Admissions : 5 conseils pour réussir votre lettre de motivation

Admissions : 5 conseils pour réussir votre lettre de motivation

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Vous souhaitez intégrer Sciences Po en 2020 ? Première étape de votre parcours du candidat, le dossier, et notamment sa pièce maîtresse : la lettre de motivation. Avant de vous lancer, quelques conseils et rappels utiles pour venir à bout de cet exercice. 

Il était une fois...vous : racontez une belle histoire

Qu’est-ce qui vous donne envie d’avoir un impact sur le monde ? À Sciences Po, nous recherchons des candidats qui souhaitent transformer leur talent en pouvoir d’agir. En racontant dans votre lettre une histoire personnelle, vous éclairez vos motivations, attestez de votre engagement et donnez du sens à votre candidature.

Votre lettre est à vous et à personne d’autre

Bien sûr, il est toujours bénéfique de demander un avis extérieur sur votre lettre. Mais ne multipliez ni les relecteurs, ni les révisions : si quelques ajustements peuvent améliorer l’ensemble, des changements trop nombreux peuvent dénaturer votre texte et au final lui faire perdre tout authenticité. Or, vous êtes la personne la mieux placée pour connaître et évoquer vos talents et vos compétences. Vous devez vous retrouver dans la version finale de la lettre, et en être fier. N’oubliez pas que, si vous êtes admissible et que vous allez à l’oral, vous devez pouvoir parler et commenter chaque mot sans difficulté.

“Se vendre” tout en restant humble : une question d’équilibre

N’ayez pas peur de mettre en avant vos forces et vos réussites. Mais assurez-vous d’une part de leur pertinence par rapport à votre projet académique ou professionnel. Et, d’autre part, pensez à les mettre en contexte, à donner des exemples précis qui illustrent ce que vous voulez décrire. Cela permet de vous valoriser de manière argumenté et réfléchie, sans tomber dans l’arrogance.

Faites des choix

Votre lettre de motivation n’est pas la seule pièce du dossier : elle sera lue et évaluée avec vos notes et votre CV. Nul besoin de reparcourir dans votre texte l’ensemble de votre parcours personnel et académique ni de faire une liste exhaustive de vos réalisations ou de vos engagements. Vous devez considérer la lettre comme une opportunité de préciser et d’étayer votre motivation pour les programmes auxquels vous postulez, et - pour les candidats en master notamment - pour le projet professionnel que vous envisagez. Vous devez faire des choix parmi toutes les histoires que vous pourriez raconter : il faut retenir celle(s) qui éclairent le plus votre motivation.

N’envoyez pas le premier jet et n’attendez pas la dernière minute

Vous ne pouvez pas aboutir à la version finale de votre lettre en une seule fois. Ne vous y prenez pas la veille du dernier jour : vous avez besoin de temps pour réfléchir, construire votre récit, puis le relire à tête reposée, l’améliorer, vérifier qu’il contient tous les éléments de motivation, et intégrer les - éventuelles - révisions d’un autre relecteur (qui doivent rester ponctuelles, cf. le conseil ci-dessus). Sans oublier, évidemment, les corrections d’orthographe et de syntaxe ! Style formel ou plus personnel ? Peu importe, tant que vous restez cohérent et sincère. Essayez de rédiger un texte agréable à lire, avec des idées claires et pertinentes. Visez la simplicité et l’efficacité ! Ce qui est loin d’être simple : c’est pour cela que vous aurez besoin de temps, à l’image de Blaise Pascal et son célèbre commentaire sur une de ses lettres :  « Je n'ai fait celle-ci plus longue que parce que je n'ai pas eu le loisir de la faire plus courte ».

Pour aller plus loin

Crédits photo @Vincent Watel/Sciences Po

Tags :
Retour en haut de page