Prix scientifique de l'IHEDN

Prix scientifique de l'IHEDN

Samuel B.H. Faure reçoit un second prix pour sa thèse
  • Samuel B.H. Faure, Prix scientifique de l'IHEDNSamuel B.H. Faure, Prix scientifique de l'IHEDN

Après avoir reçu le mois dernier le Prix de thèse Jean-Louis Quermonne 2018, Samuel est de nouveau primé par l'Institut des hautes études de défense nationale (IHDEN) pour sa thèse en science politique soutenue en 2016.

Nous lui adressons toutes nos félicitations.

Samuel B.H. Faure, jeune docteur en science politique, mention relations internationales, a soutenu sa thèse en 2016 « Variétés de la décision : le dilemme de la politique d’armement en Europe : le cas de la France de 1945 à nos jours », menée sous la direction Christian Lequesne, professeur à Sciences Po.

Samuel est actuellement chercheur post-doctorant au département de science politique et de relations internationales (DPIR) de l’Université d’Oxford, membre associé à Nuffield College et à la Maison française d’Oxford (MFO). Il est également docteur associé au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po. Il enseigne les théories des relations internationales, la politique de l’UE et l’économie politique de la défense à Sciences Po et à la Freie Universität (Berlin), après avoir été chargé d’enseignement à Sciences Po Lille (ATER, 2015-7) et à l’École Polytechnique (Université Paris-Saclay, 2015-7).

Défense européenne. Emergence d'une culture stratégique commune - Faure Samuel B.H.Son premier livre est intitulé "Défense européenne. Émergence d'une culture stratégique commune" (Montréal : Athéna éditions, 2016)." 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________________________________

Les prix scientifiques de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) ont pour but de mettre en valeur la recherche consacrée notamment aux questions de défense, de sécurité, de relations internationales, de politique étrangère, d’armement et économie de défense. Ils permettent également de favoriser les liens entre l’IHEDN et le monde universitaire.
Créés en 1998, ils récompensent chaque année des chercheurs en master II recherche et en doctorat, dont les travaux, soutenus dans l’année, font progresser les connaissances dans le domaine des sciences humaines et sociales.
En savoir plus

 

[ Février 2018 ]

Back to top