Mikaël Schinazi a soutenu sa thèse avec succès

Mikaël Schinazi a soutenu sa thèse avec succès

Bravo Docteur !
  • Mikaël Schinazi et son jury de thèseMikaël Schinazi et son jury de thèse

Toutes nos félicitations à Mikaël Schinazi, qui a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « The Three Ages of International Commercial Arbitration: Between Renewal and Anxiety » le 15 janvier 2019.

Dans sa thèse, menée sous la direction des Professeurs Emmanuel Gaillard et Mikhaïl Xifaras, Mikaël défend l’idée que l’histoire de l’arbitrage commercial international peut être divisée en trois grandes périodes :

  • « l’âge des aspirations » (des années 1800 à 1920 environ),
  • « l’âge de l'institutionnalisation » (des années 1920 à 1950 environ)
  • et « l'âge de l’autonomie » (depuis les années 1950).

Il démontre aussi que l’histoire de l’arbitrage commercial international oscille entre des phases de « renouveau », où de nouveaux instruments, dispositifs et institutions furent conçus pour étendre la portée de l’arbitrage commercial international, et des phases d’« anxiété », pendant lesquelles on chercha à limiter la place de l’arbitrage (afin, par exemple, de ne pas empiéter sur la souveraineté des États).

Le jury était composé de :

  • Mme Horatia Muir Watt, professeure de droit à Sciences Po (présidente),
  • Mme Carine Jallamion, professeure de droit à la Faculté de droit de Montpellier (rapporteur),
  • M. Joshua Karton, professeur de droit à Queen’s University (rapporteur), 
  • M. Jérôme Sgard, professeur d’économie politique à Sciences Po,
  • M. V.V. Veeder, Queen’s Counsel et arbitre au sein de Essex Court Chambers et professeur invité à King’s College à Londres.

« J’ai été très heureux d’effectuer cette thèse à Sciences Po, où j’ai pu bénéficier d’excellentes conditions de travail, du soutien et des conseils de recherche du corps professoral, et de l’amitié de nombreux étudiants dans le programme doctoral », nous a confié Mikaël à l’issue de sa soutenance.

Mikaël détient un B.A. en histoire et en littérature de l'Université Harvard et a étudié le droit à l’Université de Cambridge (John Eliot Scholar) et à l’Université Columbia à New York (Harlan Fiske Stone Scholar). Il est avocat au barreau de New York et a récemment rejoint l’équipe d’arbitrage international du cabinet Shearman & Sterling à Paris. A Sciences Po, Mikaël assure également un enseignement sur l’histoire, la sociologie et la théorie de l’arbitrage international.

Tags :
Retour en haut de page