Alexandre Senegacnik a soutenu sa thèse avec succès

Alexandre Senegacnik a soutenu sa thèse avec succès

Bravo Docteur !
  • Alexandre Senegacnik et les membres de son jury de thèseAlexandre Senegacnik et les membres de son jury de thèse

Toutes nos félicitations à Alexandre Senegacnik qui a soutenu le 9 décembre 2019 sa thèse de doctorat intitulée « La critique de l'interprétation des traités de protection des investissements étrangers : la volte-face de l'Arlequin », menée sous la direction des Professeurs Diego P. Fernández Arroyo et Emmanuel Gaillard.

illustration thèse Alexandre Senegacnik

La thèse porte sur la fonction et la méthodologie interprétative des arbitres du règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE). Partant du constat d'une « formalisation » et « précédentialisation » de l'interprétation des traités de protection des investissements étrangers, Alexandre discute la nature scientifique du processus d'interprétation du droit et, à cet égard, le rôle particulier des règles d’interprétation du droit international et notamment le jeu des articles 31 à 33 de la Convention de Vienne sur le droit des traités (1969).

Alexandre interroge le rôle, la mission et « l’audace » des arbitres dans le développement et la « multilatéralisation » de la protection conventionnelle des investissements étrangers. La thèse adopte comme leitmotiv la récente critique des interprétations « incorrectes » et « incohérentes » par le groupe de travail (CNUDCI) chargée d'une éventuelle réforme procédurale du RDIE ; Alexandre a en effet pu participer dès 2018 en tant qu'observateur de l'ASADIP aux sessions de travail de ce groupe onusien. Il revient dans sa thèse sur les processus de réformes — procédurales mais également substantielles — engagées à ce jour en réponse aux interprétations arbitrales des traités de protection des investissements étrangers.

« Cette thèse n'aurait assurément pu aboutir sans le soutien, les conseils, et l'exigence de mes directeurs de thèse Diego P Fernández Arroyo et Emmanuel Gaillard. C'est tout simplement à eux que je souhaite aujourd'hui exprimer ma plus profonde reconnaissance », nous a confié Alexandre à l’issue de sa soutenance.

Le jury était composé de :

  • M. Diego P Fernández Arroyo, Professeur permanent, Sciences Po – École de droit (France)
  • M. Emmanuel Gaillard, Professeur des universités émérite, Sciences Po – École de droit (France)
  • Mme Loretta Malintoppi, Barrister, 39 Essex Chambers (Royaume-Uni/Singapour)
  • M. Makane M MbengueRapporteur, Professeur, Faculté de droit de l’Université de Genève (Suisse)
  • M. Luca G Radicati di Brozolo, Président, Professore ordinario, Facoltà di Giurisprudenza dell’Università Cattolica del Sacro Cuore (Italie)
  • Mme Hélène Ruiz Fabri, Rapporteur, Professeure des universités, Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1) (France) ; Directrice de l’Institut Max Planck de droit procédural réglementaire international et européen du Luxembourg (Luxembourg)

Alexandre a poursuivi ses recherches doctorales en tant que chercheur invité à la Columbia Law School à New York (Etats-Unis) l’Institut Max-Planck de droit public et international comparé à Heidelberg (Allemagne) la faculté de droit de l’Université de Kyoto (Japon) ainsi qu’à la faculté de droit de la National University of Singapore (Singapour) et à l’Institut Max Planck de droit procédural réglementaire international et européen (Luxembourg).

En parallèle à ses recherches, Alexandre a enseigné sur les campus parisien, euro-américain, euro-asiatique et franco-allemand de Sciences Po. Alexandre a également enseigné à l'École de droit de la Sorbonne (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) en qualité d'ATER.

Diplômé du double cursus en droits français et allemand (Maîtrise/LL.M.) de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de l'Université de Cologne, Alexandre est titulaire d'un Master 2 Recherche en droit international privé et du commerce international de l'Université de Paris 1 (major de promotion). Il est également titulaire d'un Master 2 Recherche 'International Economic Governance' commun à l'Université de Paris 1 l’École de droit de Sciences Po et la Columbia Law School (major de promotion).

A Sciences Po, Alexandre est désormais attaché d'enseignement dans le LLM Transnational Arbitration & Dispute Settlement dirigé par le Professeur Diego P Fernández Arroyo. Il est notamment chargé de la coordination académique du programme. Alexandre a été nommé Secrétaire général adjoint de l'Académie internationale de droit comparé le 10 décembre 2019.

Tags :
Retour en haut de page