À la rentrée, Sciences Po s'enrichit d'un nouveau campus en ligne

À la rentrée, Sciences Po s'enrichit d'un nouveau campus en ligne

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Après un semestre en ligne au bilan plutôt satisfaisant malgré le contexte d’urgence, la rentrée de septembre 2020 permettra à tous les étudiants de démarrer leur année à Sciences Po en toute sérénité et sécurité. Ils fréquenteront à la fois les campus physiques et le nouveau campus numérique pour des cours au format largement réinventé. 

Après la “pédagogie de crise”, une nouvelle offre académique 

Le semestre de printemps 2020 restera dans les mémoires comme un saut sans filet dans l’inconnu : du jour au lendemain ou presque, Sciences Po a déployé cinq semaines de cours et d’examens intégralement en ligne. Si des initiatives existaient, si un Institut des compétences et de l’innovation avait vu le jour en janvier 2020, il faut le reconnaître : comme partout dans l’enseignement supérieur, la crise du Covid-19 a fait passer notre modèle pédagogique dans une autre dimension. > Lire l’entretien de Bénédicte Durand : “Comment Sciences Po est passé en ligne”

Ce semestre apporte d’importantes leçons. Positives : la plupart des étudiants et des enseignants sont, dans l’ensemble, satisfaits de l’expérience proposée. Négatives aussi : les problèmes de connexion et de démotivation, parfois aussi d’isolement et de désocialisation, ont pesé sur le quotidien de certains étudiants ou enseignants. Le bilan pour Sciences Po est clair : ni le 100% digital, ni le 100 % présentiel ne sont la solution.  > Lire l’article “Leçons d’un semestre pas comme les autres” 

Pour ce premier semestre de l’année 2020/21, Sciences Po va ainsi proposer une expérience démultipliée et inédite, avec 100 % des cours en ligne et, parallèlement, 100 % de l’expérience étudiante vécue sur les campus

En ligne, des cours qui misent sur l’interaction

L’année universitaire qui démarre en septembre va ainsi se voir enrichir d’une nouvelle dimension : le campus en ligne. Cette extension de notre offre en numérique ne connaîtra pas de retour en arrière. Seul le volume de cours en présentiel sera amené à augmenter progressivement, dès que les conditions sanitaires le permettront. 

“Le nouveau campus que nous ouvrons en ligne à la rentrée vient doubler notre campus physique, le renforcer, le démultiplier. Mais il ne s’agit pas de répliquer “en miroir” les maquettes pédagogiques habituelles”, précise Bénédicte Durand, Directrice de la formation initiale. Pour pallier les inconvénients observés lors du semestre de printemps 2020, ces maquettes seront en partie allégées. Les enseignants sont invités à repenser le scénario des cours en les adaptant à un modèle d’enseignement en ligne, selon certaines bonnes pratiques expérimentées lors du semestre à distance : proposer différentes séquences d’enseignement sur un même créneau de cours, articuler étude des notions à acquérir en amont du cours avec une forte interaction lors de la session connectée... Ces pratiques font l’objet de guides précis déjà diffusés à tous les enseignants.“Ce modèle pourra inspirer des évolutions dans les cours “traditionnels”, magistraux ou conférences de méthode”, ajoute Bénédicte Durand. 

Sciences Po rend possible le déploiement de cette nouvelle offre en consacrant des moyens supplémentaires au recrutement de teaching assistants et de vacataires étudiants pour les cours et l’accompagnement de leurs camarades. L’Institut des compétences et de l’innovation poursuit son activité d’accompagnement des enseignants pour leur présenter différentes méthodes pédagogiques, les formats qui permettent une animation renforcée des cours ainsi que la formation aux outils numériques. 

Sur place, 100 % des campus ouverts

“Nos sept campus en France seront tous ouverts à partir de la prochaine rentrée universitaire”, rappelle Bénédicte Durand. Les étudiants y suivront des cours, des travaux de groupes, effectueront des études de cas, des projets collectifs, associatifs, artistiques, sociaux, dans le respect des effectifs autorisés. Plus largement, l’accès au campus sera possible pour les étudiants qui souhaitent venir y travailler, en cas notamment de difficultés de connexion. Une enquête, lancée début juillet, permettra de connaître leurs intentions de présence.

“Une attention particulière sera accordée aux “primo-arrivants”, à savoir les étudiants de première année du Collège universitaire qui découvriront à la fois Sciences Po et le monde de l’enseignement supérieur à la rentrée et pour lesquels nous nous assurerons d’un accès le plus large possible aux cours et activités en présentiel”, précise Myriam Dubois-Monkachi, la Directrice de la scolarité et de la réussite étudiante.  

Ces campus seront également connectés au nouveau campus numérique, grâce à de nouveaux équipements qui permettent la captation et la retransmission du cours. Il est prévu d’équiper une quarantaine de salles sur le campus parisien, et plus de 70 salles sur les campus en région, pour permettre cet enseignement hybride. 

En cours et au-delà : une expérience étudiante inédite

L’accueil et l’intégration d’une nouvelle promotion, issue de 150 nationalités, représente un défi lors de chaque nouvelle année universitaire à Sciences Po. Celui posé par la rentrée 2020 l’est plus que jamais. Le programme de rentrées solennelles, diffusé en direct et en ligne jouera un rôle particulièrement important à ce titre. Pour pallier la distance, ambassadeurs étudiants, BDE et associations se mobiliseront en ligne, notamment via un nouveau réseau social interne - Whaller -  qui sera déployé à cette occasion, ainsi que l’application SciencesPo déployée depuis début 2020. 

L’offre d’activité intellectuelles et sportives se maintiendra en présentiel selon les conditions en vigueur, doublée d’une offre spécifique et gratuite en ligne. Les possibilités d’engagement seront démultipliées grâce à une offre spécifique de missions bénévoles, proposée en partenariat avec la Réserve civique et la plateforme Benenova. 

Enfin, pour tous ceux qui découvrent Sciences Po pour la première fois sera ouvert un service de guichet unique en ligne. L’accompagnement social et administratif se poursuivra via des rendez-vous en ligne tout au long du semestre, comme cela a été le cas lors du semestre de printemps. L’offre de consultations médicales sera accessible à distance et en présentiel si les conditions le permettent, de même que les ateliers bien-être, largement suivis au printemps et maintenus via Zoom. 

Calendrier, absences, examens, 3A : mode d’emploi de la scolarité

Ce dispositif concerne pour l’heure le premier semestre (automne 2020) : en fonction des évolutions de la situation, un nouveau cadre pourra être proposé pour le semestre de printemps 2021 : 

  • Rentrée : elle est décalée au 14 septembre. Le semestre se terminera le 18 décembre, sans changement. 
  • Obligation d’assiduité : elle est maintenue et sera contrôlée, mais les absences en cours ne seront pas sanctionnées. Les enseignants s’assureront de la participation d’ensemble.
  • Les évaluations se dérouleront, pour les semestre d’automne, essentiellement en ligne, Les modalités seront annoncées pour chaque cours, dès le début du semestre.
  • Les étudiants de troisième année du Collège universitaire qui ne rejoindront pas leur université d’échange au prochain semestre suivront une maquette  de cours inédite, spécialement conçue pour eux. Ils se verront également proposer de nouvelles possibilités dont, par exemple, un stage d’initiation à la recherche ou Parcours civique libre optionnel. 
Tags :
Retour en haut de page