaines d'activité suivants : conseil politique pour la création, la mise en œuvre et l’évaluation de stratégies de prévention de la criminalité pour des autorités locales et régionales; conception et gestion de projets européens (financés par l’UE), ayant un budget allant jusqu’à 600 000 € par projet, impliquant divers intervenants (municipalités, ministères, universités, etc.) et développement du réseau de villes de l’EFUS, principalement en Espagne.

Après ces trois ans passés chez Efus, j'ai décidé de rejoindre Eurogroup Consulting afin d'améliorer mon expertise dans d'autres domaines que la securité, comme le transport, l'énergie ou la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Qu'avez-vous pensé de votre formation à Sciences Po ?

Sciences Po vous donne la liberté de construire votre propre parcours académique et professionnel, du bachelor jusqu’au master. Ce n’est pas seulement en raison de la variété de son offre pédagogique, mais aussi en raison de la liberté qui vous est donnée de choisir le sujet à aborder à travers vos différentes travaux.

GLM, par exemple, accorde une importance particulière à votre autonomie et à vos propres intérêts lorsqu’il s’agit de travaux individuels et collectifs. Dans mon cas, j’ai toujours été en mesure d’entreprendre différents projets (capstone, paper, présentation, dissertation professionnelle, etc.) liés à mon domaine d’intérêt : à savoir, la conception de politiques et de conseil sur les questions de sécurité.

Pour résumer, Sciences Po vous donne les outils et c’est à vous de les activer en fonction de vos propres intérêts ! Dans mon cas, GLM et son équipe pédagogique ont été la clé pour concrétiser mon propre projet et trouver les sujets avec lesquels j’ai pu grandir.

Votre master vous a-t-il aidé à trouver un emploi ?

Absolument ! Pour 2 raisons principales : j’ai toujours eu le soutien et les conseils des équipes pédagogique et scientifique de mon master. C’était un facteur clé dans la recherche de mon stage et dans la prise de contact avec des organisations potentielles lors de la recherche d’opportunités d’emploi.

En outre, malgré les éventuelles différences entre les étudiants GLM en termes d’intérêts thématiques (transport, sécurité, logement, etc.), nous partageons tous des compétences communes développées au cours de notre master, qui sont les suivantes : cartographier les ressources pour les gérer, rédiger des recommandations et être en mesure d’évaluer l’impact des mesures prises. Toutes ces compétences ont été essentielles pour être considéré comme fiable dans mes emplois précédents et actuel.

Tags :
Retour en haut de page