Alexandre Frondizi

Alexandre Frondizi

Trois fois primé pour sa thèse en histoire
  • Alexandre Frondizi, trois fois primé pour sa thèse en histoireAlexandre Frondizi, trois fois primé pour sa thèse en histoire

Alexandre Frondizi, jeune docteur en histoire, reçoit : 

  • Le Prix Benabou de la Chancellerie des Universités de Paris
  • Le Prix de la Société Française d'Histoire Urbaine
  • Le Prix spécial Ary Scheffer, décerné par le Comité de Liaison des Associations Dix-Neuviémistes

pour sa thèse "Paris au-delà de Paris : urbanisation et révolution dans l’outre-octroi populaire, 1789-1860" soutenue fin 2018 et menée sous la direction de Jean-François Chanet, Professeur à Sciences Po et Florence Bourillon, Professeur d’histoire contemporaine à l'université Paris-Est-Créteil (UPEC).

Nous lui adressons toutes nos félicitations !

Alexandre est actuellement post-doctorant à l'Université de Neuchâtel sur un projet du Fonds National Suisse (FNS) sur les républicanismes méridionaux au tournant des XVIIIe et XIXe siècles.

Ecoutez le podcast de l'émission France Culture : Le cours de l'histoire - Une histoire du vivre en ville : quand la ville surgit, Entretien avec Alexandre Frondizi du 6 novembre dernier.


Résumé de la thèse :

Cette recherche entend revisiter l’histoire du Paris populaire du XIXe siècle par une appréhension locale et grand-parisienne des rapports entre urbanisation et révolution. L’exploration du cas de la fabrique socio-politique du quartier chapello-montmartrois de la butte des Moulins montre comment, en s’appuyant parfois illégalement sur des réformes fiscales, territoriales, foncières et financières de la fin du siècle précédent, des Parisiens de naissance et d’adoption construisent à partir des années 1820 la capitale des révolutions également hors de ses limites administratives. Tout en érigeant cet espace social en quartier d’une République insurgeante grand-parisienne, l’année 1848 révèle que, au lieu d’exprimer la longue crise d’une ville atone face à son impressionnante croissance démographique, les journées de Juin manifestent le succès d’une révolution urbaine silencieuse. Le succès d’une urbanisation qui, par la voie inédite des lotissements populaires par lesquels, avec la complicité puis le soutien des autorités locales, des promoteurs projettent efficacement leur ville au-delà d’elle-même, permet à une multitude de familles et d’individus d’origine majoritairement ouvrière de se loger à moindre coût dans des immeubles que des lotis au profil social similaire élèvent sur les terrains notamment acquis grâce au dynamique marché du crédit immobilier interpersonnel. En barricadant leur quartier et en descendant dans la vieille ville pour défendre avec leurs frères de l’intra-muros l’idéal de démocratie sociale de proximité qu’ils investissent dans les institutions républicaines localistes, ces Parisiens de l’outre-octroi transforment dès 1848 la butte des Moulins en l’un des Aventins de leur agglomération. L’analyse multiscalaire des pratiques et des itinéraires socio-spatiaux des bâtisseurs du quartier dévoile en définitive la précocité de la formation d’un Grand Paris populaire dont les voisins de certaines de ses marges urbaines n’attendent point les effets ségrégatifs de l’haussmannisation pour revendiquer leur appartenance à la capitale des révolutions.

_____________________________

Prix de la Société Française d'Histoire Urbaine : depuis janvier 2012, La Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU) attribue chaque année un prix de thèse. Ce concours de thèses s’adresse aux jeunes docteurs en histoire urbaine. Par cette initiative, la SFHU vise à encourager de jeunes chercheurs et à favoriser la plus large diffusion possible de leurs travaux. Le prix est décerné chaque année lors des journées d’étude organisées par la SFHU.
En savoir plus

Prix Benabou, prix de la Chancellerie des Universités de Paris :
La Chancellerie décerne chaque année plus de 50 prix solennels de thèse, toutes disciplines confondues. Les prix solennels récompensent l’excellence de la valeur universitaire et scientifique d’une thèse de doctorat soutenue au cours de l’année civile précédant l’année d’attribution. Ils s’adressent aux étudiants franciliens en droit et sciences politiques, sciences économiques et de gestion, médecine, sciences, pharmacie, lettres et sciences humaines.
En savoir plus

Prix spécial Ary Scheffer, décerné par le Comité de Liaison des Associations Dix-Neuviémistes : désireux de récompenser et promouvoir les travaux de chercheurs portant sur le XIXe siècle, le Comité de Liaison des Associations Dix-neuviémistes (CL 19) a créé un prix annuel destiné à couronner une thèse de doctorat ou un mémoire de troisième cycle portant sur le XIXe siècle (1789-1914). Ce prix est décerné pour la première fois en 2016, dans l’esprit du CL 19, qui réunit sociétés savantes, groupes de recherche, musées, bibliothèques et institutions culturelles concernées par l’étude du XIXe siècle.
En savoir plus

[ Novembre 2019 ]

Back to top