Focus : Marion, l'oeil de la sentinelle

Focus : Marion, l'oeil de la sentinelle

Archives de l'École de la communication

Marion ©Théo Depoix-Tuikalepa

Après une hypokhâgne- khâgne à Blomet, Marion  a passé une année à Dauphine, en Licence de Sciences Sociales, avant d’intégrer le Master Communication de Sciences Po.

Elle nous présente son blog, Sentinelle, qui a pour objectif d’analyser un évènement d’actualité sur le modèle d’une veille digitale. L’idée lui est venue rapidement : après une première expérience en blogging culturel développée avec 3 amies, elle a souhaité recommencer à écrire sur des thématiques plus actuelles et en lien avec celles qu’elle pouvait appréhender en cours.

Quoi de mieux qu’un exercice hebdomadaire de veille digitale ?

Peux-tu nous expliquer la genèse du projet ?

Je tenais un blog il y a 2 ans avec des amies. Au départ peu mis en avant, c’est devenu un blog culturel assez suivi. Le contenu était attractif, mais la partie visuelle ne me paraissait plus pertinente et je voulais mettre en place quelque chose qui me “ressemble” d’avantage.

Par ailleurs, dans le Master, on nous fait faire plein de choses, mais on a moins la possibilité de rédiger,  alors que c’est une chose que j’adore faire. J’ai réfléchi pendant un mois et j’ai fini par me dire : “lance-toi”. L’idée est venue assez rapidement : au début, je voulais me focaliser sur l’art et la culture, mais comme je ne voulais pas me restreindre je me suis finalement étendue aux tendances, à l’actualité et à l’économie. Le digital touche vraiment tous les domaines ! En ce qui concerne le nom, j’ai hésité pendant un mois ; je savais que je voulais y inclure l’idée de radar, de veille : Sentinelle a tout de suite bien sonné. Je voulais également changer la perception un peu militaire de ce mot. Je trouve que Sentinelle, c’est le phare au dessus de tout, qui veille, qui guette...

Quel est le principe du site ?

C’est simple : décrypter une actualité par semaine, sous forme de veille digitale. Le sujet peut être lié aux médias, à la communication, comme mes articles sur Apple vs FBI ou sur les Adblockers par exemple. Mais ce ne sont  pas les seuls sujets abordés : mon premier article portait sur Benjamin Millepieds, c’était l’actualité du moment à l’époque. La difficulté,  c’est que l’actualité n’est parfois pas très rythmée: certains sujets sont évidents, d’autres non... Toute la semaine, je regarde les sites de référence en communication, mais aussi les sites d’information plus généralistes. Je me fais souvent une liste de sujets.

C’est aussi un site que je fais pour moi. J’apprends plein de choses, je suis contente de présenter un texte et de faire plein de recherches. L’objectif n’est pas lucratif, c’est plutôt un défi personnel. Au final ça marche plutôt bien, je suis satisfaite. La prochaine étape serait la mise en place d’un compte Twitter : je pense que je peux toucher encore plus de personnes.

Quels sont les objectifs et les ambitions du site ?

Je me vois bien continuer le projet sur plusieurs années. C’est un article par semaine, donc le rythme reste tenable. Au niveau de l’organisation : je m’attelle aux recherches pendant une demi-journée et à l’écriture par la suite.

Et l’objectif bien sûr c’est plus d’audience, plus de visibilité. J’ai eu des retours positifs et des propositions pour travailler sur d’autres blogs ; j’ai notamment écrit un article sur la Loi El Komhri qui a eu beaucoup de retombées. Des amis sont entrain de monter un blog politique et m’ont demandé d’y participer. Ça fait plaisir de voir que ça plaît aux gens, d’avoir un retour sur le travail que tu fais.

Est-ce que tu t’inspires d’autres blogs ?

Non pas forcément, je ne suis pas une grande lectrice de blogs mais il est vrai qu’avec les mots-clés, je retombe facilement sur d’autres blogs Wordpress qui sont très bien faits. Je conseille d’ailleurs Wordpress à tout le monde pour monter son site car l’interface est très simple ; il y a des templates de qualité qui mettent vraiment ton travail en avant.

Qu’est-ce que tu as pu apprendre sur des sujets où tu étais moins spécialiste ?

Dans le cas de mon article sur les Adblockers,j’avais commencé mes recherches pour mon cours mais ça m’a tellement intéressé que j’ai voulu aller plus loin. J’étais plutôt pro-adblock au début mais je me suis rapidement rendue compte que tout le modèle d’un internet gratuit repose sur la publicité en ligne. En faisant des recherches poussées, je me suis aperçue  que certains sujets assez mainstream soulèvent d’avantage de questions qu’on ne peut le penser : toujours dans le cas des adblockers, je me suis également demandé comment on pouvait faire évoluer les modèles de publicité (formats, contenus) pour que les consommateurs aient un regard plus positif sur les publicités. Pour enrichir mes articles, je lis énormément d’articles, je compile les informations, j’organise et surtout je problématise. Nous, on baigne dans le milieu de la communication, mais je veux essayer de démocratiser un peu le sujet et montrer que la communication et le digital peuvent intéresser tout le monde.. Pour le logo Paris 2024, ça nous paraît normal qu’il y ait plusieurs agences qui travaillent sur l'événementiel, le logo etc… Ca l’est moins pour d’autres.

Est-ce que tu t’attaches à l’esthétique du blog ?

J’essaye de mettre beaucoup d’images, j’attache de l’importance au choix de la photo en Une de l’article. C’est un peu en format Instagram, j’ai vraiment choisi ce template parce que je trouvais ça judicieux. Le visuel donne beaucoup plus de force, de poids au propos.

Qu’est-ce que t’a appris ce projet?

Je me suis rendu compte qu’écrire un article prend énormément de temps! On ne fait pas attention quand on lit un article. Souvent je passe beaucoup de temps pour faire mes recherches et je me retrouve avec trop de données. Je dois alors faire des choix et être organisée. Mon organisation : je commence à chercher en début de semaine un sujet, petit à petit. Puis j’ai toujours une journée que je dédie à la rédaction. J’aime bien le faire le samedi, pour avoir un peu de recul. Enfin, je publie tous les dimanches, à 18h.

Je suis super contente de tenir ce blog. Je suis même fière de le faire. Pour l’instant, je préfère que ça reste un projet un peu personnel pour choisir moi-même les thèmes et les traiter comme je l’entends.

La série Focus a pour but de mettre en avant les étudiants qui font l'École de Communication de SciencesPo. Impliqués dans divers projets associatifs ou entrepreneuriaux à SciencesPo ou ailleurs, ils en présentent les objectifs et ce qu’ils ont pu en apprendre.

Texte : Baptiste Goursaud
Photo/Relecture : Théo Depoix-Tuikalepa

Tags :
Retour en haut de page