Raisons politiques

Revue de théorie politique

Please note

Call for papers: "Noisy, Smelly, Unsightly The Ethics of Regulating Sensory Offence"
special issue edited by Bouke de Vries.

Contributions should be limited to 5000 words and be
sent to bouke.devries@umu.se by June 1st, 2019.

Find out more (PDF, 173 Ko)

Avant-propos

Revue intellectuelle de réflexion sur les questions politiques et sociales, Raisons politiques vise à analyser les enjeux contemporains à l'aide de la théorie et de la pensée politiques.

Revue thématique, elle cherche à éclairer le débat politique par le dialogue entre la philosophie, l'histoire, la sociologie et la science politique. 

Raisons politiques favorise la rencontre entre auteurs confirmés et jeunes chercheurs. Attentive à l'actualité scientifique et à ses acteurs, elle publie des parcours de recherche de grands auteurs contemporains et s'attache à dénouer la complexité des pensées politiques et leur évolution.

En librairie : N°72 - La representation-incarnation

Sous la direction de : Samuel Hayat, Corinne Péneau et Yves Sintomer

Les prétentions à incarner la communauté politique ou des groupes particuliers se multiplient. Elles s’expriment au sommet des institutions représentatives, mais aussi dans les mouvements sociaux contestataires. Elles sont portées autant par les leaders autoritaires que par les mouvements libertaires.

Les articles ici rassemblés entendent éclairer ces phénomènes à l’aide de la notion de la représentation-incarnation. Cet idéaltype désigne une relation où l’entité représentante tend à être identifiée à l’entité qu’elle prétend incarner, sans que ce lien repose sur un mandat ou une volonté explicite. Cette relation contribue de façon décisive à forger l’identité et l’unité du groupe représenté. La représentation-incarnation plonge ses origines dans la théologie chrétienne comme dans la philosophie et le droit public du Moyen Âge, avec la notion de représentation-identité. Sécularisée, elle se retrouve sous des formes diverses dans les parlements d’Ancien Régime, dans les controverses opposant Hobbes et les parlementaires anglais, dans les confl its de légitimité de la révolution de 1848, chez Edmund Burke, Carl Schmitt ou les théoriciens du populisme.

La force des régimes politiques modernes a reposé sur leur capacité à fusionner la légitimité donnée par le mandat électoral et celle qui découle de l'incarnation de la communauté politique dans les représentants élus. Cette articulation est aujourd'hui remise en cause : la crise des systèmes représentatifs s'approfondit tandis que fleurissent des prétentions alternatives à incarner le peuple. Il est temps de se donner les moyens conceptuels de distinguer ces deux sources de légitimé.

Sommaire

Éditorial : La représentation-incarnation - Samuel Hayat, Corinne Péneau et Yves Sintomer

Dossiers :

Varia : L’obsolescence du politique : l’« ordre spontané » dans la philosophie de l’histoire évolutionniste de Gustave de Molinari - Quentin Schwanck

Lectures critiques :

Ventes et abonnements

Numéros déjà parus

Accèder aux sommaires des numéros précédents et acheter la revue en ligne (numéros complets ou articles)

Prochain numéro

N° 73, Why Private Property?

Appel à contribution

La revue reçoit et évalue toute proposition d'article pour sa rubrique Varia (format Word, 35 000 signes, notes, notice biographique et résumés anglais et français inclus). Les auteurs intéressés par les thèmes des dossiers peuvent également nous contacter au secrétariat de rédaction : eleonore.beurlet@sciencespo.fr

À télécharger : recommandation aux auteurs (PDF, 132 Ko)

Comité de rédaction

Directrice de la publication : Astrid von Busekist

Rédacteur en chef :  Benjamin Boudou

Rédaction : Charles Girard, Frédéric Gros, Bertrand Guillarme, Mathieu Hauchecorne, Alexandre Jaunait, Sandrine Lefranc, Frédérique Matonti, Daniel Mouchard, Andrei Poama, Ariane Revel, David Smadja

Conseil scientifique : Bertrand Badie, Luc Boltanski, Philippe Braud, Monique Canto-Sperber, Dominique Colas, Gil Delannoi, Jean-Luc Domenach, Jean-Marie Donegani, Raphaël Draï, Jon Elster, Alfred Grosser, Jürgen Habermas, Jack Hayward, Lucien Jaume, Claude Javeau, Marc Lazar, Jean Leca, Bernard Manin, Alfio Mastropaolo, Guy Michelat, Claus Offe, Philippe van Parijs, Evelyne Pisier, Jacques Rancière, Philippe Raynaud, Myriam Revault d'Allonnes, Pierre Rosanvallon, Quentin Skinner, Marie-Claude Smouts, Pierre-André Taguieff, Michael Walzer

Correspondants à l'étranger : Daniele Archibugi (CNR, Rome & Université de Londres), Daphné Barak (IDC Herzliya), Chris Bertram (Université de Bristol), Sébastien Chauvin (Université d'Amsterdam), Jean Cohen (Université Columbia), Frederik Cooper (Université de New York), Lisa Disch (Université de Michigan), Gabriel Gatti (Université du Pays Basque, Bilbao), Alexis Keller (Université de Genève), Annabelle Lever (Université de Genève), Dominique Leydet (Université de Québec à Montréal), Giacomo Marramao (Université de Rome III), Patrick Nerhot (Université de Turin), Philippe van Parijs (Université Catholique de Louvain), Camil Alexandru Parvu (Université de Bucarest), Yossi Shain (Université de Tel Aviv& Université de Georgetown)

Responsable éditoriale : Eléonore Beurlet
199 boulevard Saint-Germain - 75007 Paris
eleonore.beurlet@sciencespo.fr

Back to top