Bamdad Shams a soutenu sa thèse avec succès

Bamdad Shams a soutenu sa thèse avec succès

Bravo Docteur !
  • Bamdad Shams et son jury de thèseBamdad Shams et son jury de thèse

Toutes nos félicitations à Bamdad Shams, qui a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « Le conflit de lois et la production privée des droits fondamentaux : vers un renouveau théorique » le 2 juillet 2019.

Dans sa thèse, menée sous la direction de Madame la Professeure Horatia Muir Watt, Bamdad part du constat que les acteurs privés tels que les entreprises multinationales et les ONG peuvent s’ériger en porte-drapeaux des droits fondamentaux dans le monde, en créant des normes porteuses de droits et de libertés, susceptibles d’entrer en conflit avec le droit produit par les États. Ce type de conflit, qu’il appréhende comme un conflit « hybride » en matière de droits fondamentaux, naît, selon lui, de la vocation concurrente de deux normes, étatique et non étatique, à régir une situation juridique découlant de l’exercice d’un droit ou d’une liberté garantis par la norme privée, sans nécessairement pour autant qu’ils le soient par la loi étatique. Ce qui l’amène alors à s’interroger sur le rôle que pourrait jouer le droit international privé dans l’identification et la résolution de ce conflit de normes inédit. À cet effet, il propose des méthodes de résolution des conflits entre la loi étatique et la norme non étatique, qui seraient guidées par des impératifs de protection des droits fondamentaux, et ce, en faisant abstraction totale de l’origine des normes en conflit.

Le jury était composé de :

  • Mme Julie Klein, Professeure des Universités, Université de Rouen (présidente)
  • M. Thierry Vignal, Professeur des Universités, Université de Cergy-Pontoise (rapporteur)
  • M. Jeremy Heymann, Professeur des Universités, Université Lumière Lyon 2 (rapporteur)
  • M. Régis Bismuth, Professeur des Universités, École de droit de Sciences Po

« C’est un immense honneur et une grande joie pour moi d’avoir effectué cette thèse à l’École de droit de Sciences Po. J’ai été très bien encadré et soutenu par ma directrice de thèse à chaque étape de mon travail de recherche, tout en bénéficiant également d’excellents conseils des professeurs du programme doctoral à travers le prisme de leur discipline », nous a confié Bamdad à l’issue de sa soutenance.

Bamdad est titulaire d'un Master I en Droit international (Université de Cergy-Pontoise), d'un Master II Recherche en Droit international privé & du commerce international (Paris 1) et du Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (HEDAC de Versailles). Il est également diplômé de l'American Graduate School (AGS) de Paris. Pendant sa thèse, il a été chargé d’enseignement au Collège universitaire de Sciences Po, où il a enseigné les cours Introduction to Conflict of Laws et International Commercial Arbitration: Law & Practice, ainsi qu’attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) à l’Université de Cergy-Pontoise, où il a donné des travaux dirigés en introduction au droit, en droit des contrats, en droit de la famille, ainsi qu’en droit international privé.

Tags :
Retour en haut de page