Rencontre avec Mira Manche

Rencontre avec Mira Manche

Diplômée 2016 de l'École de droit
  • Mira MancheMira Manche

Quel a été votre parcours à Sciences Po ?

J’ai suivi le parcours classique au collège universitaire à Paris, avec une « majeure » en droit, avant de suivre la spécialité Entreprises, Marchés, Régulations du master Droit économique. J’ai par ailleurs effectué une année de césure entre mon master 1 et mon master 2, au cours de laquelle j’ai réalisé un échange à la New York University (NYU), avant suivre un stage de six mois en fusions-acquisitions au sein du cabinet Gide Loyrette Nouel.

Quelles sont vos activités et missions aujourd'hui ?

Je suis actuellement juriste au sein du département juridique de l’Agence Française de Développement (AFD). J’y occupe un poste composé pour moitié d’une activité de juriste « financements », consistant principalement à l’appui dans la structuration et le suivi des projets financés par l’Agence, ainsi que dans la rédaction des conventions de financement (prêts, subventions, garanties…), concernant un certain nombre de géographies (Pakistan, Sri-Lanka, Balkans...) sur lesquelles j'appuie des "équipes-projet".

L’autre moitié de mon poste est consacré à certains chantiers transversaux auxquels participe notre département juridique, touchant à des sujets aussi divers que la structuration des partenariats entre l'AFD et les organisations internationales, les problématiques liées au climat, la numérisation des conventions de l'AFD, ou encore le suivi des accords intergouvernementaux régissant le statut de l’Agence dans les géographies d’intervention.

Pourquoi avez-vous souhaité rejoindre cette structure ?

J’y avais effectué mon projet pédagogique individuel (PPI) dans le cadre de ma scolarité à l’École de Formation professionnelle des Barreaux (EFB). La pluralité des matières juridiques (notamment le droit bancaire, le droit public ou le droit international public) et des sujets abordés m’avait alors beaucoup plu. Par ailleurs, l’activité même de l’AFD, consacrée à la mise en œuvre de l’aide publique au développement française dans le cadre de projets dans des secteurs (eau, énergie, transports…) et des géographies (pays dits du "Sud" et Outremer français) variés, me semble être un objet de travail passionnant !

Comment êtes-vous parvenu(e) à ce poste ?

Comme précisé ci-dessus, j’ai d’abord effectué un stage dans le cadre de mon PPI, après avoir soumis une candidature spontanée. J'ai ensuite eu l'opportunité de rejoindre le département à l’issue de mon stage final (effectué en financement de projets au sein du cabinet Clifford Chance).

Quels sont vos défis au quotidien ?

Développer progressivement ma pratique du droit de financement, qui est une matière assez technique, et sans être passée par la « case » des premières années en cabinet d’avocats... Plus généralement, apprendre à répondre aux questions et/ou attentes des « chefs de projets » et divers interlocuteurs au sein de l’Agence demande une certaine capacité d’adaptation !

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Parvenir à répartir son temps au quotidien entre des tâches multiples, de nature parfois très différentes, savoir répondre aux délais, voire aux urgences - pouvant d’ailleurs être imposées par des évènements externes à l'AFD elle-même -, sont des éléments qui peuvent être parfois délicats à appréhender.

Quels sont vos projets ?

Je ne travaille en tant que juriste à l’AFD que depuis quelques mois, mon projet est donc tout simplement de poursuivre mon intégration au sein de l’activité de l’équipe et au gré des diverses missions qui me sont confiées !

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaiteraient suivre votre parcours ?

Il me semble que chaque profil peut se « valoriser » à sa façon, et ainsi je ne saurais que recommander aux étudiants de se spécialiser dans les matières qui les intéressent et leur semblent utiles pour la suite, de profiter des stages pour multiplier les expériences professionnelles (y compris en cabinet d'avocats), tout en gardant un intérêt pour les sujets transdisciplinaires...

Mira Manche, diplômée 2016 du master Droit Économique spécialité Entreprises, Marchés, Régulations (EMR).

Tags :
Retour en haut de page