LES VOEUX DU DOYEN, Pierre François

Pierre François - © Rectorat de Paris - Sylvain Lhermie

Chères toutes, Chers tous,

Je vous adresse mes meilleurs vœux de réussite et de sérénité pour l’année à venir !

L’amorce de l’année civile, qui vient rompre le déroulé de l’année académique, nous offre l’opportunité de jeter un bref regard rétrospectif qui, sans se figer en bilan, nous donne cependant l’occasion d’une respiration, en l’occurrence heureuse.

L’année 2019 s’est achevée sur le traditionnel marathon des soutenances de décembre – pimenté cette année par les difficultés de transport – qui a porté à 61 le nombre de nos doctorantes et de nos doctorants qui ont soutenu leur thèse, auxquels viennent s’ajouter 15 docteures et docteurs qui ont obtenu leur HDR à Sciences Po. Plus tôt dans l’année, c’était cette fois 137 masterants qui avaient été diplômés de l’un des masters de l’École doctorale.

Gageons que, comme celui de leurs prédécesseurs, leur devenir professionnel sera marqué du sceau de la réussite. Les diplômées et les diplômés de masters de 2016 et de 2017 avaient ainsi, pour la moitié d’entre eux, choisi d’entrer dans la vie active ; parmi eux, les deux tiers avaient mis moins de trois mois à trouver un emploi qui, dans la majorité des cas, est un contrat à durée indéterminée. Grâce au soutien de Sciences Po Carrière et à l’implication de Carlo Barone, nous disposons désormais d’une excellente connaissance des débouchés de nos docteurs : parmi ceux qui y ont soutenu leur thèse entre 2010 et 2016, 60 % travaillent dans le monde académique – et parmi eux, plus des deux tiers sur un emploi stable. Les docteurs de Sciences Po, dont les travaux sont reconnus bien au-delà de l’exercice de la thèse stricto sensu (plus des quatre cinquièmes ont publié au moins un article scientifique ou un livre, et plus de la moitié au moins un livre), sont ainsi au cœur de l’ambition de Sciences Po d’être une université de recherche de rang international. Qu’ils soient ici très chaleureusement félicités pour leur ténacité, leur rigueur et leur créativité !

L’année qui s’ouvre sera, comme celle qui s’achève, riche en initiatives visant à renforcer encore la qualité de la formation et de l’encadrement que nous proposons à nos masterants et à nos doctorants. La politique d’accompagnement de la mobilité étudiante a fait l’objet d’une refonte ambitieuse, nous poursuivrons sa mise en œuvre – tant pour soutenir matériellement nos étudiants que pour accroître encore la sécurité de leur déplacement, dont nous mesurons cruellement l’importance avec l’incarcération scandaleuse de Fariba Adelkhah et de Roland Marchal. L’offre de formation proposée aux doctorants s’étoffera encore, afin qu’ils trouvent à Sciences Po l’ensemble des ressources nécessaires pour produire la recherche la plus innovante. Les partenariats internationaux de l’École offriront, notamment au sein de CIVICA, l’occasion et les ressources pour construire un espace continental où se pense et se déploie une conception renouvelée de la formation à la recherche en sciences sociales. Ces chantiers de longue haleine contribuent à transformer en profondeur notre École doctorale et, plus fondamentalement puisqu’elle en constitue le cœur, l’université de recherche qu’est devenue Sciences Po.

A vous tous qui, par votre enthousiasme, votre talent et votre énergie, rendez possibles ces transformations, je souhaite à nouveau une très belle année 2020 !

Pierre FRANÇOIS

Retour en haut de page